Publicité
Publicité

Infographie : les patrons de TPE sont heureux, mais à quel prix ?!

Tel est le résultat d’une étude menée par Opinion Way* pour American Express** sur la qualité de vie des patrons de TPE. Le métier de patron épanouit ceux qui ont fait ce choix, mais c’est au prix de sacrifices sur la qualité et l’hygiène de vie. Eclairage à travers cette infographie. Les patrons de TPE sont heureux, mais à quel prix ?!

Infographie

Alimentation, sommeil, stress impactés

Les répercussions sur l’hygiène de vie sont très importantes, surtout qu’elles ne sont mesurées dans l’immédiat et s’accumulent au fil des années. La vie quotidienne du dirigeant en pâtit, bien souvent sans s’en rendre bien compte il  change de mode d’alimentation, soit il mange trop riche dans des déjeuners d’affaires, soit il saute des repas. 25 % des patrons interrogés  reconnaissent la dégradation de leurs repas due notamment à leur rythme de travail.  6 sur 10 sautent un repas dans une journée sur bookée, ce qui arrive au moins une fois par semaine. Ces patrons aux journées bien remplies, souvent stressantes connaissent des nuits plus courtes ou moins réparatrices.  Un tiers des interrogés dort moins bien et 2 sur 3 attribuent ce mauvais sommeil directement à leur activité professionnelle soutenue, d’une manière d’autant plus éprouvante s’ils ont la responsabilité de salariés dans leur entreprise.

PUBLICITE

Un métier qui pénalise la vie personnelle

Devenir patron implique pour beaucoup de renoncer à une partie de la vie personnelle comme rencontrer des amis, pratiquer son hobby et faire du sport. Les loisirs surtout au départ deviennent la partie congrue et l’activité physique négligée ce qui rejoint le premier point relatif à l’hygiène de vie et à la santé.  2 dirigeants sur 3 privilégient  leur activité professionnelle au détriment de la vie familiale et amicale, en particulier chez ceux âgés de moins de 34 ans parce que cela correspond à la période de lancement de leur affaire. Tout en passant moins de temps avec leur entourage intime,  ils lui confient leurs préoccupations et leurs problèmes,  c’est le cas 76% d’entre eux, en privilégiant en majorité la famille pour s’épancher sur leur sort de patron. Une minorité (un peu plus de 1 sur 10) garde pour eux leur stress de patron.  L’activité sportive est la grande sacrifiée de la vie du patron de TPE*** alors que celle-ci lui permettrait de décompresser. 84% d’entre eux y renoncent par manque de temps.

Des patrons heureux  malgré un manque de valorisation

Paradoxalement, ces inconvénients qui se cumulent à un moment où ils ont besoin de toute leur énergie physique et mentale ne les empêchent pas d’être heureux, bien au contraire. 8 sur 10 se disent épanouis dans leur vie professionnelle. Et ce ressenti de bien-être est fort malgré le fait qu’à leurs yeux la fonction de patron ne soit pas valorisée,  2 sur 3 ne ressentent pas de valorisation  quand ils se présentent  en société ou dans leur entourage.  C’est ce qu’exprime Christophe Brouttier, vice-président des marchés professionnels et des TPE chez American Express : « Aujourd’hui, on parle encore peu du quotidien et de la qualité de vie du patron de TPE. Il est essentiel d’être attentif à ce que les « coûts sous-jacents » du métier ne ternissent pas le quotidien des patrons, explique Christophe Brouttier, vice-président des marchés professionnels et des TPE chez American Express. »

PUBLICITE

*Méthodologie utilisée – L’étude a été menée par Opinion Way par téléphone du 26 février au 1er mars 2016 auprès d’un échantillon de 506 patrons de TPE, représentatifs des TPE françaises, constitué selon la méthode  des quotas, en terme de taille d’entreprises et secteur d’activité, après stratification par région d’implantation.
* * American Express American Express Company,  groupe implanté dans le voyage et les services financiers, les cartes de paiement et de crédit , plus de 112 millions de cartes en circulation, les chèques de  voyage, le voyage et les produits d’assurance.
*** La  TPE ou très petite entreprise ou « micro-entreprise », a moins de 10 salariés, un  chiffre d’affaires inférieur à deux millions d’euros et total de bilan inférieur à deux millions d’euros.

Gratuit : recevez les Newsletters

Chef de Rubrique Dossiers

Chef de Rubrique Dossiers

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x