Publicité
Publicité

Vous faire coacher pour booster votre carrière

*** 3mn à lire *** Se faire coacher pour booster sa carrière peut être une solution efficace. La vertu du coaching professionnel est de vous permettre de prendre du recul par rapport à votre activité professionnelle et à vos projets. Le coach vous amène à détecter les freins à votre épanouissement et à vous approprier la plénitude de votre potentiel émotionnel et intellectuel. Une évidence : le coaching de carrière sera très efficace si vous trouvez le bon coach.

Pourquoi recourir à un coach de carrière

Il est important de savoir pourquoi vous éprouvez le besoin de faire appel à un coach de carrière. Le coach ne peut pas faire grand-chose si vous n’avez pas un objectif clair en tête. Citons parmi les raisons les plus courantes d’avoir recours à ses services :
Vous êtes sans emploi et cherchez un poste
Vous vous sentez coincé dans votre poste actuel et voulez changer
Vous cherchez la mobilité ascendante dans votre entreprise
Vous êtes confronté à un défi de carrière particulier
Vous devez gérer une situation de crise
Vous voulez améliorer vos performances dans vos fonctions actuelles
Vous préparer à prendre de nouvelles responsabilités, à aborder sereinement la gestion des conflits
Vous avez besoin de développer votre leadership

autant de défis qu’un coach peut vous aider à relever.
Encore une fois, si vous voulez qu’un coach vous aide à trouver la meilleure stratégie pour atteindre vos objectifs, vous devez une idée claire de ce que vous espérez obtenir de lui. Il ne peut rien pour vous si vous êtes en proie à une anxiété qui vous paralyse ou si vous êtes carrément dépressif. Mieux vaut d’abord voir un médecin qui vous conseillera la meilleure thérapie pour vous soigner rapidement. En tous cas, si vous commencez avec un coach vous devez vous sentir complètement en phase avec lui et avec les valeurs qu’il affiche. Au-delà de son expérience et de ses qualifications, il doit être doué d’une certaine empathie, si vous ne ressentez pas un bon feeling réciproque, mieux vaut vous abstenir. Le même ne peut pas convenir à tout le monde.
Lecture recommandée Le coaching d’affaires, est-il fait pour vous

PUBLICITE

Comment choisir un coach de carrière

Cela est difficile de le trouver dans la mesure où cette profession n’est pas règlementée comme celle d’expert-comptable par exemple. Prudence, prudence, prudence ! Voilà une profession dans laquelle vous trouvez tout sous le même vocable : un vrai professionnel, un gourou illuminé, un escroc qui a pignon sur rue… et une flopée d’incompétents bonimenteurs.
Avant de vous décider recherchez des recommandations personnelles, et vérifiez du mieux que vous pouvez la réalité de son expérience. Sans faire de discrimination par le diplôme, vous devez malgré tout évaluer sa maturité professionnelle, un coach qui n’a pas poursuivi d’études au-delà d’une licence ne possède pas obligatoirement la maturité nécessaire pour vous coacher si vous êtes diplômé d’une grande école, et surtout fort d’une dizaine d’année d’expérience dans une grande entreprise. Vous devez aussi vérifier qu’il a bien reçu une formation dédiée au coaching, et qu’il se fait lui-même coacher ou superviser, véritable garde-fou contre la grosse tête ou l’abus de son pouvoir. Soyez vigilent, ne vous laissez pas impressionner par un cadre luxueux ou tout signe d’ostentation. Le recours à un coach est un vrai investissement, de 5 000 et 30 000 euros, méfiez-vous des coachs « low cost » qui en général vous fournissent une prestation de bas niveau. Vous devez obtenir une première séance gratuite qui vous permettra de l’écouter vous exposer, son approche, ses valeurs, sa façon de faire, et surtout de le «renifler ».
Lecture recommandée Pourquoi le bon coach vous aidera à mener vos actions vers le succès

A-t-il une bonne boîte à outil ?

Un coach professionnel doit pouvoir vous présenter les outils qu’il utilise en général. Des reconnus comme efficaces, telle la sémantique générale, la neurolinguistique, la démarche systémique, l’approche eriksonienne, les techniques de créativité, de visualisation… Il doit vous décrire ces disciplines et vous les expliquer. Vous devez apprécier son talent à les vulgariser et sa patience jusqu’à ce que vous ayez bien compris. Demandez-lui quelle méthode il va suivre, et à partir de l’objectif que vous vous fixez, de vous dire le degré de faisabilité de votre projet, les moyens qu’il va employer, le temps que cela prendra, et le budget que vous devez prévoir. Pour info, une mission de coaching dure de quelques semaines à six mois.
Un autre point à valider : sa connaissance du monde de l’entreprise. Difficile de vous accompagner efficacement s’il possède seulement une connaissance livresque de la vie en entreprise.
Une dernière précaution à prendre, et non des moindres, vous avez intérêt à vous vous assurer qu’il agit en pleine liberté de conscience, et à lui demander un engagement de confidentialité et d’indépendance. Il attestera ainsi ne pas militer pour une cause de nature non professionnelle, comme religieuse, philosophique, politique, ou de nature sectaire.
lecture recommandée Coach ou mentor, comment bien le choisir

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x