Publicité
Publicité

Dirigeant, pour mieux performer, maigrissez!

*** 4mn à lire *** C’est une des informations alarmantes de l’étude menée par le Groupe Malakoff Médéric qui vient de lancer le premier Baromètre de la Santé des Dirigeants. A l’origine d’une part importante de la richesse nationale, et surtout créateurs d’emplois, leur santé - 3 millions de micro-entreprises, et plus de 7 millions de salariés - dépend beaucoup de celle de leurs dirigeants. Heureusement cette démarche a modifié le regard qu’ils portent sur leur propre santé. Focus sur une étude aux résultats contrastés : des dirigeants soucieux de leur hygiène de vie, mais en surpoids et fumeurs, stressés par leur travail …

Un impact sur la performance des entreprises

Malakoff Médéric* crée le premier Baromètre Santé des Dirigeants avec Opinion Way***, qui offre une photographie annuelle de la santé et le bien-être des dirigeants de TPE/PME. Le Délégué général du groupe Malakoff Médéric, Guillaume Sarkozy : « Les enjeux de santé et de bien-être du dirigeant impactent l’équilibre économique et la performance d’une entreprise, surtout de petite taille. Le sujet est rarement abordé. Peu de données sont disponibles sur ce thème, alors même que les TPE/PME génèrent une grande part de la richesse nationale et sont aujourd’hui les principaux pourvoyeurs d’emplois avec 7 millions de salariés ».
lecture recommandée Comment perdre du poids malgré votre job

PUBLICITE

4 Ans de recherche
Malakoff Médéric/laboratoire Amarok

Ce baromètre, résultat de recherches sur la santé des dirigeants de TPE/PME menées depuis 4 ans par Malakoff Médéric et le laboratoire Amarok** dirigé par Olivier Torres, révèle l’intérêt qu’ils portent sur leur santé. 8 sur 10 se disent en bonne ou en très bonne santé. L’étude met en évidence le lien entre les difficultés et problèmes de l’entreprise et l’état de santé que les dirigeants ressentent. Parmi ceux qui ont répondu pendant 4 ans, 6 sur10 ont changé de regard sur leur santé et 4 sur 10 sur celle de leurs salariés (40 %). 61,5 % de ces dirigeants déclarent même avoir modifié leurs comportements.
Vous aimerez aussi Entrepreneur, ce n’est pas un job, c’est un mode de vie!

Des dirigeants
soucieux de leur hygiène de vie

Le ressenti positif, qui couvre autant la santé physique que mentale, s’avère en cohérence avec l’attention qu’ils disent porter à leur santé et à leur hygiène de vie. 3 sur 4 disent « faire ce qu’il faut pour avoir un mode de vie sain et entretenir leur santé.», une proportion légèrement supérieure à celle des salariés, dont la santé préoccupe les dirigeants notamment quant à leur équilibre alimentaire. 6 dirigeants sur 10 avouent pratiquer un sport léger au minimum une fois par semaine, au même rythme que les salariés. Seulement 7 % reconnaissent avoir connu un arrêt de travail au cours des 12 derniers mois contre 32 % chez les salariés.
Vous aimerez aussi Pas le temps d’aller à la salle de sport, musclez-vous au bureau !

PUBLICITE

4 sur 10 en surpoids et obèses,
2 sur 10 fumeurs

Ce portrait relativement optimiste est à nuancer surtout quand on analyse que derrière ce qu’ils appellent un mode de vie sain on en compte 4 sur 10 en surpoids et obèses, 2 sur 10 fumeurs, et plus d’1 sur 10 qui reconnaît consommer tous les jours de l’alcool. Le bas taux d’arrêts maladie s’explique par le comportement addict des dirigeants qui s’arrêtent avec difficulté ou éprouvent une certaine honte à accepter d’être arrêtés. 7 sur 10 sont incapables de le faire même si leur médecin le prescrit. Stress élevé et solitude pour décider impactent leur état de santé : pour 7 sur 10 les journées sont « stressantes », 3 sur 10 se sentent « isolés » dans leur job de dirigeant.
Lecture recommandée Directeur général, un métier décrié, envié et risqué

Dirigeant : un métier qui néglige sa vie personnelle

1 dirigeant sur 2 travaille plus de 50 heures par semaine, 2 sur 10 plus de 60 heures, ce qui influence le temps affecté aux loisirs et au repos : 4 sur 10 prennent seulement 2 semaines ou moins de congés par an, et seulement 1 sur 2 moins de 2 jours de repos par semaine. Cette répartition impacte énormément leur vie privée et leur santé. 5 sur 10 admettent rencontrer des difficultés à concilier travail et vie personnelle ou familiale, contre 4 sur 10 chez les cadres et 3 sur 10 chez les salariés. En fait les dirigeants ne s’occupent de leur santé qu’en cas de problème, 6 sur 10 voyant un médecin généraliste en une année, contre 8 sur 10 chez les salariés, mais consultant volontiers plus un ostéopathe ou un kinésithérapeute, ce qui dénote une tendance à privilégier des solutions d’urgence et des résultats immédiats. Cette étude montre aussi que le dirigeant qui a confiance dans son entreprise ou dans son propre avenir est plus souvent que les autres en bonne santé. Les problèmes les plus fréquemment rencontrés: des difficultés de trésorerie et de financement, de vente ou de relation clients.
lecture recommandée Pourquoi le golf est bon pour votre santé et vos affaires

*Malakoff Médéric, acteur majeur de la protection sociale complémentaire, assure les personnes (santé, prévoyance, épargne retraite), pour un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros, 191 000 entreprises, 5 millions de personnes, et la gestion de la retraite complémentaire – 10 milliards d’euros de cotisations encaissées – une mission d’intérêt général menée pour le compte de l’Agirc-Arrco. www.malakoffmederic.com
** L’observatoire Amarok : association loi 1901 elle étudie la santé physique et mentale des Travailleurs non-salariés (TNS) et estime que le capital santé du dirigeant est le premier actif immatériel d’une petite entreprise. www.observatoire-amarok.net
*** Étude réalisée par Opinion Way, en janvier 2015, auprès d’un échantillon de 1 502 dirigeants d’entreprises de 0 à 249 salariés.

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x