Publicité
Publicité

Les peurs à surmonter pour entreprendre sereinement

L’ouvrage « Fight the Fear » de Mandie Holgate (publié en novembre 2016) passe au crible 12 angoisses récurrentes qu’il s’agit de combattre pour réussir dans la vie, tant au niveau personnel que professionnel. Certaines de ces peurs parleront sans conteste aux créateurs et dirigeants d’entreprise ! En voici 5 considérées comme les plus récurrentes pour les entrepreneurs. À identifier et à combattre de toute urgence !

Le syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur peut être maladif, mais aussi ressenti à plus petite dose par tout un chacun. Il définit le sentiment de ne pas être à la hauteur d’une mission et se caractérise par la peur de voir votre « incompétence » démasquée à tout moment. L’angoisse de l’imposture est récurrente auprès de l’entrepreneur qui débute dans ce mode de vie et doit porter son projet à bout de bras, alors même qu’il n’a aucune expérience en matière de création et développement d’entreprise. Par ailleurs, le syndrome de l’imposteur peut se matérialiser par la peur de l’échec, qui paralyse et bloque la prise d’initiative. C’est donc une des angoisses les plus dangereuses à l’épanouissement personnel et professionnel !
Lecture associée  Syndrome de l’imposteur : 6 moyens de s’en débarrasser définitivement

PUBLICITE

La peur de vous exprimer en public

Présenter votre projet et susciter l’enthousiasme face à un public est évidemment intimidant, même pour le plus extraverti et charismatique des dirigeants. Pour beaucoup, cette peur de prendre la parole en public est un vrai frein, voire une raison d’abandonner le projet en cours de route. Quel dommage ! L’auteur propose de vous entraîner régulièrement face à votre miroir et avec vos proches, de préparer des phrases simples et concises et d’accepter la peur de vous « mettre à nu » en toute humilité. Les meilleurs conférenciers sont souvent les plus simples et le plus aptes à vulgariser l’information qu’ils transmettent.
lecture associée  Parler en public : conseils pour booster votre style

La peur du ridicule

Dans le même esprit, il est difficile pour un nouvel entrepreneur de sortir son projet de terre, de passer de l’idée à la concrétisation de l’entreprise, de rechercher les financeurs, sponsors, partenaires, clients… Les refus sont courants, et lorsque les portes se ferment, vous avons tendance à vous sentir un peu bête d’avoir cru en votre projet, et vous commencez à douter de nous.  La réussite passe malheureusement par des contre-courants, des contestations de la part de personnes qui ne partagent pas la même vision que la vôtre. Mandie Holgate propose de passer outre cette angoisse, et donne l’exemple de Dick Fosbury, sportif de haut niveau qui dans les années 60 a identifié une nouvelle technique de saut en hauteur qu’il a commencé à pratiquer en championnat. De nombreux experts  se sont moqués de sa pratique inédite qu’ils qualifiaient de « bizarre ». Il ne s’en est pas soucié, et a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques du Mexique en 1968. Aujourd’hui sa méthode de saut est la plus utilisée parmi les sportifs de la discipline.

PUBLICITE

La peur de solliciter votre réseau,
la peur de demander de l’aide

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les personnes vous n’osez pas solliciter votre réseau et d’une manière générale demander de l’aide lorsque vous en avez besoin : la peur d’être rejeté, de montrer que vous subissez une difficulté, le regard de l’autre, la posture que vous souhaitez adopter en société… Pourtant, très peu réussissent à développer leur projet sans soutien ni conseil avisé. En parallèle, nombreux sont ceux qui seraient prêts à accorder leur aide ; pourquoi s’en priver ?
lecture associée   Entrepreneur : quelle stratégie adopter sur les réseaux sociaux

La peur de vous affirmer

Ne pas oser dire ce que vous voulez. Ne pas oser dire non, c’est de manière générale refuser de vous affirmer. Comme quasiment tous les entrepreneurs notamment au début,  vous sous-estimez votre taux horaire, et ne prenez même pas le temps de budgéter votre propre valeur ajoutée, ou bine encore vous acceptez  un contrat, un partenariat, une mission alors même qu’il ne va pas dans le sens de vos objectifs ou de votre vision. Garder le cap, affirmer vos attentes, savoir dire non ou savoir dire oui pour saisir les opportunités au bon moment… cela s’appelle l’affirmation de soi ou encore la prise de confiance. A travailler.
lecture associée  Comment avoir confiance en vous en toutes circonstances

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x