Publicité
Publicité

Réussite : de quelle intelligence avez-vous besoin ?

*** 3mn à lire *** Albert Einstein avait un QI de 160, John F. Kennedy 119, Madonna 140, John Stuart Mill 190 ou Goethe 210 ! Bien, mais les études menées montrent en 2014 que votre score QI n’est rien en comparaison avec vos QE (quotient émotionnel), QM (quotient moral), et QC (quotient corporel) pour prédire votre succès professionnel. Réussite : de quelle intelligence avez-vous besoin ?

L’intelligence de la réussite

Le test du QI mesure votre capacité de raisonnement logique et d’intelligence technique. Un QI élevé *** est souvent une condition pour occuper un poste stratégique dans les affaires, mais insuffisant pour prédire la réussite en entreprise. En soi, un QI élevé ne vous garantit pas de vous démarquer des autres. Les recherches menées par le Carnegie Institute of Technology le montrent : 85% de la réussite financière est due à vos compétences «humaines», votre personnalité et votre capacité à communiquer, à négocier. Seulement 15% dépendent des connaissances techniques. En outre, Daniel Kahneman, lauréat du Prix Nobel d’économie, psychologue israélo-américain, a démontré que les gens préfèrent traiter des affaires avec une personne qu’ils aiment, en qui ils ont confiance, plutôt qu’avec une personne qui ne les inspire pas, même si cette personne sympathique offre un produit de qualité inférieure ou un service plus cher. Au lieu de vous concentrer sur votre quotient intellectuel, vous devriez renforcer votre IE (intelligence émotionnelle), votre IM (Intelligence morale), et IC (Intelligence du corps).

PUBLICITE

L’intelligence émotionnelle

Le QI, le plus connu des 3 recouvre la conscience de vos propres sentiments et de ceux des autres, leur bon emploi pour vous-même et chez les autres, en utilisant les émotions appropriées à la situation, l’auto-motivation, et l’établissement de relations. Il vous faut d’abord pratiquer une sorte de dialogue intérieur et établir un journal de vos pensées pendant la journée. Attention au stress – un tueur en série de l’intelligence émotionnelle -, vous devez limiter ses agressions en réduisant toutes ses causes dans votre vie.
Pour approfondir le sujet  Pourquoi l’intelligent émotionnel réussit

L’intelligence morale

Le Quotient Moral (QM) découle directement du QI, il traite de votre intégrité, sens des responsabilités, sympathie et de votre capacité à pardonner. La façon dont vous vous traitez est la façon dont les autres vous traitent. Le respect des engagements et votre intégrité sont cruciaux pour déterminer votre niveau d’intelligence morale. Moins s’excuser et assumer la responsabilité de vos actions, éviter les petits mensonges gratuits, montrer de la sympathie et communiquer sont une première étape. Pratiquer l’acceptation et la tolérance des défauts de votre entourage, et savoir pardonner détermine votre rapport aux autres et surtout la façon dont vous vous reliez et sentez avec eux.
Pour approfondir le sujet Pardonner à celui qui licencie

PUBLICITE

L’intelligence du corps

L’IC ou intelligence du corps reflète ce que vous savez sur votre corps, comment vous vous sentez en lui et avec lui, et en prenez soin. Votre corps vous parle constamment, écoutez les signaux qu’il vous envoie, sur votre faim, votre énergie, votre besoin de repos… En prendre soin peut vous sembler éloigné de la performance en entreprise, pourtant cette intelligence affecte totalement votre travail, détermine en grande partie sentiments, pensées, confiance en soi, état d’esprit, et niveau d’énergie. Au moins une fois par jour, écoutez les messages qu’il vous envoie sur votre santé. Surveillez-les activement au lieu de vous mettre en pilote automatique. Bonne nutrition, exercice régulier et repos adapté sont les aspects-clés du niveau élevé de votre intelligence du corps. Surveiller votre poids, boire avec modération de l’alcool, et vous reposer profitent grandement au fonctionnement de votre cerveau et conditionnent la manière dont vous travaillez.
Pour approfondir le sujet  Jouer au golf, bon pour le job et pour la santé

Votre vrai besoin pour réussir

Peu importe si vous n’avez pas le diplôme d’une grande école. Un cadre avec une formation autre qui développe pleinement son QE, QM, et QC peut remporter plus de succès qu’un diplômé qui aurait un mauvais niveau émotionnel, moral et corporel. C’est un atout important d’être un penseur rationnel, intelligent, d’avoir un QI élevé, mais ce n’est pas suffisant. Votre QI vous aide personnellement, mais votre intelligence émotionnelle, morale et celle du corps vous seront bénéfiques dans vos relations avec les autres et vous-même. Si vous maîtrisez les complexités et subtilités de ces formes souvent sous-estimées de l’intelligence, vous obtiendrez plus de succès et serez plus considéré comme un professionnel compétent et capable.

***Le quotient intellectuel ou QI résulte d’un test psychométrique. Corrélé avec les autres éléments d’un examen psychologique, il fournit une indication quantitative standardisée liée à l’intelligence abstraite. La moyenne du QI standard est fixée à 100. Entre 90 et 110, on trouve 50 % de la population. Les psychologues américains estiment qu’un individu sur deux est normal.

Gratuit : recevez les Newsletters

1 réaction

  1. Lavoyer Florian

    22 avril 2015 à 8 h 51 min

    Bonjour,
    A la lecture de cet article dont le sujet m’intéresse tout particulièrement, je me permets de vous faire part d’un doute : je me demande s’il n’y a pas une petite coquille dans la première phrase du chapitre « intelligence émotionnelle » et dans celle du chapitre « intelligence morale » :
    – « le QI, le plus connu des trois… »: ne serait-ce pas plutôt le quotient émotionnel/QE ou IE ?
    – « le QM découle directement du QI… »: ne découle-t-il pas plutôt du QE/IE ?
    Bien cordialement,
    Florian Lavoyer

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x