Publicité
Publicité

Femme entrepreneure : dépassez vos interdits

De nombreuses études et rapports du gouvernement mettent en exergue les disparités hommes/femmes dans la création d’entreprise, et dans leur développement. Une sous-évaluation des besoins financiers au démarrage, un excès de prudence sont les principales caractéristiques observées de l’entrepreneuriat au féminin. Surtout, la vision que vous avez de vous-même au sein de la société et de votre couple influencerait directement votre manière d’entreprendre et de vous développer.

3 femmes entrepreneurs
sur 10 démarrent
avec moins de 4 000 euros

34 % des femmes créatrices d’entreprises démarrent avec moins de 4 000 euros* (contre une moyenne à 7 500 euros tout sexe, tout secteur et tout statut juridique confondu). Seul un quart parmi vous démarrent avec plus de 15 000 euros. Ce sous-financement des projets féminins est aussi constaté par les accompagnants à la création d’entreprises. « En fait, les femmes ne sous-évaluent pas leur entreprise, souligne Kadija, conseillère au sein d’un réseau parisien, elles sous-évaluent leur potentiel. À projet équivalent, les femmes voient plus petit que les hommes, elles ont tendance à créer une micro entreprise, quitte à se développer ensuite doucement, étape par étape. Un excès de prudence qui se transformerait presque en peur de l’ambition, finalement. »
*Source : Rapport établi par l’ancienne ministre du Droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem pour la mise en place de son plan de développement de l’Entrepreneuriat féminin
lecture recommandée   Femme entrepreneur : prenez le pouvoir !

PUBLICITE

Votre couple conditionne
votre manière d’entreprendre

Séverine Le Loarne, professeure à l’École de Management de Grenoble, fait quant à elle un parallèle entre votre ambition de femme d’entreprise et votre rapport au couple. Selon elle, certains stéréotypes influenceraient directement votre « manière » d’entreprendre. Elle s’explique. « Dans les couples à idéologie égalitaire, la femme entrepreneur bénéficie du soutien de son conjoint à tous les niveaux puisqu’ils partagent la même vision du rôle de chacun, tant dans la vie de famille que dans la vie économique. Performance économique, création d’emplois et levée de fonds sont au rendez-vous. En revanche, dans un couple où la femme a une idéologie traditionnelle, c’est le couple qui passe d’abord. L’activité entrepreneuriale est considérée par la femme comme une activité complémentaire d’épanouissement et reste mono salariée (…). Elle ne développera pas son entreprise. Le conjoint apporte quant à lui un soutien inconditionnel à sa compagne puisque cette activité entrepreneuriale lui renvoie l’image moderne qu’il se fait d’elle. »
Séverine Le Loarne explique ainsi que vous développez votre entreprise selon votre propre vision de votre place dans la société et au sein du couple.
Lecture recommandée  5 réseaux pour femmes créatrices d’entreprise

Brisez les barrières
psychologiques pour réussir

Les femmes entreprennent moins que les hommes. C’est un fait, vous représentez seulement 30 % des créations d’entreprises, mais même lorsque vous sautez le pas, vous seriez encore dépendantes de vos propres blocages. Résultat des courses, seule une entreprise innovante sur 10 est créée par une femme et vos secteurs de prédilection sont en majorité ceux où il est aisé de se cantonner à un microprojet (service à la personne, santé, enseignement).
En conclusion, si le monde des affaires est encore inégalitaire sur de nombreux points, c’est d’abord à la femme de briser ses propres barrières psychologiques. Femmes entrepreneurs, la réussite est dans votre tête, alors osez chercher des financements et lancez-vous dans des projets d’envergure !
Sources : Interview de Séverine Le Loarne dans Les Échos
Lecture recommandée  5 idées reçues sur la femme dirigeante

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x