Publicité
Publicité

Travailler en 4/5ème temps : ce que dit la loi

Vous accorder du temps pour vous occuper de vos enfants, vous former ou réfléchir à de nouvelles aspirations... Qui n’a jamais rêvé de travailler quatre jours par semaine, au lieu de cinq, pour sortir de la spirale métro-boulot-dodo le temps d’une journée hebdomadaire ? La formule du 4/5 temps attire de plus en plus de salariés, 18 % selon l’INSEE, dont 80 % de femmes. Avant d’en faire la demande auprès de votre employeur, quelques prérequis s’imposent.

Qu’advient-il de votre rémunération
si vous travaillez en 4/5ème temps ?

Qui dit allègement du temps de travail dit baisse de salaire. Celle-ci est proportionnelle à la durée de l’absence et représente tout de même 20 % de la rémunération en cas de travail en 4/5ème temps. Les indemnités chômage et les cotisations retraite sont également recalculées selon la nouvelle durée de travail (sauf convention ou accord collectif plus avantageux pour le salarié).  Dans le cadre d’un congé parental, sachez que la perte de salaire pour aménagement du temps de travail peut être en partie compensée par les allocations familiales, à partir du deuxième enfant et pendant un an et demi.

PUBLICITE

Qu’advient-il de vos RTT et jours de congés

Si vous travaillez en 4/5 temps, vous n’aurez évidemment plus de RTT.  Vous disposez du même nombre de jours de congés qu’un salarié à temps plein, mais vous devrez inclure tous les jours ouvrables dans la période de vacances posée (et non uniquement les jours ouvrés). En bref, lorsque votre période de vacances comporte un jour ouvrable, mais fermé pour l’entreprise (le samedi, par exemple), vous devrez ici le comptabiliser comme jour de congé.

L’employeur peut-il refuser
votre demande de 4/5ème temps ?

Dans le cadre du congé parental, sachez que votre employeur est obligé d’accepter votre demande de réaménagement du temps de travail, jusqu’aux 3 ans de votre plus jeune enfant. Passé cet âge pour votre petit dernier, vous devrez retravailler à temps plein si l’employeur l’exige. Dans tous les cas, en dehors du cadre du congé parental, l’entreprise est en droit de refuser votre demande de 4/5ème temps.

PUBLICITE

Quelle procédure suivre
pour demander un 4/5ème temps ?

Une demande de 4/5ème temps auprès de votre employeur doit être faite par écrit, remise en main propre ou envoyée par courrier avec accusé de réception. Vous devrez mentionner expressément le jour de la semaine que vous souhaitez poser.  Sachez qu’en cas de refus, l’employeur est obligé de motiver sa décision par un motif légal et prévu par la loi (conséquences sur le bon déroulement de l’activité, impossibilité de remplacer l’absence du salarié…).  En cas d’accord, un avenant au contrat de travail doit être signé par les deux parties.

Les alternatives au 4/5 temps

Comme vous pouvez le constater, le travail en 4/5 temps a ses conséquences financières et nécessite une vaste réorganisation de son quotidien. Si vous hésitez à sauter le pas, pensez au 9/10 temps, qui consiste à ne poser qu’une demi-journée par semaine. Le télétravail (travail à la maison) est aussi une solution, notamment pour gagner du temps dans les transports. Cette dernière formule peut toutefois être envahissante si vous laissez votre temps de travail empiéter sur vos moments personnels.

Gratuit : recevez les Newsletters

Reid Nalliat, Paris

Reid Nalliat, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x