Publicité
Publicité

Comment arrêter d’être votre propre pire ennemi

Le succès est le plus souvent un chemin d’efforts et de sacrifices. Vous devez y consacrer du temps et surtout faire en sorte que rien ne vienne contrecarrer vos actions. Vous devez aussi vous protéger contre ceux qui veulent vous éliminer ou vous discréditer, à commencer par l'ennemi le plus dangereux et souvent le plus efficace, vous-même. Voici les points sur lesquels vous devez rester extrêmement vigilant sous peine de vous piéger vous-même et de pénaliser votre entreprise.

Empêcher la  jalousie de régir vos actions

L’envie et le ressentiment entraînent toutes sortes de mauvais comportements, comme un acide qui vous ronge de l’intérieur, une autodestruction. Laissez les autres faire ce qu’ils veulent, oubliez-les, arrêtez de vous comparer à eux (comparaison n’est pas raison), et reporter votre attention sur vous, concentrez-vous ce que vous pouvez contrôler, à savoir les actons à mener pour atteindre vos objectifs.

PUBLICITE

Rester prudent sur les réseaux sociaux

Que vous le vouliez ou pas, tout ce que vous publiez sur Facebook ou Twitter envoie aux autres une certaine image de ce que vous êtes. Pour eux vous vivez souvent exclusivement à travers l’idée qu’ils se sont faîte de vous à partir de votre présence numérique.  Idem pour votre blog, ou vos emails. Attention à ce que vous écrivez, la Terre entière le voit, votre réputation se façonne, et selon ce que vous transmettez cela  peut devenir un mauvais tatouage dont vous ne pourrez jamais vous débarrasser.
lecture associée  Réseaux sociaux : comment rentabiliser votre présence

Assumer et être transparent

Bien souvent, vous vous surprenez à faire des circonvolutions oratoires  pour ne pas blesser ou compromettre l’ambiance car vous trouvez la vérité dure à dire. Vous redoutez les répliques, craignez de changer les choses, ou de paraître discourtois et dérangeant, cela correspond pourtant à une forme de démission. Agissant ainsi vous estimez qu’il est inutile de chercher à le faire progresser en ouvrant les yeux d’un collaborateur. Dire la vérité génère le respect, car l’imposture est le plus souvent révélée, et plus cette révélation se fait tard, plus la déception est violente. Imaginez la réaction amère du collaborateur qui apprend que vous ne comptez absolument pas sur lui alors que vous l’avez complimenté régulièrement. Optez pour  la simplicité et l’authenticité, car c’est plus efficace.

PUBLICITE

Maîtriser vos humeurs 

On parle souvent de comportement autodestructeur. Si  vous prétendez responsable, par définition vous devez répondre des autres et surtout de vous-même. Méfiez-vous des déviances de comportement et gardez votre sang froid, car laisser libre cours à vos sautes d’humeur et colères a des conséquences dévastatrices sur votre crédibilité de manager. Surtout,  vous ne tiendrez pas la distance, car au-delà des reproches, des réprimandes voire des sanctions de votre hiérarchie, vous vous faites un mal fou et risquez d’y laisser votre premier capital, la santé.
lecture associée  Comprendre, accepter et utiliser votre peur pour réussir

Rester bienveillant envers les autres

Dans la passion de la compétition, l’idée peut vous venir pour avancer plus vite de recourir à des actions peu honorables pour saboter le travail d’un collègue ou d’un concurrent, ou encore de flagorner avec votre hiérarchie à laquelle il est plus facile de dire ce qu’elle a envie d’entendre que de reconnaître la vérité. Si ces idées de turpitude vous passent par la tête, reprenez-vous, et choisissez des moyens propres, honnêtes, transparents, pour vous battre. Votre bienveillance vous fera gagner en crédibilité, en leadership efficace, avec en prime une bonne conscience.

Payer vos factures dans les délais

Vouloir jouer sur la trésorerie des autres est le signe d’un comportement peu professionnel voire contraire à l’éthique, votre régularité et votre ponctualité en la matière deviennent les signes de la réputation d’une bonne entreprise et d’un bon patron. Vous pouvez croire que vous passerez entre les mailles du filet et ne vous s’acquitterez pas de vos engagements,  vous savez au fond de vous qu’il vous faudra un jour assumer vos décisions passées, pour ne pas perdre en crédibilité. En imposant aux autres de vous faire bénéficier de leur générosité, vous créez un climat néfaste qui pèsera sur votre relationnel. Plus vous vous sortirez de cette spirale, plus vite vous gagnerez en confiance et en image, et prendrez une option certaine sur la solidarité des fournisseurs si un jour vous en avez besoin.

Vous n’êtes pas le produit
et rien ne vous est acquis

Une entreprise existe pour fabriquer un produit compétitif et gagner des clients, et la marque la plus puissante au monde a des produits qui parlent d’eux-mêmes. En revanche si pour une raison ou une autre, vous estimez que vous êtes le produit, vous faîtes fausse route. Un client ne se soucie pas de vous, de ce que vous êtes ou pas, ce qui l’intéresse, même si la plupart du temps il ne l’avoue pas, c’est exclusivement ce que vous pouvez faire pour lui. Laissez donc votre action parler d’elle-même, et revenez sur terre. Le monde des affaires ne tourne pas autour de vous, et rien ne vous est dû ou acquis, ce qui doit vous mobiliser pour vous surpasser, vous remettre en question et ne jamais vous croire arrivé, au risque de vous retrouver un jour écarter de la compétition et sans activité.

Gratuit : recevez les Newsletters

Laurent Clairmont, Paris

Laurent Clairmont, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x