Publicité
Publicité

Ces signes avant-coureurs que vous allez réussir

*** 3mn à lire *** Vous ne réussissez pas par hasard. Le succès est le souvent le résultat d’un travail, qui exige des compétences et des connaissances, et aussi des pré-requis, qui sont autant de signes avant-coureurs de votre réussite. Focus sur ces compétences de base : lire, questionner, critiquer, discuter, collaborer, s’engager et changer.

Lire

Bien sûr, vous savez lire, si vous ne saviez pas vous ne seriez pas en train de lire cet article. Savoir lire signifie avoir la capacité de lire un livre et de le comprendre assez bien pour utiliser l’information de façon pratique ou en parler avec une autre personne. Avez-vous l’habitude de lire ? Appliquez-vous ce que vous avez appris ? Le partagez-vous avec d’autres personnes ? Lire des romans par exemple rend plus empathique, et l’empathie est un atout qui peut véritablement vous aider à bien manager une équipe ou diriger votre affaire.
Pour approfondir le sujet  Questions à vous poser avant de lancer votre affaire

PUBLICITE

Questionner

Si vous avez créé votre entreprise, c’est que vous avez déjà cette compétence. Le but d’une affaire qui démarre est de résoudre un problème ou répondre à un besoin, ou convaincre que vous pouvez vendre la solution. Pour continuer votre développement, vous devez veiller  à  la capacité de questionnement de vos équipes. Les incitez-vous dans cette démarche ? A tous les niveaux de votre organisation et pas seulement à celui de votre équipe de direction ? Le processus de questionnement mène au succès, si bien sûr vous écoutez les réponse qui vous sont faites et vous vous en inspirez . Surtout continuez à poser des questions.
Pour approfondir le sujet  L’art du management par le questionnement

Critiquer

Parfois, vous êtes tellement concentré sur la solution que vous estimez juste, que vous en oubliez d’envisager la situation sous des angles différents. De la même manière, quand vous faites un plan d’action, un business plan, avec tous les arguments qui les justifient, entraînez-vous à démonter et critiquer tous les arguments qui militent en faveur de ce plan d’action. C’est l’occasion ou jamais de percevoir le point de vue opposé, de découvrir votre projet sous un angle très différent qui peut vous amener à l’abandonner. Prenez l’habitude de décortiquer tous tenants et aboutissants d’une décision que vous vous apprêtez à prendre. Et lorsque vous trouvez des preuves qui décrédibilisent votre projet, modifiez-le en conséquence

PUBLICITE

Echanger

La conversation est un moyen d’acquérir et d’améliorer votre capacité à communiquer, mais aussi celle d’apprendre. Plus vous évoluez dans un environnement pauvre, moins vos échanges vous enrichiront. Mettez-vous dans un milieu socio-professionnel qui vous apporte des connaissances et stimule votre curiosité, recherchez les conversations riches sur des sujets variés qui élargissent le champ de votre réflexion. Si vous vous concentrez  trop sur votre entreprise, vous risquez de passer à côté de conversations qui pourraient réellement vous aider.
Lecture recommandée  5 indices essentiels d’une réussite annoncée

Collaborer

Travailler avec des collègues est souvent différent de diriger leur travail. Si vous avez la chance d’être un collaborateur-né, profitez-en car cela vous enrichit au fil de vos échanges. Si vous vous sentez une âme solitaire, vous allez égoistement vous assécher et tourner en rond. Malgré votre individualisme, vous avez intérêt à changer de modus operandi et vous mettre vite à travailler dans un mode collaboratif.

Vous engager

Votre engagement s’explique à travers le lien que vous avez avec votre entreprise et par votre identification à travers elle. Ce doit être la même chose pour vos collaborateurs : ils doivent adhérer aux valeurs et buts de l’entreprise, se sentir loyaux et être motivés par ce qu’ils y font et ce qu’ils en retirent. L’engagement entraine la performance, une forme de civisme organisationnel qui les amène à agir au-delà des impératifs de leur poste. Un faible engagement vous pénalise de retards, absentéisme, démissions… voire du désengagement. Le succès de votre entreprise dépend autant de votre engagement et de celui de vos collaborateurs.
Pour approfondir le sujet Êtes-vous né (e) pour être entrepreneur ?

Changer

Vous êtes un être humain et vos collaborateurs aussi, avec des ressentis, des émotions et des besoins, et l’ambition d’être heureux. Si vous ne l’êtes pas, il est urgent de changer. Vous vous trouvez dans des circonstances qui vous bloquent, vous avez le choix entre continuer en étant sûr d’obtenir le même résultat ou bousculer la situation. Vous avez le pouvoir de tout choisir, amis, travail, lectures, sorties… en fait tout, sauf les événements qui vous dépassent et s’imposent à vous, mais là encore vous avez le pouvoir de choisir votre façon de réagir. Si vous n’êtes pas dans un état de bien-être, le mieux est de commencer à faire quelques changements.
lecture recommandée   Réussite : de quelle intelligence avez-vous besoin ?

Gratuit : recevez les Newsletters

Florian de Peyrebrune, Paris

Florian de Peyrebrune, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x