Publicité
Publicité

Angela Merkel… née un 17 juillet !

Angela Merkel crédit cath.ch

Rien ne prédestinait cette physicienne de formation à une carrière politique aussi brillante.

Chancelière fédérale depuis 2005

Membre de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), elle devient à 37 ans ministre fédéral des Femmes et de la Jeunesse au sein du cabinet Kohl IV,  puis ministre fédéral de l’Environnement, ministre de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire du cabinet Kohl V jusqu’en 1998. Angela Merkel à 46 ans est la première femme à être élue présidente de la CDU. Première femme chancelière d’Allemagne à 51 ans, elle est élue en 2005 par les membres du Bundestag, à la tête d’une « grande coalition » CDU/SPD, reconduite dans ses fonctions en 2009, en faisant une coalition CDU-FDP, et une 3ème fois avec un gouvernement de coalition CDU-SPD.

PUBLICITE

La femme la plus puissante du monde

Plus jeune personnalité politique à occuper ce poste, elle intensifie les réformes engagées par Gerhard Schröder notamment en matière d’emploi. Elle permet l’embauche en dehors du cadre des conventions collectives, simplifie le système fiscal, et réduit les dépenses publiques. Femme la plus puissante du monde  selon Forbes,  juste devant Hillary Clinton, ex secrétaire d’État des États-Unis, candidate aux primaires du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de 2016, Melinda Gates,  co-présidente de la fondation Bill-et-Melinda-Gates et Janet Yellen, présidente du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, elle compte sur la scène internationale et au niveau de l’Europe qu’elle domine.  Nommée la plus puissante du monde 9 fois par le magazine Forbes,  elle a aussi reçu le titre personnalité de l’année 2015 par le magazine Time.  Grâce à sa politique l’Allemagne sort renforcée des crises économiques qui fragilisent les autres pays et conforte sa place de 1er exportateur du monde.  Le « made in Germany », machines-outils, chimie fine, Mercédes, BMW, Audi…  se vend cher. Les critiques lui reprochent de faire du dumping social.

PUBLICITE

Angela Merkel, la « patronne » en Europe

Selon les prévisions du FMI, Allemagne atteindrait en 2016 avec une population active de 43.5 millions un PIB de 3 473 milliards de dollars contre 2 488 pour la France avec 30 millions d’actifs. François Hollande et Angela Merkel ont commémoré « l’esprit de Verdun », à l‘occasion du centenaire de la batailles de la Première Guerre mondiale, l’occasion pour Angéla Merkel de faire appel quelques semaines avant le succès « Brexit » le 23 juin à la solidarité européenne face aux crises comme celle des migrants, alors que  l’Allemagne  a accueilli plus d’un million de réfugiés. En lançant une sorte d’avertissement « Si nous raisonnons uniquement en termes nationaux, cela ne nous permettra pas d’avancer. Cela vaut pour la gestion de la crise de la dette en Europe, mais aussi pour l’accueil des réfugiés ».

Gratuit : recevez les Newsletters

Reid Nalliat, Paris

Reid Nalliat, Paris

1 réaction

  1. Chantal Dacquin

    Chantal Dacquin

    21 mars 2015 à 8 h 43 min

    Ah,si l’on pouvait avoir une dirigeante si peu dépensière á la tête de l’état français!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x