Publicité
Publicité

Nouveau manager : 5 erreurs classiques à vite corriger

Expert dans votre domaine, vous venez de passer manager et devez maintenant superviser les membres de votre équipe. Quand on a toujours travaillé « les mains dans le cambouis », suivre et contrôler le travail des autres devient un nouveau métier qui comportent souvent des difficultés comme celle de savoir déléguer, communiquer vos attentes ou encore vous remettre en question en permanence : voici comment corriger les 5 erreurs classiques du nouveau manager.

La difficulté à déléguer

Si vous étiez expert dans votre domaine avant de passer manager pour superviser le travail des autres, vous constaterez rapidement à quel point il est difficile de déléguer vos anciennes missions. Dans ce contexte, l’erreur la plus fréquente consiste à vouloir tout contrôler, tout le temps, voire à réaliser vous-même certaines tâches de vos collaborateurs, pour être sûr qu’elles soient bien faites.
Ce que vous devez faire : maîtrisez votre ego ! Dites-vous qu’il n’y a pas qu’une seule manière (la vôtre) de réaliser une mission, apprenez à faire confiance en vos collaborateurs !
Lecture associée  Déléguer : écartez enfin les prétextes pour tout garder

PUBLICITE

Ne pas détecter
les vraies priorités

Manager est une mission emplie de compromis, de gestion des conflits, de délais serrés et d’événements inattendus. Dans ce contexte, vous êtes régulièrement submergé de sollicitations et vous agissez par ordre chronologique des demandes ou bien en les classant selon les deadlines à respecter… Au risque de passer à côté d’un contrat important !
Ce que vous devez faire : une urgence pour l’un n’est pas forcément une urgence pour l’autre, ou pour vous. Pour définir vos priorités, privilégiez les dossiers à forte valeur ajoutée, mais aussi ceux où vous-même apportez de la valeur. Vous n’êtes pas indispensable partout. Sachez déléguer à vos collaborateurs les demandes qui n’entrent pas dans ce cadre.

Vous remettre en question
à chaque critique

En tant que responsable vous êtes toujours en première ligne, et de fait régulièrement critiqué par une partie des effectifs. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde et certains collaborateurs n’adhéreront ni à la stratégie que vous portez ni à vos méthodes. Votre objectif est ici d’apprendre à lâcher prise émotionnellement, à ne pas faire une affaire personnelle des mésententes qui surviennent, et surtout à ne pas vous remettre en cause en tant que personne à la moindre critique. Un bon manager gère ses émotions !
Ce que vous devez faire : Le métier de manager devient de plus en plus stressant et les séances de coaching ou de méditation sont reconnues comme efficaces pour affronter les tempêtes liées à ce statut. Profitez de ces séances pour vous recentrer !
Lecture associée Comment les critiques renforcent votre capacité de réussir

PUBLICITE

Une mauvaise communication

Manager les hommes est délicat, et les frustrations au travail sont souvent nourries par une mauvaise communication, de fausses interprétations ou encore l’absence de visibilité quant aux challenges à relever. Un travail d’équipe peut vite tourner au fiasco lorsque les consignes ne sont pas claires et/ou lorsque les collaborateurs communiquent mal entre eux.
Ce que vous devez faire : soyez formel et factuel. Communiquez clairement les objectifs de chacun, et ce de manière chiffrée. Fixez les délais, délais intermédiaires et ne négligez pas le temps consacré au reporting. En cas de conflit, ne vous épanchez pas sur vos ressentis ou émotions, mais bel et bien sur le niveau de qualité du travail attendu ou effectué par vos collaborateurs, le respect des délais, la réussite ou non d’un projet.
Lecture associée  Le secret de votre style de communication

Un management
« mou » ou « dur »

Le manager doit être accepté en tant que tel par ses collaborateurs. Votre crédibilité est le socle de votre réussite à ce poste. Dans ce contexte, tout est question de mesure. Si vous ne savez pas recadrer vos collaborateurs au moment opportun, vous serez perçu comme manager « mou » et toute tentative d’autorité sera vaine par la suite. À l’inverse, la tyrannie, le contrôle à outrance et la restriction de l’autonomie d’une équipe peuvent tout autant nuire à votre respectabilité. Votre rôle en tant que manager est de savoir doser, trouver le juste milieu.
Ce que vous devez faire : posez les règles dès le début. Là encore, une communication factuelle, formelle, agrémentée de chiffres et d’objectifs clairs permet à votre équipe de savoir exactement ce que vous attendez d’elle. En cas d’erreur ou de retard de la part d’un collaborateur, sachez passer l’éponge lorsque l’enjeu est mineur. Apprenez la souplesse et fixez les limites à partir desquelles le recadrage s’impose de votre part. En parallèle, soyez au maximum disponible et cultivez l’écoute active au quotidien.
Lecture associée  Management : 4 styles à votre disposition pour réussir
Dans tous les cas, si vous débutez à un poste de manager, vous ne pourrez que progresser ! Sachez apprendre de vos erreurs et surtout, croyez en vos savoir-être et en votre potentiel pour réussir à ce poste clé. Enfilez le costume de manager et imposez-vous !

Gratuit : recevez les Newsletters

2 réactions

  1. Thiam O

    15 juin 2017 à 10 h 00 min

    Article très bien rédigé.

  2. Lancelot

    15 juin 2017 à 5 h 16 min

    Manager des hommes …et des femmes ! Vous oubliez une grande partie de votre audience

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x