Publicité
Publicité

Comment rester concentré et productif malgré la distraction numérique

Vous avez beaucoup à faire tous les jours, et dans le flot constant des interventions des collaborateurs, clients, courriels et appels téléphoniques qui exigent à chaque fois votre attention, vous avez du mal à vous concentrer. Alors vous devenez multitâcheur compulsif. Mais votre cerveau très sensible à la distraction numérique d'aujourd'hui ne suit pas et vous rend distrait ce qui pénalise votre efficacité et votre productivité. Vous devez vous discipliner en planifiant l'utilisation de votre temps de façon à minimiser les conséquences des interruptions.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


La mauvaise réponse du multitâches

Le multitâche présente un gros avantage car il vous permet de faire beaucoup et plus rapidement, il vous donne aussi l’illusion d’efficacité et de puissance, mais il s’avère le plus souvent inefficace voire dangereux pour votre santé. Réduisant votre capacité intellectuelle, il provoque une vraie dégringolade de votre QI et vous fait commettre des erreurs, rater des indices subtils, arrêter une action quand vous ne devriez pas, ou investir du temps sur ce qui ne le mérite pas. Pour aggraver la situation, la distraction est souvent récompensée par votre cerveau, car d’une manière générale vous bénéficiez d’un niveau émotionnel élevé lorsque vous faites plusieurs choses à la fois. Finalement vous perdez l’objectif essentiel d’atteindre une concentration durable au profit d’une alternance de courtes périodes de distraction et de travail efficace.
Lecture associée  Etes-vous émotionnellement intelligent ?

PUBLICITE

Les dangers du multitâches

Quand vous exécutez deux tâches en même temps, un conflit surgit entre celles-ci, vous devrez choisir celle sur laquelle vous devez vous concentrer. Des études menées sur les limites du multitâche par David Meyer, chercheur en sciences cognitives à l’Université du Michigan, ont fait prendre conscience de la contre-productivité des activités simultanées. Vous ne pouvez pas faire deux tâches cognitives compliquées à la fois. Si vous téléphonez à un client, et écrivez un e-mail en même temps, vous êtes tiraillé entre les deux, votre langage passant par un seul et même canal mental. Faire deux tâches compliquées ne peut pas fonctionner, vouloir résoudre simultanément des demandes contradictoires peut vous faire envoyer un e-mail au mauvais interlocuteur, ou prendre de gros risques en conduisant tout en utilisant votre téléphone, soit votre conversation téléphonique soit votre conduite va en souffrir.

Faire le travail créatif en priorité

En général, vous avez tendance comme beaucoup à faire les taches les plus élémentaires en premier et abordez les plus difficiles ensuite comme si vous aviez besoin d’un temps d’échauffement.  Mais cela draine votre énergie et diminue votre concentration. Après votre première heure de travail, vous disposez de moins de puissance de travail et de présence mentale et psychologique dans ce que vous faites. Pour devenir plus concentré et efficace, inversez le processus, et démarrez par les tâches qui exigent imagination, inventivité et créativité, puis passez ensuite à des activités plus faciles comme nettoyer votre boite e-mails, planifier des rendez-vous ou des réunions.
Lecture associée  Créativité : 5 astuces pour la stimuler

PUBLICITE

Choisir le meilleur moment de la journée

Les études menées sur la question démontrent que chacun de nous est vraiment concentré en moyenne seulement six heures par semaine. D’où l’intérêt de bien programmer ces précieuses heures et les affecter en priorité à des tâches qui requièrent toute votre attention. Les uns se concentrent plus facilement le mieux le matin, d’autres le soir, d’autres encore en dehors du bureau. Il vous revient d’identifier avec précision les heures de la journée (ou de la nuit) au cours desquelles vous pouvez exploiter au mieux votre puissance de concentration, et d’organiser votre semaine en conséquence.

Entraîner votre esprit comme un muscle

Le multitâche oblige votre cerveau à s’adapter souvent et rapidement, vous perdez ainsi de votre capacité de concentration, et la distraction devient une habitude. Facilitez votre concentration en supprimant toutes les distractions et en affectant votre attention à une seule tâche. Vous concentrer consiste à mobiliser vos facultés mentales et physiques sur un point ou une action de façon optimale. Vous devez les monopoliser et évacuer toute émotion parasite. Commencez petit, par exemple 5 minutes par jour et augmenter progressivement la durée de l’entraînement. Si vous trouvez votre esprit s’égare, revenez simplement à la tâche assignée. Vous devez entraîner votre cerveau comme un muscle et à force vous réussirez à vous concentrer presque sur commande. Plusieurs techniques sont à votre disposition : vous focaliser sur votre respiration en restant attentif à votre souffle pour oxygéner votre cerveau et retrouver un état émotionnel au point mort, « zoomer » sur un objet en le scrutant dans  les détails (contours, couleur, odeur…), écouter de la musique (en isolant les instruments),  occuper votre cerveau en comptant…
Lecture associée Pour rester concentré, entraînez votre esprit comme un muscle

Petites et grandes
recommandations pour réussir

Il va de soi que vous devez réunir un certain nombre de conditions pour parvenir à la concentration que vous cherchez comme par exemple un espace de travail rangé et organisé. C’est évident mais cela va mieux en le précisant, vous parviendrez mieux à vous concentrer si vous dormez correctement, mangez sainement  et pratiquez un exercice  physique régulier. Il convient aussi d’éliminer sans pitié toute distraction et de mettre en place un système de récompense car votre cerveau fonctionne à la récompense. Chaque fois que vous réussissez à vous concentrer d’une manière continue pendant la durée que vous vous êtes fixée, offrez-vous une récompense, faites-vous plaisir selon votre goût, vous habituerez votre cerveau à faire l’association entre l’effort de concentration et le plaisir qui en découle.

Gratuit : recevez les Newsletters

Laurent Clairmont, Paris

Laurent Clairmont, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x