Publicité
Publicité

La Recherche Opérationnelle, un formidable outil d’aide à la décision

Le Recherche Opérationnelle (RO) qui recourt à des méthodes scientifiques pour élaborer une décision, rationalise, stimule et optimise l'architecture et le fonctionnement d’un système de production ou d'organisation. Cela passe par des modèles qui analysent une situation complexe et aident un dirigeant à faire un choix. Meilleure compréhension du problème, prise en compte des données et des solutions possibles, prédictions de résultats et évaluation des risques… autant de démarches abordées en associant mathématiques, économie et informatique. Focus sur une discipline à découvrir.

Un formidable outil
d’aide à la décision

La recherche opérationnelle recouvre des méthodes et techniques rationnelles pour trouver la meilleure façon faire des choix et aboutir au résultat visé ou au meilleur résultat possible. C’est ce que l’on appelle une aide à la décision. A partir d’une modélisation pour analyser et maitriser des situations complexes permet à un décideur de mesurer les enjeux et de choisir l’option la plus efficace.
La recherche opérationnelle liée à l’ingénierie des systèmes et au management du système d’information s’appuie sur le raisonnement mathématique – logique, probabilités, analyse des données – et la modélisation de processus. Il est fortement lié à l’ingénierie des systèmes, ainsi qu’au management du système d’information.

PUBLICITE

La Recherche Opérationnelle
résout des enjeux stratégiques

La R.O. aide à résoudre de sujets de stratégiques – un investissement, une implantation… -, opérationnels – ordonnancement, gestion de stock, affectation de moyens humains ou matériels à des tâches, prévisions de ventes… Plans de productions, lutte contre le gaspillage des matières premières ou de l’énergie, conditionnement et la livraison optimisés… autant de thèmes aborder en conduite de projet dans l’industrie. La finance utilise la Recherche opérationnelle sur par exemple la problématique de la maximisation du profit à partir d’une combinaison de différentes possibilités. L’industrie pétrolière l’utilise pour établir des plans de production, utiliser des unités de raffinage, choisir le canal de distribution le plus rentable. Le secteur de l’informatique s’en sert pour choisir les serveurs à mettre en place, stocker des données, une architecture informatique…
Lecture connexe  Cadres et dirigeants : mesurez la part de risque associée à vos décisions

Planification des Ressources Humaines
et mathématiques décisionnelles

La planification Ressources humaines détermine les besoins futurs en personnel à partir des effectifs du moment. La recherche opérationnelle passe un certain nombre de modélisation qui prennent en compte l’anticipation nécessaires de l’adaptation des compétences aux emplois, un calibrage des postes et des rémunérations, l’impact des changements technologiques et économiques, une réduction des risques, les évolutions des métiers, emplois et compétences… Idéal pour mesurer et anticiper une pénurie ou une surcapacité de compétences, prévoir et anticiper les évolutions et prendre les décisions qui s’imposent. La planification des ressources humaines détermine en quantité et en qualité les futurs effectifs en fonction de la stratégie permet au DRH de prendre des décisions qui assurent le succès de la GPEC et l’entreprise. Nombre de personnes à recruter, qualifications, capacités et expériences requises sont interfacées avec les besoins de l’entreprise et les exigences de son métier. La planification permet d’optimiser les Ressources Humaines, afin de maîtriser les décisions et les choix qui doivent concilier critères et exigences de plusieurs décideurs aux intérêts parfois contradictoires dans un contexte légal et réglementaire français particulièrement prégnant.

PUBLICITE

La Recherche Opérationnelle,
encore peu utilisée par les entreprises

La Recherche Opérationnelle est encore peu utilisée par les entreprises dont les dirigeants connaissent encore mal cette approche. Par ailleurs, sa mise en œuvre, par exemple en matière stratégique, peut s’avérer délicate dans la mesure où certains aspects sont difficiles à modéliser comme les obligations liées à la loi ou au règlement, la volonté du dirigeant d’être offensif sur le plan commercial, l’ambiance de l’entreprise, les relations avec les institutions représentatives du personnel, qui pèsent pourtant beaucoup dans pourtant dans la pertinence d’une décision. En 2015, peu d’entreprises comptent dans leurs effectifs un chercheur opérationnel pour aider les décideurs à faire des choix judicieux. Elles recourent à un cabinet comme Eurodécision qui apporte une expertise en mathématiques décisionnelles, avec une offre globale – conseil, logiciel, service – pour réaliser des solutions d’aide à la décision dans la logistique, la production, les ressources humaines, le revenue management et la conception de produits industriels, en mixant des technologies avancées d’optimisation.
Pour approfondir le sujet lire l‘étude de Marie-Christine Costa ENSTA-CEDRIC-Paris

comlogo

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x