Publicité
Soutenez le magazine :
Publicité version papier

Tout ce qu’un recruteur ne vous dira jamais

Vous avez déjà été confronté au refus de votre candidature, et surtout vous vous êtes exaspéré du manque total d’explications par le recruteur. La plupart du temps il ne retient pas votre candidature pour des raisons qu’il a du mal à vous avouer. Cela explique pourquoi il ne vous dit jamais ce que vous n’avez pas fait ou dit de bien au cours de l’entretien. Voici les raisons cachées du refus de votre candidature.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Pour recevoir chez vous le numéro spécial sur papier « Emploi des cadres » cliquez ici

PUBLICITE

A quoi sert un recruteur

Son efficacité, sa durée sur le marché et sa rémunération se mesurent à sa capacité à trouver les meilleurs talents correspondant aux exigences des postes qu’il a à pourvoir. Paradoxalement, alors que des milliers de cadres cherchent un emploi sans le trouver, le chasseur de têtes rencontre de plus en plus de difficultés à convaincre le bon candidat parmi plus de 4 millions de cadres que compte la France. En tant que candidat, vous devez vous attacher à posséder ce qu’il est convenu d’appeler la maîtrise de la première impression. Si les raisons tiennent à des aspects factuels (diplôme, expérience… ) vous le saurez aisément. En revanche, très souvent le choix se fait sur des éléments de votre candidature que vous considérez peut-être comme secondaires, qui à l’époque de la concurrence entre les talents deviennent déterminants.  Partant du principe que la première impression est toujours la bonne, surtout s’il elle est mauvaise, le recruteur en vérité va se baser sur des raisons inavouables pour refuser une candidature qui pourtant correspond aux critères du poste.
Lecture associée  Ce que regarde un recruteur dans votre candidature

Les raisons rationnelles
et subjectives d’un refus

C’est une réalité en matière de recrutement, comme dans d’autres situations sociales qui impliquent à un moment donné un choix : vous faites sans vous en rendre compte une mauvaise première impression, et vous retrouvez face à un refus sans plus d’explication, alors que vous possédez les compétences appropriées. Certes si le recruteur est aimable, il vous balancera un prétexte le plus objectif possible sur lequel vous ne pouvez rien dire, car il ne dépend pas de vous. Car la plupart du temps il ne retient pas votre candidature pour des raisons qu’il a du mal à vous avouer, ce qui explique pourquoi il vous dit rarement ce que vous n’avez pas fait ou dit de bien au cours de l’entretien.
Lecture associée  Entretien avec un recruteur : pourquoi il ne vous rappelle pas

PUBLICITE

Comment corriger les travers
dont vous ignorez l’existence

Son job n’est pas de vous donner de mauvaises nouvelles, encore moins de vous prodiguer des conseils pour mieux piloter votre carrière ou réussir un entretien. Il tient à vous garder dans ses relations pour une prochaine opportunité, et puis de toutes façons, n’étant pas rémunéré pour cela il ne va investir du temps. La question à vous poser, c’est de savoir comment vous allez pouvoir corriger un point pénalisant de votre candidature ou de votre comportement que vous ignorez. Voici pour vous un certain nombre de travers le plus souvent avoués – mais inavouables au candidat concerné – par un chasseur de têtes sur les raisons cachées pour lesquelles il ne retient pas un candidat.

Les principales raisons cachées
du refus d’une  candidature  

La tenue vestimentaire est dépassée, peu soignée, trop décontractée ou pas adaptée du tout aux us et pratiques du secteur dans lequel se trouve le poste à pourvoir.
Une apparence physique inadaptée, négligée, trop parfumée ou malodorante…
Un regard fuyant, timoré ou trop intrusif,
Une poignée de main flasque, poisseuse ou qui vous broie les phalanges,
Un discours plein de tics verbaux qui polluent la communication et agacent…
Un débit de parole logorrhéique ou la mauvaise maîtrise de la langue, une façon vulgaire voire impolie de vous exprimer…
Une  présentation trop assurée,  voire un peu suffisante mêlée d’auto satisfaction, ou au contraire une excessive réserve, une attitude trop prudente voire timorée, anxieuse…
Il ne vous dira pas non plus si :
vous parlez comme une mitraillette, ou trop lentement, de façon soporifique, ou trop doucement au point de l’obliger à tendre l’oreille.
vous restez impassible pendant tout l’entretien, répondez de manière laconique sans montrer la moindre amabilité, ou bien vous l’indisposez par des propos  inquiets, maladroits, des gestes déplacés et tics du visage, ou carrément par un manque total d’expression.
vous manquez de sincérité, de confiance en soi, de clarté, de conviction… d’une manière générale, et très souvent, il n’y a pas un point précis qui provoque son mauvais ressenti, car c’est une impression générale qui se dégage de l’entretien qu’il serait bien en peine de vous expliciter.

Comment trouver la solution

Difficile de lutter contre un problème dont vous ignorez l’existence. Vous pouvez déjà passer au crible la liste non exhaustive des raisons cachées et faire votre auto-évaluation. Ensuite vous pouvez demander à des amis ou des proches, en tous cas des personnes qui ont le savoir et la compétence pour cela, et qui a priori vous veulent du bien.  En général un ami doit pouvoir vous aider à éliminer tous ces petits détails qui sont si importants au moment de la confrontation avec un recruteur. Enfin vous pouvez recourir à un coach de carrière.  On en revient toujours au bon vieux précepte « Connais-toit toi-même », facile à comprendre, délicat à mettre en application, et qui dépend de vous et de vous seul.
Lecture associée  Vous faire coacher pour booster votre carrière

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x