Publicité
Publicité

Manager une équipe ou l’art de faire confiance #managementalaaudiard

« Je connais aussi mes classiques : depuis Adam se laissant enlever une côte jusqu’à Napoléon attendant Grouchy, toutes les grandes affaires qui ont foiré étaient basées sur la confiance. » Extraits du film « Le Cave se rebiffe » réalisé en 1961 par Gilles Grangier et dialogué par Michel Audiard, d’après le roman d'Albert Simonin, dans la série «Touchez pas au grisbi », « Grisbi or not grisbi », et « Les Tontons flingueurs », avec Jean Gabin, Maurice Biraud, Bernard Blier, et Martine Carol… Manager une équipe ou l’art de faire confiance. Décryptage par Guillaume Déderen.

Pouvez-vous  faire (ou ne pas faire) confiance ?

Voilà l’un des sentiments les plus compliqués à gérer en situation de crise : peut-on (ne pas) faire confiance ? à qui ? jusqu’où ? Un excès de confiance dans ses collaborateurs peut mener à donner l’impression de la « bride sur le cou » et encourager les forces centrifuges ; à l’inverse, un manque de confiance aboutira immanquablement à décourager toute initiative puisque le soupçon s’installera partout.

PUBLICITE

Bien connaître vos personnes-ressources

Traitez le problème de la confiance avec doigté, bref ayez là aussi le sens de la mesure : vous connaissez normalement (si vous avez bien fait votre travail préparatoire) les personnes-ressources sur lesquelles il est possible de se reposer (tout en imposant des règles claires de reporting) ; d’autres collaborateurs ne méritent pas une telle confiance, mais tout est affaire de dosage. Une personne doit avoir un haut degré d’éthique et d’autodiscipline pour se fixer ses propres règles ; pour toutes celles qui ne possèdent pas cette aptitude, il revient au manager de jauger le degré de liberté à leur laisser dans la gestion de leur poste. Avec une idée-force : ce qui a été donné une fois ne se reprend pas sans douleur ni conséquence…

Michel Audiard. Crédit : Babelio.com

Michel Audiard. Crédit : Babelio.com

Michel Audiard, 1920-1985,
dialoguiste, scénariste et réalisateur de cinéma

Ses dialogues témoignent de l’irrévérence des années 1960 et de la gouaille du parisien. Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques

PUBLICITE
Jacques Audiard crédit Wikipedia

Jacques Audiard crédit Wikipedia

Audiard, récompensé aux César du cinéma et par la Palme d’or du Festival de Cannes 2015. Scénariste et dialoguiste : Les Trois Mousquetaires, L’Ennemi public numéro un, Le rouge est mis, Retour de manivelle,  Maigret tend un piège, Les Misérables, Les Grandes Familles, Archimède le clochard, Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, Les Vieux de la vieille, Un taxi pour Tobrouk,  Le Président, Le cave se rebiffe, Un singe en hiver, Mélodie en sous-sol, Les Tontons flingueurs, Cent mille dollars au soleil, Les Barbouzes, La Métamorphose des cloportes, Ne nous fâchons pas, Tendre Voyou, la Grande Sauterelle et Le Pacha, Mort d’un pourri et Flic ou voyou, Les Égouts du paradis, Le Professionnel, Garde à vue, On ne meurt que deux fois, La Cage aux folles.

Réalisateur : Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !, Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques, Elle cause plus… elle flingue, Comment réussir quand on est con et pleurnichard, Bons baisers à lundi.
Vous aimerez aussi  Le management selon Michel Audiard, le dialoguiste n°1 du cinéma français 

A lire ou à relire dans la même série
Nietszche, Clausewitz et les bastos…
BlaBlateurs & Co !
On n’a jamais empêché les gens de dire des c……..! 
La retraite, faut la prendre jeune… 
Un manager, au fait, ça sert à quoi… 
Managers, méfiez-vous de la dictature des experts !
Managers, c’est l’imagination qui vous sortira de la crise !
La peur du gendarme, levier de management toujours efficace
Laissez tomber le héros, soyez le manager qu’on attend


« Gérer une crise avec Michel Audiard » le petit guide pour manager dans la mouise, de Guillaume Déderen,  est sorti le 29 avril 2015 aux Editions du Net. Pour en lire plus cliquez sur  Le management selon Audiard 

Gratuit : recevez les Newsletters

Guillaume Déderen, Paris

Guillaume Déderen, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x