Publicité
Publicité

Cadre dirigeant: votre salaire en 2013

© contrastwerkstatt - Fotolia.com

Les résultats de l'enquête de l'Apec sur les salaires des cadres 2013 pour huit fonctions dirigeantes.

Selon une enquête de l’Apec menée de 2010 à 2012 sur les salaires des cadres dans 43 fonctions, le salaire moyen des cadres en poste (salaire fixe + part variable) s’établit à 54 k€ avec une fourchette comprise entre 33 et 80 k€, ce qui montre la diversité de la population des cadres en France. Mais pour être bien payé mieux vaut être âgé de plus de 55 ans, travailler dans une grande entreprise et plutôt dans le secteur industriel et en Ile-de-France ou à l’étranger. Parmi ces 43 fonctions, Cadre et Dirigeant Magazine a choisi de faire un focus sur huit fonctions dirigeantes.

PUBLICITE

1 – Directeur commercial et marketing (45 à 113 k€)

Le directeur commercial et marketing se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 45 et 113 k€ avec une moyenne située à 75 k€. 50% des directeurs commerciaux et marketing perçoivent une part variable de leur salaire supérieure à 15%. Les cadres les mieux payés ont 50 ans et plus et sont des hommes : la différence se fait particulièrement sentir en haut de l’échelle avec une rémunération annuelle brute de 118 k€ pour un homme contre seulement 99 k€ pour une femme.

2 – Directeur général (48 à 160 k€)

Le directeur général se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 48 et 160 k€ avec une moyenne située à 98 k€. Comme pour les directeurs commerciaux et marketing, 50% des directeurs généraux perçoivent une part variable de leur salaire supérieure à 15%. Les cadres les mieux payés ont 45 ans et plus atteignant une moyenne de 90 k€ en rémunération annuelle brute et un pic de 165 k€.

PUBLICITE

3 – Directeur R & D (40 à 105 k€)

Le directeur R & D se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 40 et 105 k€ avec une moyenne située à 68 k€. Concernant la part variable du salaire, elle atteint seulement 9% pour 50% des cadres. Toutefois, pour 10 % des cadres, le montant de la part variable perçue est supérieur à 18 % de la rémunération annuelle brute totale. Enfin, à partir de 40 ans, la rémunération annuelle brute augmente sensiblement passant à une moyenne de 68 k€ contre 49 k€ pour les moins de 40 ans.

4 – Directeur gestion et finance (38 à 99 k€)

Le directeur gestion et finance se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 38 et 99 k€ avec une moyenne située à 65 k€. Sa part de rémunération variable à court terme dans la rémunération annuelle brute totale passe de 3% au minima à 19%. De 50 à 54 ans, les hommes peuvent prétendre à une rémunération minimum de 39 k€  et de 110% au maximum.

5 – Directeur informatique (44 à 110 k€)

Le directeur informatique se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 44 et 110 k€ avec une moyenne située à 74 k€. 50% des directeurs informatiques perçoivent une part variable supérieure à 10%. La rémunération annuelle brute la plus élevée se monte à 122 k€ : elle concerne les cadres de plus de 50 ans.

6 – Directeur d’unité industrielle (47 à 120 k€)

Le directeur d’unité industrielle se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 47 et 120 k€ avec une moyenne située à 81 k€, soit la plus forte moyenne après celle des directeurs généraux. 50% des directeurs d’unité industrielle perçoivent une part variable supérieure à 10% et cette part s’élève à 21% de la rémunération annuelle brute totale pour 10% des cadres. Enfin, la rémunération annuelle brute atteint le plafond supérieur de 137 k€ pour les plus de 50 ans.

7 – Directeur RH (39 à 119 k€)

Le directeur RH se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 39 et 119 k€ avec une moyenne située à 77 k€. En ce qui concerne la part de rémunération variable, 10% des directeurs RH perçoivent une part variable supérieure à 20% de rémunération annuelle brute totale. Les femmes sont représentées à 59% avec un différentiel de salaire important par rapport aux hommes : 36 k€ en rémunération annuelle brute minima contre 50 k€ pour les hommes.

8 – Directeur des services techniques (39 à 95 k€)

Le directeur des services techniques se situe dans une échelle de salaire annuel brut (fixe + variable) comprise entre 39 et 95 k€ avec une moyenne située à 70 k€. Pour 10 % des cadres bénéficiaires d’une part variable à court terme, le montant de la part variable perçue est supérieur à 19 % de la rémunération annuelle brute totale. Pour un directeur technique de 50 ans et plus, la rémunération annuelle brute peut atteindre en moyenne 68 k€ avec un pic maximum de 114 k€.

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x