Publicité
Publicité

Réussir : 4 vérités dérangeantes pour surmonter les revers

Vous êtes sans cesse confronté aux challenges de la vie professionnelle. Mieux vaut exploiter ces défis comme autant d’opportunités d'apprendre et de vous rapprocher du succès. « Entre deux voies, je choisi toujours la plus difficile, c’est celle où il y a le moins de concurrent. » Une métaphore du Général de Gaulle pour assumer la responsabilité de vos choix. Réussir : 4 vérités dérangeantes pour surmonter les revers.

Admettre que vous êtes
un vendeur qui s’ignore

La vente réussie correspond à une influence réussie, à une façon de penser, d’agir et de communiquer, et ce qui compte, ce n’est pas tant ce que nous faites ou dîtes que la manière dont vous le faites ou le dîtes. Depuis toujours, souvent sans vous en rendre compte, vous vendez des idées et des croyances, avant de vendre des produits ou services. Et même si vous n’exercez pas un métier commercial, vous vendez tous les jours. Si vous réussissez, c’est que vous êtes doué dans l’art d’influencer les autres, car cela fait partie intégrante de votre expérience quotidienne, peu importe votre rôle. Vous devez en tirer parti pour optimiser votre pouvoir d’influence. Si vous acceptez cette vérité pour certains dérangeante, si vous admettez que vous êtes un vendeur qui s’ignore, vous pouvez orienter ce talent vers la vente de la chose la plus importante de votre vie, vous.
lecture associée  Introverti ou extraverti, comment vendre vos idées avec efficacité

PUBLICITE

Trouver le bon mobile
à votre action

L’alignement de votre mobile avec votre but est la première étape pour construire votre influence. Vous possédez des caractéristiques uniques et des aptitudes naturelles que vous devez exploiter de manière harmonieuse. Pour ce faire, vous devez parfois oublier votre formation sur laquelle vous avez beaucoup investi, un investissement souvent peu récompensé si vous ne savez pas bien qui vous êtes et où vous allez. Vous devez  travailler pour répondre à une finalité qui correspond à vos aspirations comme par exemple gagner de l’argent, réussir une carrière, ou vivre une vocation.  Si vous avez l’ambition d’aller le plus haut possible, vous devez être capable de travail, d’énergie et d’engagement. L’amour du travail est le mobile le plus puissant, il vous apporte une satisfaction intellectuelle, spirituelle, artistique, sociale, politique, et l’idéal c’est de trouver la cohérence avec votre potentiel quel que soit votre activité : un job lucratif peut avoir une vocation sociale, un métier à finalité humaine peut être aussi  rémunérateur, et la plus élémentaire des actions vous apporter le sentiment de participer à une grande cause.  A vous de bien aligner votre potentiel et vos aspirations avec votre projet de vie. Si comme beaucoup d’actifs vous n’aimez pas votre travail, vous gâchez votre potentiel. Mettez-vous en règle, réfléchissez à ce qui vous motive dans la vie professionnelle et trouvez la congruence entre votre potentiel et vos mobiles d’actions.

Mettre l’accent
sur la création de valeur

Il s’agit de bien définir le processus d’échange entre vous et les autres, et ce ne doit pas être obligatoirement un produit ou de l’argent. Le vrai moyen d’échange est une valeur ajoutée que vous leur apportez. C’est le défaut de beaucoup de professionnels de se prévaloir de leur titre ou de leur produit et d’espérer le succès en raison de qu’ils sont. Le client comme chacun de nous est préoccupé par son intérêt et ne se soucie pas de ce que vous êtes ou de ce que vous offrez, mais de la valeur claire et évidente qu’il va retirer de votre échange. Dès qu’il perçoit que cela est supérieur à ce que cela lui coûte, il est pressé  de conclure cet échange et de le renouveler.
Lecture associée  Vérités dérangeantes sur la gestion de votre carrière

PUBLICITE

Extraire de vos échecs
les conditions du succès

Vous devez surmonter de nombreux obstacles tout au long de votre carrière. Ce qui rend votre action convaincante, c’est votre capacité à puiser dans l’adversité  une motivation encore plus grande pour atteindre ses objectifs. Et votre réaction vous différencie de celui qui baisse les bras, c’est votre pouvoir de résilience dont vous devez avoir pleinement conscience. Cette capacité s’est forgée à partir de vos perceptions et de la signification que vous donnez aux événements vécus, comme le découragement, l’échec ou la dépression. Ces vicissitudes vous ont conditionné, heureusement ces perceptions de crainte, doute et inquiétude, concernent  une réalité qui existe seulement dans votre esprit. C’est une bonne nouvelle car vous pouvez  « reformater l’échec» pour en tirer avantage au lieu de le subir, l’accueillir humblement comme un grand maître qui vous offre des solutions pour reprogrammer vos actions, et vous préparer à affronter avec succès les prochaines mises à l’épreuve.
Lecture associée  Comment prendre le pouvoir sur votre destin professionnel

Gratuit : recevez les Newsletters

Laurent Clairmont, Paris

Laurent Clairmont, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x