Publicité
Publicité

Delphine Gény-Stephann, nouvelle secrétaire d’Etat

Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie

Malgré son manque d’expérience en politique,  Delphine Gény-Stephann a été retenue par Emmanuel Macron pour remplacer Benjamin Griveau à la fonction de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Lemaire.  Jusqu’à présent inconnue du grand public, Delphine Gény-Stephann agrandit les rangs des dirigeants politiques issus de la société civile.  Zoom sur un parcours impressionnant.

Polytechnique
et Ponts et Chaussées

Le cursus de Delphine Gény-Stephann est impressionnant. Ingénieure de formation, diplômée de Polytechnique (1988) et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (1991), elle y côtoie  Henri Poupart-Lafarge, aujourd’hui Directeur général d’Alstom. Malgré sa formation industrielle, elle commence sa carrière dans l’administration, à Bercy, au poste de Directrice du Trésor au ministère de l’Économie et des Finances entre 1994 et 1999, et devient ensuite chef de bureau à l’Agence des participations de l’État.

PUBLICITE

12 ans de carrière
chez Saint-Gobain

En 2005 elle intègre le secteur privé en rejoignant Saint-Gobain (production et distribution de matériaux BTP)où  petit à petit elle gravit les échelons. Elle gère d’abord le pôle dédié aux matériaux hautes performances et particulièrement la céramique avant de passer directrice du développement puis directrice financière (activité matériaux céramiques). Elle devient directrice External Venturing du groupe pour gérer les fusions-acquisitions des matériaux innovants, et en 2014, elle devient vice-présidente du plan et de la stratégie de Saint-Gobain. Nommée en 2017, directrice Grains céramiques et Quartz, elle renonce à cette fonction  pour entrer au gouvernement et retrouver ses premiers bureaux à Bercy, aux côtés de Bruno Lemaire.

La Légion d’honneur
pour une expertise
sans pareille dans
l’industrie

En 2014, Arnaud Montebourg la fait chevalière de la Légion d’honneur. Delphine Gény-Stephann a été aussi membre du conseil d’administration de Thalès, de Giat Industries, mais aussi d’Arte (de 2002 à 2004) et de France 3 (de 2003 à 2004). Sa carrière professionnelle, globalement tournée vers l’industrie, a pesé dans la balance être choisie comme secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances où des dossiers comme Alstom ou GM&S sont à traiter. « Un double parcours 100 % société civile et industrielle », comme l’a précisé Emmanuel Macron et Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain, d’ajouter « [Delphine Gény-Stephann] est le symbole de l’École Saint-Gobain. Elle a la passion de l’industrie et de l’innovation, une forte culture internationale et elle maîtrise parfaitement les enjeux économiques et financiers. (…) C’est une sacrée reconnaissance pour nous. » (Extrait Le Figaro 24 novembre 2017)
Lorsqu’Emmanuel Macron la contacte pour lui annoncer sa nomination au poste de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Delphine Gény-Stephann était en plein déplacement professionnel en Inde. Elle retrouve donc les rangs de Bercy ; 12 après les avoir quittés.

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x