Publicité
Publicité

Le meilleur moyen de gérer votre stress et d’en faire un allié

Il existe un lien direct entre votre capacité à gérer vos émotions, à garder votre calme,  et vos performances professionnelles. Une étude menée par TalentSmart diligentée auprès de  plus d'un million de personnes nous apprend que parmi ceux qui réussissent 9 sur 10 gèrent leurs émotions et traversent les périodes de stress en restant calme et maître de soi. Décryptage des stratégies les plus efficaces, à utiliser à la carte quand vous êtes confronté au stress.

Le stress en intérim
booste votre performance

Les ravages du stress sont terribles sur votre santé psychique et physique (maladie cardiaque, dépression et obésité), lorsque sa pression se prolonge. En soi le stress est une émotion nécessaire et même salutaire pour atteindre un certain état émotionnel qui active votre performance. Tant que le stress reste modéré et court, il est inoffensif. D’où l’importance de le maintenir sous contrôle. Des études ont par exemple démontré que le stress à dose modérée génère dans votre cerveau de nouvelles cellules qui améliorent  la mémoire. A condition que ce stress  soit intérimaire car s’il devient permanent,  à durée indéterminée, il supprime la capacité du cerveau de développer de nouvelles cellules. Qui plus est, en général la majeure partie de votre stress est subjective et sous votre contrôle. Pour garder votre performance,  il suffit d’adapter des stratégies d’adaptation dans les circonstances stressantes. Vous pouvez réduire votre niveau de stress quels que soient les événements et faire en sorte qu’il soit intermittent.

PUBLICITE

Apprécier ce que vous avez
et rester bienveillant
à l’égard de vous-même

Ce n’est pas faire preuve d’égoïsme ou d’égocentrisme, c’est la démarche qui consiste à trouver la bonne affirmation de soi, en devenant présent à soi, à votre corps comme à vos émotions et  sentiments, et à vos besoins et aspirations. En fait cela revient à prendre soin de  vous, en écoutant vos propres  limites pour éviter l’épuisement, à distinguer ce qui est  bon pour  vous de ce qui vous nuit. Vous instaurez un  dialogue positif et fécond, tout en restant empathique et respectueux des autres. Une sorte d’auto-empathie qui vous permet  de mieux vous positionner dans votre environnement  et vis-à-vis des autres. Vous avez le devoir d’organiser votre vie en cohérence avec ce que vous êtes. Selon des recherches menées à l’Université de Californie, celui qui cultive tous les jours une attitude de gratitude améliore son humeur et son énergie.
Lecture associée  Comment arrêter d’être votre propre pire ennemi

Eviter de vous poser
trop de questions
et consulter 

Des interrogations répétées et rabâchées attisent le feu du stress et de l’inquiétude. Face à une situation donnée, les choses peuvent évoluer de mille manières différentes, si vous investissez du temps à vous préoccuper des issues possibles, vous négligez  les solutions à votre disposition pour calmer votre stress et reprendre le contrôle de votre humeur. Vous poser trop de questions mène souvent à une impasse angoissante. Plus vous ruminez les pensées négatives, plus vous leur accordez de pouvoir. Certains cadres les écrivent pour mieux les identifier et valider leur degré de véracité chassant ainsi chimères, obsessions et autres fantasmes, d’autres les soumettent à un ami ou collègue bienveillant pour vérifier leur objectivité. La vérité sort le plus souvent de cette confrontation car vous contrecarrez ainsi la tendance de votre cerveau à amplifier la gravité d’un événement, en période de stress.

PUBLICITE

Dégainer une idée
de réussite chaque fois
que nécessaire

Les pensées positives viennent s’intercaler dans vos périodes de stress et focalisent votre attention sur un sujet apaisant. A vous d’aider votre esprit en lui fournissant un sujet de réflexion positif, quel qu’il soit. Toute réflexion positive recentre votre attention sur ce qui en vaut la peine, une gymnastique délicate à réussir quand les choses vont mal. Pensez à un fait heureux, réussi, positif, peu importe son importance ou sa période, de la veille comme remontant à un mois. En fait, chaque fois qu’un événement inonde votre cerveau de négatif, dégainez votre idée, pensée, souvenir à connotation positive et réussie.

Vous offrir des périodes
de rafraîchissement de l’esprit

Vous devez à tout prix garder votre stress intermittent pour toujours l’avoir sous contrôle. Si vous êtes disponible en permanence aux sollicitations, appels téléphoniques, e-mails ou autres perturbations, vous  laissez ouvertes autant d’occasions de vous harceler. Débrancher votre téléphone, laissez votre boite de réception, prenez un temps de rupture avec ces sources intarissables de stress. Ce n’est pas pour rien que des séminaires de detox digital existent. Optez pour des périodes durant lesquelles vous vous isolez complètement et d’autres au cours desquelles vous êtes disponibles. Vous aérez et rafraîchissez votre temps de travail, et vous offrez des recharges d’énergie. Et au bout d’un certain temps votre entourage professionnel et même familial et amical respectera aussi cette alternance.
lecture associée  5 bonnes habitudes de week-end pour réussir en semaine

Limiter les excitants
et passer de bonnes nuits

C’est la stratégie évidente que vous connaissez depuis votre enfance mais qui devient un véritable défi à réussir pour maîtriser le stress. Caféine, alcool et autres produits, à court terme, libèrent l’adrénaline qui vous aide à vous battre, mais en même temps vous éloigne de toute pensée rationnelle. Ces excitants mettent votre cerveau et votre corps dans un état de stress hyperactif, vos émotions prenant le dessus sur votre action. La privation de sommeil augmente les hormones du stress, même si dans la journée vous n’êtes pas confronté à des circonstances stressantes. A l’opposé, le sommeil régulier conditionne plus que vous ne le pensez votre intelligence émotionnelle et la maîtrise de votre stress. Lorsque vous dormez, votre cerveau se recharge pour vous offrir au réveil forme, énergie, idées claires et positives, tout en boostant maîtrise de soi, attention et mémoire.

Gratuit : recevez les Newsletters

1 réaction

  1. Bellec

    22 septembre 2017 à 7 h 47 min

    Peut-être est-ce dû au stress, mais il manque des mots dans votre article.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x