Publicité
Publicité

Placer votre argent : bonnes pratiques pour réussir quand on n’y connaît rien

Vous disposez d’un capital à placer sur les marchés financiers, mais vous ne savez pas par où commencer.  De la bourse au placement plus sûr en passant par l’assurance-vie, il existe de nombreuses options pour investir votre épargne, tout en minimisant le risque avec un minimum de rentabilité. Voici les basiques à connaître pour réussir à gagner de l’argent dans la jungle de la finance.

Vous former aux bases
de la finance

L’achat d’actions cotées en bourse est l’investissement financier le plus fluctuant, qui nécessite un minimum de connaissances. Le mieux est de récupérer des informations pédagogiques auprès des banques et des grandes sociétés de courtage (comme Boursorama, par exemple) et de vous familiariser avec cet univers avant de vous lancer seul dans l’achat et la vente d’actions.

PUBLICITE

Ouvrir un portefeuille fictif
pour vous entraîner

Dans ce contexte, consulter le marché en temps réel, rechercher les titres financiers, passer un ordre de bourse sont les basiques. Ces démarches peuvent être effectuées en ligne dès lors que vous ouvrez un compte dans une société de courtage. Vous pouvez aussi y ouvrir un portefeuille fictif : vous accédez au marché boursier réel, mais vous réalisez des opérations fictives. Attention, généralement vous payez un minimum de frais de gestion).
Pour vous donner une idée des basiques à maîtriser, voici les principaux ordres de bourse à connaître :
– L’ordre au marché pour acheter directement le titre au prix pour lequel il est coté à l’instant T
– L’ordre limite pour fixer un prix au-delà duquel vous ne souhaitez pas acheter l’action que vous ciblez. Votre ordre est exécuté dès lors que le prix de l’action passe sous le prix fixé.
– L’ordre stop pour vendre automatiquement votre titre dès lors qu’il passe sous un certain seuil de prix
Lecture associée Pourquoi vous ne devriez jamais travailler juste pour l’argent

Définir un montant à investir
et vous y tenir

Le bon montant à investir est le vôtre et à hauteur de vos ambitions, tout en sachant que vous risquez de tout perdre, mais investir de trop petites sommes ne vous sera pas du tout profitable. Le juste milieu est à définir, à savoir une somme suffisante pour pouvoir engendrer du bénéfice sans subir de sueurs froides au moindre battement d’aile de papillon. Une fois cette somme définie, tenez-vous à  ce montant, regardez-le fructifier et replacez les intérêts plutôt qu’une partie supplémentaire de votre épargne.

PUBLICITE

Choisir le bon courtier

Vous pouvez acheter et vendre des actions en passant par votre banque habituelle, mais leurs frais sont souvent élevés et certaines d’entre elles opèrent encore par téléphone, alors même que vous pouvez utiliser les services d’une société de courtage en ligne. Choisissez votre courtier selon les frais qu’il vous facture, sa réputation et sa qualité, à savoir une société agréée et facilement joignable. A noter que certains courtiers exigent un minimum de capital à investir pour ouvrir un compte.
Lecture associée Pour gagner plus d’argent, donnez-en encore plus!

Le FCP pour un placement
en accord avec votre vision

Le FCP (Fonds Commun de Placement) est un fonds géré par une société de gestion au nom et pour le compte des investisseurs au fonds et en fonction d’une politique de financement prédéfinie. En bref, au lieu de placer votre argent directement en bourse, vous placez votre argent dans le fonds qui se charge de le placer en bourse, ou sur d’autres marchés plus sûrs, selon la politique de financement annoncée (placement risqué avec une forte croissance à court terme, placement stable pour un rendement à long terme, achat d’actions ou sur des marchés spécifiques…). Le FCP est une mise en commun qui s’avère donc moins risquée que d’investir de manière individuelle. L’inconvénient du FCP bien, c’est que s’il est bien géré et rentable, il  attire de nouveaux investisseurs… ce qui fait diminuer le taux de retour sur investissement individuel à mesure du nombre de personnes qui y participent

Penser à l’assurance-vie

L’assurance-vie, qui est aussi un placement, permet de faire bénéficier vos proches d’un pécule en cas de décès tout en procurant des intérêts légèrement supérieurs à ceux du livret A (2 à 3 % pour un fonds en euros, et un taux plus élevé si vous diversifiez vers des actions en bourse plus risquées). En bonus, l’assurance-vie offre une fiscalité avantageuse à partir de 8 ans de détention et la possibilité de récupérer les sommes à tout moment. Autant ouvrir une assurance-vie, même si vous ne l’alimentez que de la somme minimum pendant les premières années.
Lecture associée  Les meilleures citations sur l’argent

Diversifier, mais surtout
diversifier malin !

Mettre tous vos œufs dans le même panier vous expose évidemment au risque de tout perdre. Par le jeu de la diversification, créez un portefeuille équilibré avec quelques achats individuels d’actions en Bourse, un placement dans un fonds commun risqué aux intérêts élevés, le tout mixé avec des placements dans d’autres fonds beaucoup plus stables, hors du marché boursier et dans des obligations… Bref, du très rentable risqué avec du peu retable très stable !
Si votre fonds risqué grimpe, vous gagnez beaucoup ; et s’il tombe, vous perdez peu. Dans tous les cas, vos autres actifs travaillent en douceur et vous assure une garantie minimum.
A noter que les obligations ont tendance à monter quand la bourse baisse, donc mieux vaut équilibrer votre portefeuille entre actions et obligations.

Votre première démarche,
un rendez-vous avec
votre conseiller bancaire

Avant de vous lancer dans le boursicotage, prenez rendez-vous avec conseiller bancaire, qui  vous proposera un panorama des différents fonds de placement (FCP, FCPI pour l’immobilier….) et des conseils, en plus sites Web et de la documentation ressources.
Pourquoi ne pas ouvrir ensuite un Plan d’Épargne en Actions (PEA) et y déposer de toutes petites sommes ? Effectivement, vous disposez d’avantages fiscaux à partir de 5 années de placement en PEA sans retrait. De plus, une fois votre compte ouvert, vous avez accès au marché boursier et pouvez découvrir l’univers de la finance. Enfin, les livrets, des produits de placement populaires mais peu rentables ne servent pas de produit d’investissement, mais d’épargne de précaution… Une priorité avant d’investir sur les marchés financiers !

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x