Publicité
Publicité

12 secrets pour devenir réellement persuasif

Pour convaincre votre chef de vous confier un poste plus important, ou amener vos clients à passer des commandes plus importantes, vous avez à faire preuve de persuasion. Voilà une compétence essentielle qui détermine le succès de toute votre carrière. Posséder ce pouvoir dépend de votre personnalité mais aussi de comportements que vous pouvez apprendre et appliquer. Focus sur l’arme secrète des grands leaders en 15 astuces que vous pouvez vous approprier.

1 – Connaître votre public

Vous devez connaître votre public dans tous les aspects, et à partir de ces connaissances utiliser son langage. Ainsi vous réduirez votre assertivité lorsque vous parlerez à interlocuteur timide ou hausserez e ton de l’affirmation pour vous adresser à une personne difficile voire agressive;  chaque personne étant différente,  l’utilisation de ces subtilités contribue largement à ce que votre point de vue soit entendu.

PUBLICITE

2 – Créer un lien
de proximité et de confiance

En général, on écoute plus volontiers une personne que l’on connait, du moins pour laquelle on ressent une certaine proximité. Vous présenter et  mettre en évidence que vous partagez avec vos interlocuteurs une expérience, une connaissance, une relation… facilite l’émergence de la confiance entre vous,  et  leur capacité d’écoute et de persuasion. Faites en sorte d’apprivoiser votre public avant de prendre la parole, il est composé  de personnes sensibles qui  ne sont pas des adversaires ou une cible. Même avec des arguments percutants, vous ne parviendrez pas à vos fins si vous n’avez pas créé  un lien personnel, car une sorte de doute continuera de planer encore dans leur esprit.

4 – Rester affirmatif
et factuel, sans exagération

Présenter vos idées non comme des questions ou des interrogations supposant une réponse ou une approbation pénalise votre discours qui ne rassure pas. Concentrez-vous sur la présentation de vos idées, et exprimez-les comme des faits intéressants que les autres peuvent difficilement discuter. Retirez les qualificatifs de votre discours, les superlatifs, et autres exagérations qui n’abuseront pas votre public mais risquent de vous décrédibiliser,  évitez aussi les formules dubitatives du type « Je pense » ou « Il est possible ».

PUBLICITE

5 – Utiliser le langage
corporel positif

Prenez conscience de vos gestes, de vos expressions et de la tonalité de votre présentation qui doivent engager votre auditoire et appuyer vos arguments. L’enthousiasme dans le ton, l’ouverture des bras, le regard direct traduisent  la confiance en soi et vous rendent convaincant. Le langage corporel positif rassure votre public,  en général la persuasion et surtout  la manière de vous vous exprimez sont bien souvent plus importantes que ce que vous dites.

6 – Respecter la clarté
et la concision

Vous avez déjà remarqué que celui qui vous persuade communique ses idées rapidement et clairement. Si vous possédez  une totale compréhension de ce que vous dîtes, il vous est facile de l’expliquer à ceux qui ne le comprennent pas vite ou bien. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Entraînez-vous à connaître votre sujet d’une manière si limpide que vous pourriez l’expliquer à un enfant.

7 – Privilégier l’authenticité

Authenticité et honnêteté conditionnent votre capacité de persuasion. Personne n’aime le faux, l’inventé, le factice, le fallacieux… Et tout le monde est attiré par celui qui respire l’authenticité qui éveille la confiance. En vous exprimant sur ce qui vous motive, vous enthousiasme et vous rend heureux, vous devenez intéressant et persuasif. Restez vous-même et ne cherchez  surtout pas à vous montrer tel que vous n’êtes pas, la carcasse se fissera  tôt ou tard.

8 – Reconnaître le point
de vue des autres

Si vous admettez que votre argument n’est pas parfait, vous montrez que vous êtes ouvert d’esprit et prêt à faire des accommodements, vous envoyez à votre public le message que vous considérez son point de vue. Montrez que vous écoutez activement ce que disent vos interlocuteurs, et que leurs opinions vous paraissent légitimes et aussi valides que les vôtres, exprime votre respect pour votre public qui va devenir plus enclin  à considérer votre point de vue.

9 – Poser les bonnes questions

Une des plus grosses erreurs  revient à ne pas entendre ce que l’on vous dit tellement vous êtes concentré sur ce que vous voulez exprimer à votre tour.  Pour éviter cet écueil, posez des questions, ce qui plait en général, une simple question de clarification montre que vous écoutez, mais aussi que vous vous souciez de ce que l’on vous dit. Vous suscitez ainsi le respect et augmentez votre capacité de convaincre.

10 – S’exprimer avec des images

Vos propos deviendront vivants si vous les truffez d’images. Vous persuadez beaucoup avec du visuel qui frappe les esprits et se mémorise plus qu’une parole.  Le visuel met de la vie dans votre discours et apporte comme une preuve concrète de ce que vous avancez.  Si vous n’avez pas d’images appropriées, racontez une histoire vécue qui illustre vos idées. La bonne histoire marque les esprits, et vous rapproche de votre public qui gardera à l’esprit ces images.

11 – Donner une première
impression forte

Des recherches ont démontré que la plupart des personnes se font une idée de leur interlocuteur dans les sept premières secondes, et passent le reste du temps à justifier leur première réaction. Vous avez donc intérêt à réussir votre introduction, en particulier par votre langage corporel. Adoptez d’emblée une posture forte, une poignée de main ferme, un sourire, cela donne une première impression qui impacte le reste de l’échange.

12 – Jouer avec le temps

La précipitation menace la persuasion. Avancez avec modération, sans forcer quoi que ce soit, et vous marquerez des points. Des études l’ont démontré, plus vous insistez, plus vos interlocuteurs risquent de se conforter dans leur première avis. Votre impatience suscitera souvent chez eux des arguments en faveur des leurs. Si votre position est sûre et déterminée, vous ne devez pas craindre de laisser le temps faire son travail. Il  est souvent difficile d’accueillir une nouvelle idée qui le sera après un temps de maturation.

13 – S’adresser en utilisant
le nom des interlocuteurs

Le nom de chacun est le mot le plus entendu et le plus familier à son oreille. En utilisant le nom de vos interlocuteurs chaque fois que vous les voyez, vous leur envoyez un signal de proximité et les rassurez, validant ainsi leur présence et leur importance. Demandez le nom à chaque fois,  et si vous l’oubliez, redemandez-le, vous êtes en train de vous faire un allié.

14 – Sourire pour persuader

Votre impression première sera encore plus percutante si elle rayonne de votre sourire.  Le public vous adorera et croira vos propos si vous souriez à chaque fois que vous lui parlez, inconsciemment chacun se sent obligé de vous rendre ce sourire, ce qui le fait se sentir bien dans sa peau. Le sourire et l’enthousiasme sont contagieux et font communier les interlocuteurs dans une même ambiance favorable à la l’éclosion de la confiance et à la prise de décision.

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x