Publicité
Publicité

Euh ! Et si vous éliminiez vos tics de langage, «au jour d’aujourd’hui» !

Vous avez sûrement remarqué comment les personnes d'un même milieu utilisent souvent les mêmes mots, les mêmes tournures à bon ou mauvais escient. Vous êtes vous-même pris dans cette ambiance de mots et d'expressions béquilles qui changent suivant les modes. La manière dont vous vous exprimez est tout aussi importante que la façon dont vous vous comportez, et vos tics de langage risquent de parasiter votre communication et ruiner votre crédibilité. Pour éviter ces faux amis, il existe heureusement quelques astuces et techniques, faciles à mettre en place.

Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

En finir avec les « euh »
à tout bout de champ

Certainement le tic de langage le plus répandu. Cette onomatopée jaillit sans prévenir, entre les mots … comme si vous aviez le hoquet, parliez trop vite, sans prendre le temps de respirer ni penser à ce que vous dîtes ! Même constat, pour les « en fait » qui polluent à tout va certaines discussions. Plutôt que de vouloir tout dire, trop vite, faites des pauses et marquez de courts silences. Une bonne astuce pour paraître plus posé et réfléchi.

Oublier  le « voilà »
en guise de conclusion

Bien conclure n’est pas donné à tout le monde. Mais ponctuer ces phrases, d’un « voilà » donne l’impression que vous ne voulez pas vous mouiller, que vous n’allez pas au bout des choses. Comme si vous donniez à votre interlocuteur un tas d’informations, dont il fera ce qu’il veut, ce qu’il peut ! Inutile d’éliminer complètement le « voilà » mais utilisez-le de manière efficace en tant que transition, pour apporter un dernier argument, résumer votre propos, comme  « Voilà pourquoi… ».
Lecture connexe  La puissance des mots pour bien manager vos collaborateurs

Eviter les « du coup »
qui sont de la poudre aux yeux

Les apparences peuvent être trompeuses… Certes, cette expression se rapproche du mot de liaison « par conséquent », mais ce n’est qu’une illusion puisqu’au lieu d’annoncer un argument elle en fait l’économie ! Ce tour de passe-passe vous évite d’appuyer votre raisonnement. Au lieu de vouloir enchaîner trop rapidement  vos idées, soignez votre démonstration : préparez et avancez un à un vos arguments, vous en serez d’autant plus convaincant !

Ecarter les questions rhétoriques
qui assomment

Quoi de plus énervant que les questions qui n’en sont pas vraiment ? « vous voyez ? », « hein ?! » … Cela donne l’impression que vous manquez de confiance et  cherchez constamment l’approbation de l’autre. Pour que votre message soit bien clair, choisissez entre affirmation et question. Si vous voulez vous assurer du consentement d’autrui, posez une question directe et ouverte, comme « qu’en penses-tu ? »
Lecture connexe  Managers : attention aux mots qui tuent

Bannir le jargon qui fait fuir

Informaticiens, techniciens, ingénieurs ou scientifiques détiennent probablement la palme du jargon ! Certes, chaque milieu professionnel a ses codes et expressions. C’est un moyen efficace de créer une connivence, démontrer sa maîtrise, … Mais cela peut devenir agaçant et même clivant pour vos interlocuteurs ! Essayez donc de vulgariser vos propos. A moins qu’il ne s’agisse d’une stratégie, tel un jeu de pouvoir visant à déstabiliser voire à tenir à distance les non-initiés.
Lecture connexe  Lettre de motivation : les mots qui tuent

Tics de langage Cadre et Dirigeant Magazine

 

Ne plus perdre le fil de vos idées

Qui n’a jamais été confronté au trou mémoire au cours d’un discours ou d’une discussion ?! Mais pour que cela ne vire pas au trou noir, au blocage et que vous perdiez totalement vos moyens, l’astuce est de reprendre immédiatement ce que vous venez dire ! Répétez, reformulez et vous serez surpris de voir vos idées s’enchaîner à nouveau naturellement.

Eliminer les « C’est clair »
qui exaspèrent

Colonisant les fins de phrases, l’expression équivaut certes à « évidemment » ou « assurément ». Elle permet d’approuver ou de renforcer les propos d’autrui, mais manque cruellement de punch ! En plus, elle coupe court à la discussion alors que vous auriez tout à gagner à rebondir et étayer les idées d’autrui, à développer votre argumentation.
Lecture connexe  Parler en public est plus facile si vous racontez une histoire

Extraits des tics de langage les plus fréquents

«  J’avoue », « Si vous voulez », « Tu vois », « Entre guillemets », « C’est clair », « Absolument », « Voilà… », « Hallucinant », « Grave »,   «   Juste pas possible », « Tout à fait », « Je gère », « C’est évident », « Point barre »,  « Pour faire court », « C’est clair », « Quelque part », « On va dire ça comme ça »,  « Je dirais »,  « Il me semble », « Moi, je », « Tu vois ce que veux dire ? », « En mode », « ça le fait », « ça va pas le faire », « Voili voilou », « J’imagine », « Certainement », « Je comprends », « Bien sûr », « Bref », « Justement »,  « Au jour d’aujourd’hui…»,  « C’est que du bonheur! », « Vous voyez ce que je veux dire », « J’ai envie de dire », « Trop pas, c’est abusé »,  « Je reviens vers vous »,  « Win-win »
Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

Gratuit : recevez les Newsletters

Céline Deval, Paris

Céline Deval, Paris

2 réactions

  1. Enezeog

    24 octobre 2015 à 11 h 30 min

    Il y a aussi ce fameux « du coup » qui se propage comme une traînée de poudre, y compris dans les milieux journalistiques voire politiques.
    [Lien désactivé]

  2. Twirp

    21 octobre 2015 à 15 h 25 min

    Bonjour,

    Vous avez oublié « prévoir à l’avance »
    et « telle chose (un pays par exemple) est premier derrière » et lun liste de trois au quatre est cité

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x