Publicité
Publicité

Comment vous protéger des personnes négatives

Votre bonheur et votre bien-être sont importants et le comportement négatif de certains ou leurs commentaires critiques, désobligeants voire mal intentionnés ne doivent pas affecter votre équilibre. Focus sur des moyens simples pour vous protéger et éloigner ces personnes négatives de votre vie.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Vous connaissez bien sûr un collègue ou une relation que vous classez dans les relations négatives : celui qui se plaint sans cesse de son travail sans apporter de solutions, ou cet ami qui parle des autres de manière défavorable et suscite souvent des conflits. La personne négative est  pessimiste, épuise tout le monde et génère des drames, et si vous n’y faites pas attention elle peut vous entraîner dans l’échec en vous distrayant de vos objectifs.

PUBLICITE

Définir les limites

Ne vous sentez pas pressé de vous asseoir en compagnie d’une personne négative et de l’écouter. Son énergie négative risque de s’infiltrer dans votre vie et de polluer vos réflexions et votre comportement. Vous avez intérêt à définir des limites et à mettre une certaine distance entre vous et cette personne. Si vous vous trouvez dans l’obligation de la côtoyer, restez vigilent et  protégez-vous de ses mauvaises pratiques. Si vous ne pouvez pas contrôler son comportement néfaste, vous pouvez décider de votre niveau d’engagement avec elle.
Lecture associée  5 collègues parasites à éviter ou à gérer

Éviter les pleureurs

Celui qui se plaint de tout n’améliore jamais votre vie. Il n’offre pas de solution et se complaît dans l’énoncé des problèmes, il frappe votre esprit et vous affaiblit votre niveau émotionnel. Si un ami, un membre de votre famille ou un collègue présente les symptômes classiques du plaignant, arrêtez toute relation avec lui, et rencontrez-le seulement n cas d’absolue nécessité.

PUBLICITE

Éliminer le collaborateur négatif

La culture de votre entreprise est une composante essentielle de votre marque. Un membre de l’équipe qui s’avère toxique peut contaminer  l’ambiance et la culture de votre organisation. Soyez vigilent, ce peut être un ancien positif qui un jour présente des signes d’insatisfaction et de récrimination, ou se met à adopter les habitudes d’un collègue négatif. Plus vite vous traitez le collaborateur négatif, plus vite vous résoudrez la situation. Commencez par le rencontrer, faites-lui part de vos préoccupations et donnez-lui une chance de changer. Si son comportement toxique se perpétue, il est temps de passer à des mesures plus définitives.
Lecture associée  L’emmerdeur : comment vous en débarrasser avec tact

Choisir vos interventions

Retenez votre élan, votre fougue voire votre hargne chaque fois qu’un collaborateur vous irrite ou vous insupporte, car si vous entrez dans son jeu vous risquez à votre tour d’être considéré comme un ergoteur, de plus vous ouvrez la porte à la toxicité qui peut vous envahir. Plutôt que d’argumenter, faites en sorte d’ignorer les commentaires négatifs, contrôlez vos émotions et évitez que la situation ne s’aggrave. Dans tous les cas prenez vos distances avec tout conflit inutile, ce qui suscitera le respect de votre entourage.

Eviter d’analyser trop la situation

La personne négative se comporte parfois de manière irrationnelle, et vous fait perdre du temps et de l’énergie si vous vous lancez dans une réflexion pour comprendre et donner un sens à ses comportements erratiques et polluants. Le mieux à faire, c’est de ne pas vous investir émotionnellement dans ses problèmes.

Développer un entourage de protection

Vous avez intérêt à vous créer un réseau d’amis positifs, de connaissances et de contacts professionnels. Si un nocif perspicace – souvent ils le sont – parvient à vous cerner et à utiliser des arguments contre lesquels vous avez du mal à vous défendre, au point de ne pas savoir gérer la situation, faites appel à votre intelligence émotionnelle et reconnaissez que vous avez  besoin d’une aide. Si par exemple vous vous trouvez trop émotif, consultez un ami ou un mentor et expliquez calmement la situation. La plupart du temps, la personne objective, hors du contexte qui vous déstabilise, peut vous fournir une perspective différente ou une nouvelle approche.
lecture associée  Etes-vous émotionnellement intelligent ?

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x