Publicité
Publicité

Roland Garros, HEC et les Internationaux de France de tennis

Roland Garros 2016, certains désertent leur bureau pour les gradins, une manière de se former à l'école du tennis et de se haler sur le court central, d'autres suivent les matchs sur leur mobile... mais tous attendent la performance de Nadal qui a déjà remporté 9 fois Roland Garros.

Roland Garros, pilote émérite, et HEC

Roland Garros  né en  1888 à Saint-Denis de La Réunion, aviateur, lieutenant pilote lors de la Première Guerre mondiale, mort dans un combat aérien en 1918 à 29 ans, fait prisonnier, il  s’évade après de plusieurs tentatives.  Les Etats-Unis, le Brésil et la France voient ses  exploits sportifs,  sa consécration arrive avec la première traversée aérienne de la Méditerranée en 1913 et  l’invention d’une technique de tir à travers l’hélice d’un avion de chasse pendant la Première guerre mondiale.
Son nom est connu aujourd’hui pour les  Internationaux de France de tennis, qui  se déroulent  dans le stade qui porte son nom. Doué dans beaucoup de domaines, sportif malgré une pneumonie, mélomane amoureux de Chopin, il réussit HEC après le lycée Janson-de-Sailly. C’est indirectement grâce à HEC que le stade de la Porte d’Auteuil porte son nom.  Emile Lesieur,  ami et condisciple d’HEC, président du Stade français  exige que l’on donne  le nom de Roland Garros qui avait peu pratiqué le tennis.

PUBLICITE

Nadal domine
les Internationaux depuis 10 ans

Le tournoi de tennis sur terre battue, un des 4 du grand chelem a lieu chaque année dans le stade Roland-Garros la dernière semaine de mai et la première de juin. Les joueurs suivants s’y illustrent depuis un siècle : Agassi, Borg, Borotra,  Chang, Cochet, Connors, Decugis, Djokovic,  Drobný, Dürr, Evert, Gómez,  Graf, Henin, Kafelnikov,   Kuerten, Lacoste, Lendl,  Lenglen,  McEnroe,  Nadal,  Năstase, Navrátilová, Noah, Pierce, Capriati, Seles, Vilas, Wilander,  Williams, Noah… et cette année tout le monde attend Rafael Nadal,  qui pourrait remporter un record s’il gagnait une dizième fois. En 10 ans, il n’a laissé qu’une seule fois la victoire à Federer.

PUBLICITE

2014 Rafael Nadal
2013 Rafael Nadal
2012 Rafael Nadal
2011 Rafael Nadal
2010 Rafael Nadal
2009 Roger Federer
2008 Rafael Nadal
2007 Rafael Nadal
2006 Rafael Nadal
2005 Rafael Nadal

70 000 VIP attendus au Village

Le Village est un vaste espace des relations ou se côtoient le monde des affaires, du marketing sportif, celui du tennis et les leaders des médias. Sous une vingtaine de tentes, dans des salons et sur la terrasse, on déguste les meilleurs plats, les bons mots, les projets des uns et les délicatesses de célébrités et VIP qui seraient plus de 70 000 VIP à venir se montrer dans la vitrine de Roland Garros.  Si vous avez de bonnes relations ou si vous êtes influents vous serez invité par des sociétés qui un espace entre 300 et 2 000 euros par personne.
Les organisateurs des internationaux retirent des profits de la billetterie qui génère 35 millions d’euros des 200 millions du chiffre d’affaires de Roland-Garros, grâce aux produits dérivés, aux partenariats (le « ticket d’entrée » serait à 2/3 millions), aux relations publiques d’euros), et aux chaînes de télévision. Tout en n’étant pas le sport qui brasse le plus d’argent, les joueurs sont largement récompensés de leurs ahans sur le court.
Le « Simple messieurs » rapporte 1.8 million d’euros au vainqueur, 900 000 au finaliste, 450 000 au demi-finaliste, et 250 000 au quart de finaliste. Les femmes sont défavorisées, sûrement parce que moins regardées à la télévision. La vainqueur du « Simple dames » gagne 114 000 euros, la finaliste 57 000, la demi-finaliste 28 000 et la quart de finaliste 15 000.
lecture recommandée  Philippe Chatrier, bâtisseur de la Fédération française de tennis

Lendl : « Manager seulement pour le profit… »

« revient à jouer au tennis en regardant le tableau des résultats plutôt que la balle. » Cet aphorisme prêté à Lendl illustre bien un des travers du management quantitatif qui a souvent envahi les entreprises. Une étude de l’Observatoire de la CEGOS  a montré que 21 % seulement des managers européens consacrent plus de 50 % de leur temps à manager  leur équipe. En fait leur occupation, c’est le reporting, tableaux et chiffres, réunions et suivi d’indicateurs autant chronophages les uns que les autres. La même étude le montre, l’évaluation des performances se fait sur des chiffres, encore les chiffres ! Le quantitatif loin devant le qualitatif du comportement, de la fidélité,  de la conduite de projets….
Pourtant l’entreprise attend du cadre un rôle managérial, de relais  des décisions prises  et  de la politique RH. Pourquoi  faire des efforts dans ce domaine si cela n’est pas pris en compte ? La prime au résultat mesurable se retrouve dans la manière dont les managers jugent leurs collaborateurs, compétences et comportement sont peu pris en compte.  Le paradoxe : prôner haut et fort la valeur managériale d’un individu sans jamais la valoriser, ni lui donner les moyens de la concrétiser.

Gratuit : recevez les Newsletters

Gérard Londarr, Paris

Gérard Londarr, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x