Publicité
Publicité

Génération Z : comment les manager

*** 3mn à lire *** En tant que manager, vous devez de plus en plus concentrer votre attention sur la génération des cadres nés entre 1994 et 2010 qui arrivent sur le marché de l'emploi, appelés la "génération Z". Bien comprendre leurs besoins, leurs attentes dans le travail, leurs préférences, vous permettra de mieux les recruter, les fidéliser et les préparer à devenir les dirigeants de votre entreprise.

Bien distinguer génération Y
et génération Z

D’une nouvelle étude mondiale sur 2000 générations Z et générations Y dans 10 pays différents, menée par Randstad, il ressort que la génération Z serait plus prête que la génération Y pour réussir dans le monde du travail. Il a été demandé aux 2 générations leurs préférences de travail, leurs styles, les perceptions de l’autre et plus grandes tendances qui les caractérisent. Ces 2 générations présentent de nombreuses similitudes, mais aussi des différences-clés, importantes à prendre en considération par l’entreprise qui veut réellement faire attention à ce qui rend motive chaque génération. Selon cette étude, la génération Z semblerait plus entrepreneuriale, ouverte d’esprit et moins motivée par l’argent que la génération Y. La génération Z apparait plus réaliste quant à ses attentes de travail par rapport à la génération Y assez irréaliste, voire optimiste quant à l’avenir, alors que la Z est conscientes des efforts à fournir pour trouver des façons de s’adapter à la réalité du marché.
Pour approfondir le sujet
Génération Y : exploitez leurs atouts !

PUBLICITE

La génération Z serait
plus entreprenante

Selon l’enquête menée, il y aurait plus de Génération Z qui veulent lancer leur propre entreprise et recruter des salariés. Ce qui met ce groupe dans de meilleures conditions pour créer leur entreprise, c’est l’accès à plus de contacts, de ressources et d’informations qu’ils ont dans la vie par le biais d’Internet. Quand vous recrutez un génération Z, pour exploiter son esprit d’entreprise, mieux vaut créer une culture qui le mobilise sur un projet directement lié à la réussite de l’entreprise.
Pour approfondir le sujet
Comment manager la génération Y

Leur évolution de carrière
les motive plus que par l’argent

Les générations Z se disent plus motivés par les possibilités d’avancement que par l’argent comme les générations Y qui, eux, sont tombés en pleine récession économique, et ont tendance à vouloir se rattraper pour vivre comme leurs parents. Les générations Z ont vu ce que la crise financière a fait à la génération Y, ce qui les rend encore plus prudents et stratégiques. Ils sont conscients de la nécessité de trouver un emploi et d’apprendre le plus possible pour évoluer, acceptant même qu’apprentissage n’aille pas de pair avec meilleur salaire.
Pour approfondir le sujet  Génération Z : une bombe à retardement

PUBLICITE

Ils préfèrent les méthodes
traditionnelles de communication

Alors que la plupart des gens pensent que la génération Z se sert principalement de Facebook, Twitter ou Snapchat pour communiquer, c’est le contraire qui est vrai. La majorité de la génération Z préfère les communications en live, en personne, par opposition à l’e-mailing ou la messagerie. Si vous souhaitez manager des générations Z ou leur vendre des produits ou des services, vous ne devez prendre en compte cette préférence de communication.

Ils veulent être pris au sérieux

Les générations Z se savent jeunes et débutants dans leur carrière professionnelle, mais ils veulent que l’entreprise les considère et les soutienne. Ils désirent plus que la génération Y que les managers écoutent leurs idées et opinions, et participer le plus tôt possible aux réunions de direction, sans attendre trop longtemps de saisir leur change de réussir.

Ils veulent travailler
pour un leader honnête

La moitié des générations Z interrogés a indiqué que l’honnêteté est la qualité la plus importante pour être un bon leader. Ils veulent donc travailler pour un dirigeant ouvert, accessible et leur faisant confiance dans leur cacher des informations en raison de leur âge ou de leur position dans l’entreprise. Si vous êtes honnête, ils auront confiance en vous, que vous vouliez les manager ou leur vendre un produit.
Pour approfondir le sujet  Reverse mentoring :
quand la génération Y coache ses dirigeants

 

Gratuit : recevez les Newsletters

1 réaction

  1. MOULUN

    10 février 2015 à 9 h 14 min

    En tant que parent, DRH, manager, et tuteur de jeunes créateurs d’entreprise, je partage et confirme ce qui est écrit dans cet article.
    Je le vis au quotidien !!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x