Publicité
Publicité

Cadre et maman : 200 astuces pour être active et heureuse

Concilier vie professionnelle et vie familiale n’est pas simple à plus forte raison si vous êtes une femme. N’avez -vous jamais culpabilisé en quittant le bureau à 18 heures ? Ne vous êtes-vous jamais demandé s’il valait mieux travailler à temps partiel pour mieux vous occuper de la maison et de votre famille ? Parce que, comme beaucoup, vous voulez tout faire (bien), Marlène Schiappa*, fondatrice du blog « Maman travaille », a réuni témoignages, avis d’’experts, sociologues, DRH pour délivrer 200 astuces pour être à la fois active et heureuse. En voici les principales.

Demander de l’aide

Ambitieuse et passionnée par votre travail, vous rêvez de faire carrière tout en étant mère de famille. Si les obstacles sont nombreux, ils ne sont pas insurmontables. « Il faut absolument trouver un mode de garde adapté à votre rythme de vie professionnel, conseille Marlène Schiappa, elle-même maman de deux filles. Si vous souhaitez confier votre enfant à une nourrice mais qu’elle est trop loin de votre domicile, il vaut mieux se tourner vers la crèche ». En résumé, soyez pragmatique. De même, la blogueuse propose de trouver des appuis dans votre environnement proche : voisine, autre maman, amie. « Il faut identifier les personnes ressources et ne surtout pas hésiter à demander de l’aide ». Un bon moyen d’être plus sereine en cas d’imprévu au travail.
Lecture connexe  Managers : pourquoi les femmes n’osent pas

PUBLICITE

Lutter contre le complexe de Cendrillon

Quant à votre carrière, n’espérez pas obtenir une promotion dans quelques mois en attendant passivement que cela vous tombe dessus. « Il faut se débarrasser du complexe de Cendrillon », enjoint Marlène Schiappa. Ce complexe, identifié par la journaliste américaine Colette Dowling dans les années 80, réside dans le désir inconscient d’être prise en charge par autrui. Prenez les devants, passez à l’offensive. Même si vous êtes à la fois mère, ménagère et cadre, « tuez la fée du logis qui est en vous » et foncez.

Organiser votre propre incompétence domestique

D’ailleurs, pour celles qui ont tendance à s’accaparer les tâches domestiques (aujourd’hui encore la femme en assume les 2/3), un conseil, lâchez du lest et ne vous transformez pas en inspectrice des travaux finis lorsque votre conjoint a pris (pour une fois) l’initiative de choisir les vêtements pour votre enfant ou de nettoyer les vitres. Brigitte Grésy, membre du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, recommande même d’organiser sa propre incompétence domestique. « Si vous dites à votre compagnon que vous ne savez pas faire, il le fera à votre place, explique Mme Schiappa ». La pression de l’inégale répartition des tâches aussi bien ménagères que parentales apparaît comme un véritable frein à la carrière. Il est donc nécessaire de rétablir l’équilibre.
Lecture connexe  Pourquoi les femmes managent mieux que les hommes

PUBLICITE

Eduquer votre chef

Hélas, il y a également un travail de pédagogie à faire… au bureau. Dans bien des cas, le ou la chef n’est pas des plus conciliant(e)s lorsque vous l’appelez pour prendre une journée « enfant malade » ou que vous faites juste vos heures un peu trop souvent. La solution : « on peut abonner son boss à une newsletter sur la Qualité de Vie au Travail ou lui faire découvrir des sites web qui traitent de la parité comme www.lesnouvellesnews.fr », suggère Marlène Schiappa. Evidemment, tout est question de subtilité.
Lecture connexe  Comment vous faire entendre par votre supérieur

Effacer le sentiment de culpabilité

Reste à enlever ce sentiment de culpabilité qui vous ronge chaque fois que vous rentrez tard, ou partez en déplacement professionnel. « Il faut arriver à se détacher des conseils de la belle-sœur, l’amie ou la voisine. Ce qui est valable pour elles ne l’est pas forcément pour vous, préconise Marlène Schiappa. Chaque expériences est unique ». Et si vraiment vous en avez assez de ne voir votre petit bout qu’à 19 heures chaque soir, octroyez-vous une « échappée » mensuelle comme cette maman qui quitte le travail à 15h45 une fois par mois pour aller chercher ses enfants à l’école et discuter avec la maîtresse. Ca fait tellement du bien…
*Marlène Schiappa, auteur de « Les 200 astuces de Maman travaille » et « Pas plus de quatre heures de sommeil » vient de publier « Plafond de mère » aux éditions Eyrolles.  Son blog : http://yahoo.mamantravaille.fr/

Gratuit : recevez les Newsletters

Sylvie Marchal, Paris

Sylvie Marchal, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x