Publicité
Publicité

11 métiers qui recrutent dans le marketing

Tour d'horizon des métiers en émergence du commercial et du marketing, 11 métiers, selon l’Apec, se développent et sont pourvoyeurs d’emploi.

Selon le Référentiel des métiers en émergence réalisé en avril dernier par l’Apec, 11 métiers du secteur commercial et marketing se développent  et sont pourvoyeurs d’emploi. Ces nouveaux métiers se sont développés avec la montée en puissance d’Internet, des réseaux sociaux et de l’e-commerce. Ils s’adressent principalement à des jeunes diplômés (écoles de commerce, masters spécialisés dans les fonctions commercial ou marketing, écoles d’ingénieurs avec une spécialité informatique, électronique ou multimédia) ou à de jeunes cadres.  Selon ce référentiel, réalisé à partir d’une analyse de contenu approfondie des offres d’emploi, des interviews de recruteurs et de responsables opérationnels, ainsi que des témoignages apportés par les professionnels en poste, les onze métiers émergents dans le domaine du marketing et commercial sont les suivants :

PUBLICITE

1 – Responsable de la stratégie mobile

Le responsable de la stratégie mobile a pour mission d’intégrer les technologies, applications, développements liés au mobile dans toute l’entreprise : c’est un métier dont l’interface se situe entre la communication, l’informatique, et la maîtrise d’ouvrage. Il propose une palette d’applications mobiles en lien avec les produits et services de l’entreprise, en appui de la stratégie marketing.

PUBLICITE

2 – Responsable de plateforme téléphonique

Le responsable de plateforme téléphonique veille à atteindre les objectifs de vente, anime le plateau, établit des rapports d’activité à sa hiérarchie. Il travaille à augmenter la performance du plateau de télévente ou de conseil, grâce à son management de proximité et à sa gestion des outils informatiques et marketing.
A lire aussi

3 – Webmarketer

À l’interface entre l’opérationnel et le fonctionnel, le webmarketer travaille sur l’ensemble de la stratégie marketing d’un site web. Il doit veiller à augmenter le trafic et être force de proposition en matière de marketing stratégique et opérationnel. Le webmarketer analyse la clientèle du site et suit son audience : à partir de ces éléments, il adapte ses actions de webmarketing.

 4 – Digital brand manager

Le digital brand manager est responsable de la valorisation de la marque et il est en charge de sa notoriété numérique ou de son e-réputation. Le digital brand manager doit par ailleurs définir et mettre en place des outils de mesure de la performance des campagnes on line, des programmes de e-CRM… Le luxe, les marques de grande consommation ou la grande distribution sont des secteurs qui recrutent.
A lire aussi  Community manager, un job à géométrie variable

5 – Chargé de clientèle en ligne

Dans un certain nombre de secteurs (banque, assurance, transports…), le chargé de clientèle en ligne a pour mission de conseiller, gérer et fidéliser un portefeuille de clients à qui il vend des produits et des services sur le web. Il reçoit les appels de la clientèle et des prospects, les renseigne, les réoriente si nécessaire. Il est également chargé des opérations courantes à distance.

6 – Responsable e-commerce

Il définit la stratégie marketing et commerciale d’une enseigne sur le web en cohérence avec la stratégie globale et multicanale. Il pilote les projets, coordonne les activités afin d’atteindre les objectifs commerciaux fixés par la direction.

 7 – Yield manager

Son rôle est d’optimiser le chiffre d’affaires, le taux de remplissage et le prix moyen d’un service, en s’ajustant à la demande. Pour cela, il adapte et définit les tarifs en fonction du taux d’occupation, des dates ou encore du type de clients. Le métier de yield manager, à la base issu du monde des transports aériens, s’est développé grâce à Internet dans de nombreux autres domaines : hôtellerie, restauration, culture, transport ferroviaire…

8 – E-category manager

Le e-category manager est chargé de développer sur le web le chiffre d’affaires et la rentabilité d’une ou plusieurs gammes de produits. Il définit les assortiments, veille à améliorer leur visibilité et à coordonner leur mise en place. Les enseignes de vente en ligne développent ce type de métier.

 9 – Chef de projet e-CRM

Le chef de projet e-CRM (electronic customer relationship management) gère la relation client sur Internet. En étroite relation avec les équipes informatique, marketing et vente, il assure le marketing relationnel pour l’ensemble des plateformes numériques d’une entreprise et met en oeuvre des campagnes de gestion de la relation client destinées au web. Ce métier s’est développé dans de nombreux secteurs d’activité : e-commerce, banque, assurance, télécoms…
A lire aussi  CRM et Big Data pour booster vos ventes

10 – Responsable des partenariats entreprises

Le responsable des partenariats entreprises développe des plans d’action afin de gérer et accroître les partenariats existants. Il renforce le développement des ressources de son organisation en élaborant et mettant en oeuvre des partenariats stratégiques de parrainage avec des entreprises partenaires. Des partenariats se mettent en place dans de très nombreux domaines de l’industrie et des services, notamment au sein des laboratoires de pharmacie, de biotechnologies, mais aussi dans des plus petites sociétés qui souhaitent lever des fonds.

11 – Chargé de recherche donateurs

Le chargé de recherche donateurs identifie des cibles de donateurs potentiels et les qualifie en s’appuyant sur les technologies de l’information et les techniques de gestion de base de données. Il prospecte et élabore le profil des donateurs, valorise et transmet les recherches effectuées et contribue ainsi à la prise de contact.
Pour lire en entier le Référentiel des métiers en émergence réalisé en avril dernier par l’Apec,
Continuez sur ce sujet  Cadre digital : 450 000 postes à saisir

Gratuit : recevez les Newsletters

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x