Publicité
Soutenez le magazine :
Publicité version papier

Ce que vous ne devez jamais dire au bureau

Pour créer un réseau professionnel, vous devez vous ouvrir aux autres et échanger ? Une démarche en général délicate car certaines révélations peuvent avoir un effet dévastateur sur votre carrière. Il vous revient d’avancer ce qui vous sert et de vous abstenir de confidences a priori anodines qui peuvent à terme se révéler dévastatrices. Il vous revient à faire preuve d’habileté pour sentir ce que vous pouvez révéler ou pas sur vous. Focus sur les aveux les plus catastrophiques au bureau.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


« Je n’aime pas mon job »

C’est la dernière chose que l’on veut entendre de vous, si vous vous plaignez de votre travail, des conditions dans lesquelles vous travaillez vous allez vous parer d’une étiquette négative, les collègues qui ne partagent pas ce point de vue vont s’abstenir d’échanger avec vous, votre supérieur hiérarchique va le déplorer et s’en inquiété, car pour lui cela signifie que vous n’avez pas l’esprit d’équipe, que vous allez faire  baisser le moral des autres. Naturellement, vous risquez de perdre ce job que vous n’aimez pas car il y a toujours quelqu’un que préfèrera votre boss  pour vous remplacer.
Lecture associée  Best off des remarques sexistes au bureau

PUBLICITE

« Untel est incompétent »

Dans toutes entreprises vous trouverez un ou plusieurs incompétents, et en général, tout le monde est au courant. Si vous n’avez pas le pouvoir de l’aider à s’améliorer, vous n’avez rien à gagner à diffusant cette information sur son compte. Le faire serait pris pour une tentative maladroite de vous faire valoir, et cette insensibilité voire cette suffisance (ou insuffisance ) ne peut à terme que se retourner contre vous dans l’esprit de vos collègues.

« Je touche un gros salaire »

Dans votre famille, vous pouvez vous vanter d’avoir un job bien payé, c’est pour eux une bonne nouvelle, mais au bureau vous n’en retirerez que des effets négatifs. Un salaire n’est jamais d’un niveau équitable aux yeux de tout le monde, et révéler le vôtre amène les autres à se comparer, et comparaison n’est pas raison. Tout ce que vous faites va être jaugé à l’aune de votre rémunération, ce qui peut entraîner des frustrations, des interrogations non avouées ou un sentiment d’injustice.
Lectures associée  Pour en finir avec les coups fourrés au bureau

PUBLICITE

« Je vote Macron ou je vais à la messe »

Vos croyances politiques et religieuses sont trop étroitement liées à votre identité pour être discutées sur le lieu de votre travail sans que cela crée un incident. Un désaccord avec le point de vue d’un collègue peut rapidement modifier votre perception réciproque et détériorer une  complicité de travail. Afficher vos valeurs peut décevoir, gêner, voire insulter un collègue, en intriguer un autre, et à terme conduire à un conflit. Les opinions politiques et les croyances religieuses sont  profondément enracinées chez la plupart des gens, et en les défiant vous risquez de vous faire mal juger plutôt que de changer leur avis.

« Allez voir mes dernières photos sur Facebook »

La dernière chose que votre patron a envie de voir s’il se connecte à vtre compte Facebook, ce sont les photos que vous y avez postées de votre dernière soirée bien arrosée. C’est la meilleure façon de lui donner une mauvaise impression. Et si en plus il y a des commentaires de vos amis, alors là vous n’êtes plus maître de la situation. De petites choses qui peuvent jeter une ombre de doute dans l’esprit de votre patron ou de vos collègues, à un moment où ils envisagent de vous confier une nouvelle mission ou de vous recommander pour une prochaine promotion.
Lecture associée  Comment être plus sympathique dans votre travail pour mieux réussir

« Untel est homosexuel »

Les personnes avec lesquelles ne s’intéressent pas a votre opinion sur les moeurs sexuelles des autres.  Spéculer sur l’orientation sexuelle d’un collègue va jeter une lumière négative sur vous : soit on pense que vous faites du dénigrement gratuit, voire de la calomnie, soit on se demande comment vous pouvez le savoir, et toutes les hypothèses sont possibles y compris celle que vous dénoncez.  Vos pensées sont à vous, pensez ce que vous pensez être juste sur les autres mais gardez-le pour vous.

« J’aimerai avoir les fonctions de X »

Même si ce n’est qu’une aspiration, et non une ambition ce sera interprété comme tel, cela ne peut que vous mettre en conflit direct avec un collègue et ce sera considéré comme une action égoïste,  hermétique à l’égard celui qui occupe la fonction, et indélicat à l’égard de l’entreprise dans son ensemble. A priori un cadre de qualité – et qui a de l’avenir – veut la réussite de son équipe, et pas seulement la sienne. Annoncer votre objectif personnel ne vous aidera pas à y arriver.

« Je chercher un autre job »

Bien sûr cela vous démange d’en parler, bine sûr vous en avez assez de ne pas véhiculer l’image que vous voudriez donner autres, alors vous vous laissez aller, vous parlez en estimant peut-être que cela va améliorer votre image à leur yeux. Une fois que vous avez révélé que vous prévoyez de partir, vous devenez d’un seul coup une perte de temps pour tous, vous n’intéressez plus personne parce qu’ils ne peuvent pas se projeter dans l’avenir avec vous. Et si votre démarche s’avérait infructueuse. Attendez d’avoir trouvé un emploi avant de l’annoncer, sinon vous risquez de vous faire sortir.

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x