Publicité
Publicité

15 secrets pour être vraiment convaincant

Convaincre un collaborateur, votre patron ou un recruteur, dépend énormément de votre comportement, de votre façon d’être et d’agir pendant un échange décisif. C’est une compétence que vous avez souvent de manière innée, mais qui passe aussi par des astuces souvent anodines ou évidentes qui à force de pratique vous rendent exceptionnellement persuasif.

Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

Cet article fait partie des plus lus

Identifier votre public

Vous devez bien connaître votre interlocuteur, et lui parler avec des mots et des expressions dans lesquels ils se retrouvent. Adaptez la forme et le fond à sa personnalité,  son métier ou sa culture, vous ne parlerez pas de la même manière à un timide ou à un extraverti qui revendique. Tout le monde est différent, à vous de capter les subtilités qui vont augmenter  votre pouvoir de persuasion.

Créer un lien personnel

Votre interlocuteur sera plus susceptible d’accepter ce que vous lui dites s’il vous connait bien.  Présentez-vous et partager avec lui une expérience, une connaissance, un événement, qui vous rapprochent. Vous parlez à une personne, pas à un adversaire ou une cible, même si votre argumentation est redoutable, vous ne parviendrez pas à vos fins si vous n’avez pas créé un lien personnel, sans lequel il va douter de ce que vous dites.
lecture connexe Communiquer comme Bill Clinton

Se montrer subtil et patient

Présentez vos idées de manière résolue et en toute confiance, sans être agressif ou insistant, ce qui dérange et décourage. Pour être persuasif, demandez peu sans  véhémence, la subtilité gagne l’adhésion sur le long terme. Soyez patient et tenace, si votre idée est vraiment bonne, si vous lui donnez le temps, il l’accueillera.
Tics de langage Cadre et Dirigeant Magazine

Parler avec le corps

Prenez  conscience de vos gestes et expressions, du  ton de votre voix. Utilisez l’enthousiasme, les bras décroisés, le regard direct, penchez-vous  vers votre interlocuteur. Un langage corporel positif l’engage et le convainc de la validité de que vous dîtes. La manière de le dire est plus importante que ce que vous dites.
Lecture connexe  Euh ! Et si vous éliminiez vos tics de langage, «au jour d’aujourd’hui» !

Parler clair, concis et vulgarisé

Vous devez communiquer vos idées rapidement et clairement. Si vous maîtrisez le sujet, il doit être aisé pour vous de l’expliquer à celui qui ne le connait pas, à condition de lui parler sans jargonner. Plus vous êtes expert, plus vous devez être un expert en vulgarisation, sinon il décroche.

Jouer franc et authentique

Sincérité et honnête convainquent. Vous attirerez si vous êtes authentique parce vous inspirez  confiance. Pour être persuasif, mieux vaut être à l’aise, bien dans votre  propre peau. Vous emporterez l’adhésion en étant vous-même  plutôt qu’en essayant d’être un autre.
Lecture connexe  Le secret de votre style de communication

Admettre le point de vue de l’autre

Une tactique puissante de persuasion consiste à faire une concession. Montrer  que vous êtes ouvert et prêt à vous ajuster, c’est prendre en considération ce qu’il dit et  respecter ses idées.  Vous le persuaderez en le respectant.

Poser les bonnes questions

Eviter l’erreur de ne pas entendre ce qu’il vous dit parce que vous vous concentrez sur ce que vous allez dire. Les mots viennent mais souvent le sens est perdu. Pour éviter cet écueil, posez beaucoup de questions, même  une simple demande de clarification qui montre votre intérêt.
Lecture connexe  Secret de manager : satisfaire la soif de reconnaissance

Montrer des images plus que dire

Vous convaincrez plus avec un visuel qui donnent de vie. Utilisez des images qui frappent les esprits, racontez une histoire qui donnent vie à vos idées. La bonne histoire crée une image dans son esprit et l’aide à mémoriser vos propos.

Réussir la première impression

On se fait tous une idée dans les 7 premières secondes, et on passe le reste du temps à justifier notre impression initiale. Profitez de cet atout et soignez votre entrée en scène dès la première seconde qui passe d’abord par votre langage corporel : une poignée de main ferme, un sourire, un regard franc et direct, une allure dynamique …
Lecture connexe  Comment faire bonne impression en 30 secondes

Utiliser le nom de votre interlocuteur

Votre nom est le mot que vous entendez depuis toujours, il vous est familier, vous plait, vous rassure et vous flatte. Valorisez votre interlocuteur en mentionnant le sien.  Le fait de vous le rappeler lui fait plaisir et lui donne de l’importance.  Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, demandez-lui son nom deux fois s’il le faut, pour vous en souvenir la prochaine fois que vous le verre.

Sourire, sourire et sourire

Si vous souriez, votre interlocuteur  va  inconsciemment vous retourner la faveur. Vous souriez beaucoup parce que vous êtes enthousiaste et confiant dans vos idées. Le sourire est contagieux.  Comptez avec l’intelligence émotionnelle pour l’amener à penser comme vous.
Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

Cet article fait partie des plus lus

A lire aussi  Le sourire, meilleur coach de votre carrière

Gratuit : recevez les Newsletters

Florian de Peyrebrune, Paris

Florian de Peyrebrune, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x