Publicité
Publicité

Toni Rostini, patron le jour, humoriste la nuit !

Bruno Rost - Worldcast Systems

Patron de PME le jour, humoriste la nuit, Toni Rostini, de son vrai nom Bruno Rost, monte sur scène pour épingler les travers du chef d’entreprise. Dans ce nouveau spectacle intitulé « Drôle de patron », il dépeint avec dérision le quotidien du dirigeant d’une petite entreprise, et passe en revue les difficultés rencontrées quand on entreprend. Pour le plus grand plaisir des spectateurs, souvent entrepreneurs eux aussi. Zoom sur l’histoire de Toni Rostini, dont la tournée nationale commence dès le mois de décembre.  

Un spectacle humoristique pour se moquer des patrons, mais aussi pour raconter les déboires de l’entrepreneuriat… Il fallait y penser ! C’est le concept de Bruno Rost, un humoriste pas comme les autres puisqu’il est aussi et surtout dirigeant d’une petite entreprise industrielle qui emploie une dizaine de salariés en France.

PUBLICITE

Les tracas d’une petite
entreprise de province

Avec humour et subtilité, l’homme épingle les travers du patronat tout au long de son spectacle et en filigrane aborde les petits tracas et les grands drames du chef d’entreprise : machine administrative française, RSI, 35 heures, contrôles fiscaux,  banques… Ce n’est pas le quotidien d’un président du CAC 40 qu’il dépeint, mais celui d’un petit patron en France, avec ses hauts, ses bas, ses rêves et ses échecs, ses petites escroqueries parfois, mais surtout sa fierté de faire vivre l’économie.
« Ce n’est pas un patron, c’est un “petit patron” » mentionne son pitch de présentation avant de préciser : « (…) c’est du cuir, du vécu, de l’industriel de province, du vrai ! Les contrôles fiscaux, il connaît. Les banquiers qui disent non, il connaît. Les 35 heures, il connaît. La vie rêvée des petits patrons ? Vous allez connaître ! »

Dirigeant d’une PMI
et serial entrepreneur

Bruno Rost, né en 1966 à Angers, grandit à Toulouse et entame des études supérieures à Sup de Co’ de Bordeaux. En 1985, il crée sa première entreprise spécialisée dans la formation en alternance alors qu’il est encore étudiant. Dans les années 90, il est directeur de la partie enseignement des Editions Francis Lefevbre. En 1998, il devient associé de la société Audemac, basée à Mérignac, spécialisée dans la fabrication d’émetteurs radio, devenue dans les années 2000 Worldcast Systems, qui en 2015 réalise 16.5 millions d’euros de chiffre d’affaires avec  une centaine de personnes.
Entrepreneur dans l’âme Bruno Rost monte une deuxième  entreprise en 2003, AS Industries, spécialisée dans l’audit des fournisseurs, le suivi et le contrôle des productions en provenance de Chine, qui réalise 4.6 millions d’euros avec 15 personnes (dernières données chiffrées en 2015).

PUBLICITE

Caricaturer le patron,
et dénoncer ses difficultés
quotidiennes

En  2016, Bruno Rost créé Toni Rostini. Son premier spectacle est un duo avec Julien Leclercq, lui aussi dirigeant d’entreprise et auteur du livre « Salaud de patrons ». « Nous nous sommes rencontrés et avons mis en parallèle nos parcours, notre quotidien de patron et avons dégagé assez d’éléments pour construire un spectacle humoristique (…) », expliquent les deux hommes avant d’ajouter : « nous serons dans l’autodérision, et évoquerons les administrations, les banques, le recrutement, le rapport avec les salariés, etc. » Des caricatures pour se moquer du patronat, mais aussi, en filigrane, des coups de gueule et des difficultés de la vie quotidienne de chef d’entreprise. « Sur le fond il ne s’agit pas de s’apitoyer sur ces pauvres petits patrons, précisent-ils à l’occasion de la promotion de ce premier spectacle, mais si on nous mettait moins de bâtons dans les roues, tout irait mieux, non ? »
Cette année, Bruno Rost/Toni Rostini réitère l’expérience en solo avec son nouveau show intitulé « Drôle de patron » en tournée dans plusieurs villes de France à partir de décembre 2017.

Le pitch de « Drôle de patron »

Cela vous a déjà chatouillé d’envoyer le numéro 1 de la CGT au Paradis ?
Vous êtes candidat pour prononcer l’oraison funèbre du RSI ?
Vous avez rêvé d’inaugurer le musée de la simplification administrative ?
Cela vous a déjà démangé de désintégrer votre banquier ?
D’envoyer péter la 47e méthode de management à la mode ?
Alors, vous allez devenir ami avec Toni Rostini en assistant à son spectacle à Lyon (13 décembre 2017),  Toulouse (13 février 2018), Bordeaux (14 mars 2018),  Aix-Marseille (10 avril 2018) et Paris (29 mai 2018).

Gratuit : recevez les Newsletters

1 réaction

  1. André BELLIOT

    29 novembre 2017 à 6 h 43 min

    Bravo Bruno !
    Un porte parole qui utilise l’humour, c’est ce qu’il manquait au paysage patronal.
    Je te souhaite beaucoup de succès.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x