Publicité
Publicité

Parler en public avec brio grâce à la méthode P.O.M

Que vous preniez la parole devant un large auditoire ou en comité restreint, l'objectif reste le même : réussir à captiver votre public du début à la fin. Face à cet enjeu, difficile de ne pas avoir la boule au ventre ou la gorge sèche, et aussi de trouver le temps pour préparer un discours de façon efficace. Focus sur une solution, la méthode POM - Public, Objectif, Message - qui vous permet en quelques minutes de prendre la parole avec brio.

Public, Objectif, Message

Première étape de votre préparation : vous soucier de votre public. L’adage est bien connu des commerciaux, rappelez-vous tout d’abord que vous écrivez pour votre Public,  et non pour vous : demandez-vous ce qui l’intéresse, mettez-vous à sa place, quelles questions se pose-il ? Quelles solutions recherche-il ? S’il sent que vous comprenez sa situation, vous retiendrez son attention. Demandez-vous également ce qui l’intéresse réellement, et éliminez tout ce qui vous intéresse, vous, et ne concerne pas vraiment votre auditoire !
Ensuite, déterminez votre Objectif.  Le style et le contenu d’une intervention dont le but est de divertir n’est pas du tout le même que celui d’une prise de parole visant à informer, ni même d’un discours dont l’objectif est de convaincre et de pousser à l’action… Avoir un but clair (transmettre une information, distraire votre auditoire, le faire changer d’opinion…) rendra votre prise de parole plus dynamique.
Ce n’est qu’une fois l’objectif fixé que vous pourrez enfin vous concentrer véritablement sur votre message et son élaboration. Choisissez alors votre message fort et ne vous dispersez pas :  mieux vaut n avoir un seul. En situation d’improvisation, baissez votre niveau d’exigence d’un cran. Il ne s’agit pas de trouver le meilleur message (vous n’avez pas assez de temps ni le recul nécessaire), mais de trouver un bon et de vous y tenir. Donnez ce message d’entrée de jeu et déclinez-le en trois ou quatre idées, pour une prise de parole rythmée et efficace.
Lecture connexe  Parler en public est plus facile si vous racontez une histoire

PUBLICITE

Muriel Mayette-Holtz,  comédienne et metteur en scène française,  administratrice générale de la Comédie-Française de 2006 à 2014 et directrice de l’Académie de France à Rome depuis septembre 2015.

Deux variantes possibles

Ces trois premières étapes concernent la préparation « intellectuelle », pour la compléter, on peut y ajouter deux ultimes phases de préparation dite « matérielle ». De P.O.M, on passe ainsi à P.O.M.M.E. Les deux dernières initiales faisant référence au Matériel (prévoyez-vous d’utiliser un paper board,  de distribuer des documents, … ?) puis à l’Environnement (faut-il utiliser une prise secteur ? La salle peut-elle être plongée dans le noir ? etc).
Enfin, il existe une variante de la méthode, que l’on appelle « P.O.M K.I.S.S » pour « Keep It Short ans Simple » (NDLR  : « Faites court et simple », en français). Ce dernier acronyme rappelle simplement que pour être efficace votre discours ne doit pas être trop long. Plutôt que de délayer, préférez des phrases courtes et une syntaxe simple, en évitant le tout jargon technique, et profitez  de toute l’énergie que vous aurez économisée pour sourire, être en contact avec votre public, vous impliquer physiquement et émotionnellement dans votre discours.
Lecture connexe  Discours : 5 astuces pour capter votre public en 60 secondes

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Céline Deval, Paris

Céline Deval, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x