Publicité
Publicité

Courtier en immobilier : une prestation sur mesure pour les clients

chambre-hotes-toulouse.fr

Le marché immobilier français, dynamique et pluriel, se compose de micromarchés selon la situation géographique (région, département, pays, ville, quartier, zones commerciales etc.), la nature du bien (maison, appartement, bureau, demeure de prestige, local industriel ou commercial, terrain etc.), ou les prestations liées au bien comme l’ancien à rénover, neuf, la défiscalisation etc. Focus sur le métier de courtier en immobilier.

L’acteur immobilier,
un rouage quasi incontournable

Les acteurs immobiliers, rouages quasi incontournables, sont des intermédiaires entre le client qui veut acheter ou vendre un bien immobilier. Le marché de l’immobilier change avec la montée en puissance des mandataires, le boom d’agences « low-cost » sur internet, des sites d’annonces entre particuliers qui connaissent un certain succès … environ 30 000 agences immobilières françaises, de nombreux sites d’annonces immobilières, payants ou gratuits, plus ou moins spécialisés tous apportant un service standard et irrégulier. Mais le métier de l’immobilier ne s’improvise pas, et pour la plupart des cas, mieux recourir à un professionnel chevronné qui apporte une prestation de qualité et surtout sur mesure.

PUBLICITE

Courtier immobilier
ou « chasseur d’immobilier »

Le courtier en immobilier ou « chasseur d’immobilier » aide un particulier ou une entreprise qui lui confie le mandat de trouver le bien immobilier qui correspond à son besoin.  Intermédiaire dans la transaction, il travaille aussi bien pour l’acheteur que le vendeur, intervient en exclusivité pour le compte de son client dont il définit les attentes et le budget. Il prospecte tous azimuts agences immobilières et particuliers, repère les opportunités, cible les biens, les évalue… et conseille au mieux son client en matière de prix et des conditions juridiques et financières.

Une prestation de qualité
et personnalisée

« Il n’y a pas un, mais des marchés locaux. L‘immobilier neuf nécessite évidemment une expertise sur le plan local, ce que les nombreuses plateformes nationales ne proposent pas, car tout simplement leurs agents n’ont jamais mis les pieds dans les quartiers et les villes où se trouvent les programmes qu’elles commercialisent.(…) Avant tout être courtier en immobilier c’est faire preuve d’une vraie objectivité quant aux produits proposés. Dans notre secteur nous apportons une vraie valeur ajoutée en comparaison aux promoteurs immobiliers, qui eux, souhaitent vendre leurs produits. » Propos recueillis auprès de David Azoulay – dirigeant d’une entreprise spécialisée dans le courtage d’appartements neufs à Toulouse

PUBLICITE

Courtier en assurance,
et courtier en crédit immobilier

En général un courtier ou une société de courtage joue aussi le rôle d’intermédiaire entre un client et une banque, un assureur…pour assurer la réalisation d’une opération. On distingue le courtier en assurances du courtier en crédit immobilier qui recherchent et sélectionnent une assurance ou une banque qui offre les prêts immobilier d’assurance les plus intéressantes. Il sélectionne l’établissement de crédit ou d’assurance, négocie le montant de la prime d’assurance et le taux d’intérêt du crédit immobilier pour le compte son client, lui épargnant des recherches souvent fastidieuses, et en général obtient  des conditions  avantageuses et l’offre la  plus adaptée possible aux besoins de son client.

Les étapes importantes
de l’achat d’un logement neuf

La durée d’un processus d’achat d’un bien immobilier neuf peut s’étaler sur plusieurs mois voire plusieurs années, ce qui sera faciliter par l’assistance d’un professionnel à chaque étape : définition du budget, choix du programme et du logement correspondant aux attentes, démarches administratives…
– Evaluer le budget : cette opération est plus simple à faire que pour un logement ancien, en effet, il n’y pas de travaux de rénovation à envisager et le calcul du budget consistera essentiellement à ajouter le prix du bien aux frais de notaire d’un montant de 2 à 3% du prix du logement neuf.
– Rechercher un logement neuf : il s’agit d’identifier tout programme immobilier neuf géré par un promoteur immobilier, cela se passe sur le terrain dans les espace de vente proche de la construction, sur des sites internet qui présentent les différents programmes en cours avec toutes les infos nécessaires pour faire un choix (type du logement, prestations, prix, délai…).
– Signer le contrat de réservation : l’acquéreur signe un contrat de réservation ou contrat préliminaire avec le promoteur immobilier, ce document décrivant en détail le logement (prix, date de signature définitive, délai d’exécution des travaux…), avec un versement en dépôt de garantie de 5% du prix de vente.
– Monter le financement : l’acheteur doit élaborer un montage financier, avec son apport personnel et le recours à un crédit, ce qui implique de connaître sa capacité d’emprunt, partant du principe qu’une mensualité de remboursement ne doit pas dépasser 1/3 de son revenu net imposable.
– Signer l’acte de vente définitif : la signature chez le notaire se passe en général 4 à 6 mois après la réservation, à partir du moment où l’acheteur a obtenu son prêt. Si l’acheteur a choisi un logement neuf sur plan, il s’agit d’un contrat de vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) qui comporte aussi la garantie d’achèvement du promoteur.
– Accepter la remise des clés : l’acquéreur doit scrupuleusement contrôler le logement neuf avant de se l’approprier, vérifier l’absence de tout défaut de conformité par rapport au plan, vices de construction visibles ou cachés. Plusieurs garanties – parfait achèvement, décennale – lui permettent d’être dédommagé jusqu’à dix ans après la remise des clés.

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x