Publicité
Publicité

Franchise : questions cruciales à vous poser avant de vous lancer

Malgré son attrait, la franchise n'est pas faite pour tout le monde. Avant de vous lancer, mieux vaut vous poser certaines questions et surtout apporter les meilleures réponses, à plus forte raison si vous envisagez de vous lancer dans un secteur différent de celui dans lequel vous travaillez aujourd’hui. Questions cruciales à vous poser avant de vous lancer comme franchisé.

Appréciez-vous
la relation avec les clients

Méfiez-vous en premier du passe-temps ou loisir qui vous passionne et dans lequel vous rêvez de vous lancer. C’est différent de prendre du plaisir dans une activité que de la vivre de l’autre côté avec les obligations et les contraintes. Ce qui va déterminer le succès ou l’échec réside dans le niveau de votre jouissance et de satisfaction dans l’exploitation quotidienne de la franchise. Apprécierez-vous de travailler en relation avec d’autres personnes, des clients ? Même dans une franchise BtoB vous avez des contacts,  moins nombreux que dans le BtoC, mais vous avez intérêt à apprécier la relation parfois tendue, stressante et frustrante avec les clients.
lecture associée  Entrepreneur : les risques du métier

PUBLICITE

Supportez-vous devenir
patron et mal dormir ?

En fait vous devez répondre à tout et de tout, satisfaire les exigences du franchiseur et celles de vos clients, tout en veillant à l’approvisionnement, au niveau de votre stocks, aux prix que vous devez fixer pour être rentable et compétitif par rapport à vos concurrents, et à votre trésorerie. En fait, même si vous demandez à quelqu’un de faire certaines tâches (embauche, comptabilité, déclarations sociales, …), vous êtes responsable de tout et tout le temps. Un fardeau quotidien  jour et nuit, à assumer malgré un sommeil qui souvent en pâtit.
Lecture associée Entreprendre au chômage : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

Êtes-vous prêt à diriger
des employés ?

Vous devez veiller à ce qu’ils soient bien formés, respectueux des règles imposées par le franchiseur, et motivés, une équipe engagée à vos côtés est la condition de votre réussite. Si vous vous estimez piètre manager, mieux vaut surseoir ou prendre une franchise que vous pouvez assumer seul.
Lecture associée  Nouveau manager : 5 erreurs classiques à vite corriger

PUBLICITE

Saurez-vous appliquer
le cahier des charges
du franchiseur ?

C’est souvent une contradiction : si vous projetez de monter une franchise, c’est que vous avez l’esprit entreprenant voire entrepreneur, et en même temps vous allez devoir rester dans les lignes de développement fixées par le franchiseur. Autrement dit, franchisé ne veut pas dire à tous coups entrepreneur. Et si vous être trop créatif, vous risquez de ne pas suivre à la lettre les directives du franchiseur, de vous en écarter, au risque de violer le contrat de franchise ; il est démontré que le franchisé qui suit à la lettre les règles édictées par le contrat de franchise voit son activité couronnée de succès.

Acheter une franchise ne suffit pas,
il faut surtout travailler dur

Votre famille vous soutient-elle ? Si vous devez faire travailler votre conjoint ou un membre de la famille, saurez-vous trouver le bon niveau de relation qui ne pénalise pas l’ambiance de votre vie privée ? Possédez-vous les ressources pour tenir plusieurs mois sans revenu tout en assument vos engagements ? Votre situation personnelle, familiale, patrimoniale, bancaire vous permet-elle de faire ce sacrifice ? Pouvez-vous faire ces sacrifices financiers ? Etes-vous prêt à travailler de manière acharnée et de longues heures ? Certes le fait de vous lancer avec une franchise vous donne plus d’atouts pour réussir que de démarrer seul, mais il suffit de mettre de l’argent et d’attendre les résultats. Comme dans la plupart des affaires, vous avez au départ à travailler dur pour réussir.
Lecture associée  Devenir indépendant, c’est travailler plus pour gagner moins !

Serez-vous capable
de faire des sacrifices

Travailler de longues heures de manière acharnée, vous lever tôt et vous coucher tard avec souvent en tête les obstacles du lendemain. Faire face à tous les imprévus, un fournisseur qui ne livre pas, un banquier qui vous alerte, un collaborateur qui fait faux bond, vous devenez la femme ou l’homme à tout faire inclure, et avec le sourire face à vos clients. Et préparez-vous à être déçu, car surtout dans les débuts rien ne fonctionne bien et vous devez intervenir pour tout régler. Cela exige une grande organisation, une gestion intelligente du temps et une grande capacité à hiérarchiser les priorités des actions. Emotionnellement vous devez savoir accuser le coup, encaisser revers et frustrations. Certes votre franchiseur peut vous aider sur tous ces points, à travers les expériences vécues par des franchisés qu’il transforme en recommandations pour vous aider, mais au final, c’est vous qui affrontez l’adversité, et devez résoudre les difficultés qui se présentent.

Choisir une franchise rentable
et un franchiseur solide

Si vous êtes convaincu que le métier de franchisé est fait pour vous, il vous reste à choisir la franchise et le franchiseur. En faisant abstraction de l’enthousiasme de vous lancer ou de travailler dans un secteur qui vous passionne, vous devez vérifier l’identité du franchiseur, sa solidité, sa crédibilité sur le marché, son « unité pilote », sa notoriété et l’ancienneté du réseau … Ensuite, étudiez-bien ce que cela coûte en droits d’entrée, redevances d’exploitation, publicité, royalties fixes ou indexées…et  comparez tout avec des franchises du même secteur. Vous avez à mesurer votre capacité d’investissement et à choisir en cohérence avec vos capacités financières. Pour valider la rentabilité annoncée, mieux vaut vérifier le business plan fourni par le franchiseur en contactant des franchisés en place, assurez-vous du potentiel de la zone de chalandise proposée, et demandez au franchiseur le pré-contrat appelé DIP (Document d’Information Précontractuel). A ce stade mieux vaut vous faire assister par un professionnel conseil en matière de franchise, expert-comptable, avocat-conseil spécialisé, pour étudier et comprendre le contrat de franchise (durée, droits d’entrée et redevances, formation, pénalités de sortie, clauses de non-concurrence…) et bâtir un business plan avant de vous décider.
Lecture associée  Franchise : les 5 arnaques les plus courantes à débusquer

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x