Publicité
Publicité

Les 5 règles d’or de la définition d’un objectif

Que vous soyez votre propre patron ou cadre dans une entreprise, vous travaillez comme un fou et sacrifiez souvent du temps en famille et des loisirs pour réussir dans votre fonction ou développer votre affaire. Entrepreneur ou cadre manager, vous réussirez plus et plus vite si vous structurez votre cheminement avec une cible et des jalons. Les 5 règles d'or de la définition d’un objectif.

Les vertus de la définition
d’un objectif

Dans les affaires si vous êtes entrepreneur, ou dans la vie professionnelle si vous êtes cadre, vous agissez pour vous-même, personne ne vous aide à rester sur la bonne voie. Vous êtes livré à vous-même, et devez être suffisamment discipliné pour avancer et réussir. En cela un objectif est utile, il vous aide à vous concentrer sur une ligne,  vous oriente et vous évite tout errement, il vous permet de mesurer votre degré de réussite, et vous fournit un repère tangible pour vous en rendre compte. D’où l’importance de définir un objectif de succès. Et tout commence à ce stade fondateur, vous avez à préciser les conditions de votre « satisfaction », il ne s’agit pas de vous donner un but large comme  « gagner beaucoup de l’argent », ou « avoir plus de responsabilités », il est simplement question fixer quand, comment et combien. Quels que soient vos ambitions et vos objectifs, il vous revient de respecter un certain nombre de règles pour réussir.

PUBLICITE

1 – Fixer un objectif
qui vous motive

L’objectif que vous vous fixez doit posséder une signification particulière pour vous. Si vous donnez un but qui a peu d’importance à vos yeux, il y a de fortes probabilités  pour que vous le raterez. Trouver un but qui vous interpelle est le meilleur moyen de déclencher une action vers sa réalisation. Et si vous avez plusieurs objectifs, investissez-vous en priorité sur celui qui vous motive le plus, celui qui parle le plus à vos tripes.

2 – Les critères de l’objectif
aisé à atteindre

Un objectif atteignable répond à des critères précis, il doit être
– facilement identifiable, aussi précis que possible, sinon il ne vous donnera pas suffisamment de directives à suivre ; un but est une lumière qui éclaire votre chemin, plus elle est claire, plus vous cheminement devient évident.
– mesurable : donnez-vous un délai réaliste à atteindre avec une date, des chiffres, des mois ou des années, des délais précis, vous rendez ainsi vos progrès quantifiables et visualisez plus facilement la ligne d’arrivée. Une échéance donne un sentiment d’urgence qui manque quand l’objectif est vague.
– réalisable : restez honnête avec vous, fixez un objectif ambitieux mais réaliste, et identifiez les moyens à mettre en œuvre, les ressources nécessaire pour l’atteindre.
– pertinent : confrontez votre objectif de business ou la direction que vous voulez donner à votre carrière, et évaluez sa cohérence avec vos possibilités et les conditions du marché à court et long terme.

PUBLICITE

3 – Publier et écrire
votre objectif

Peut-être faites-vous tous les jours ou chaque semaine une liste de « tâches à faire ». Ces marques visibles facilitent la réalisation de vos objectifs quotidiens car vous pouvez en vérifier l’avancement  et vous situez dans le temps qui vous reste. Faites la même chose pour un objectif à long terme, concrétisez-le en l’écrivant, cette pratique le rend tangible et vous responsabilise. Si vous préférez, vous pouvez annoncez haut et fort votre objectif à votre entourage, collègue ou amis, ils vous le rappelleront et cela vous motivera à poursuivre votre cible car vous aurez à coeur de ne pas décevoir cet entourage.

4 – Détailler votre plan d’action
en feuille de route

Vous pouvez être si concentré sur le résultat à atteindre et en oublier les différentes étapes nécessaires pour y parvenir. C’est rassurant de noter chaque étape, cela vous montre implicitement comment votre but va être atteint, en fait cela s’appelle une feuille de route qui en cas de désarroi, de découragement ou d’indécision vous aidera à repartir et à retrouver le bon cheminement.

5 – Suivre votre feuille
de route à long terme

Encore une fois, le plan d’action que vous avez élaboré officialise votre action pour vous et pour les autres. Alors suivez-le pour réussir, au fur et à mesure de votre progression, car si les choses ne vont pas comme vous voulez, vous pouvez être tenté d’en changer. Sauf cas de force majeure ou événements exceptionnels, suivez votre ambition, faites confiance à votre instinct, visez le long terme et agissez à court terme à vous adaptant aux contingences de l’immédiat. Faites confiance à votre plan à long terme, suivez-le en restant flexible sur modalités pour l‘atteindre et vous y arriverez.

Gratuit : recevez les Newsletters

Laurent Clairmont, Paris

Laurent Clairmont, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x