Publicité
Publicité

Le Secrétaire Général, cette femme ou cet homme de l’ombre…

Véritable bras droit, avec un périmètre de fonction qui varie selon la taille de l’entreprise, rarement perçu dans sa dimension stratégique, il fait ce que son Président ou Directeur général ne veut pas, ne sait pas ou n’a pas le temps de faire. Souvent N°2, il incarne l’entreprise et compte dans la gouvernance par son spectre de connaissances transversales. Une fonction qui devrait émerger dans la mesure où les dirigeants de PME sont très souvent des techniciens brillants dans leur domaine, mais moins à l’aise et efficaces dans la gestion et le management. Focus sur une femme ou un homme de l’ombre.

Le poste à géométrie variable
du secrétaire général

Dans un groupe, les fonctions  financières opérationnelles et stratégiques sont habituellement réservées au Directeur financier, le Secrétaire général a une fonction plus orientée sur les problématiques juridiques,  administratives, voire les ressources humaines. Dans une PME, le Secrétaire général engloble les fonctions d’un Directeur financier « élargi », avec voix au chapitre sur les sujets stratégiques, en tant que membre du comité de direction. Le champ de ses responsabilités couvre généralement le juridique : rédaction et négociation de contrats, garantie du respect des obligations légales de la société…; les finances : supervision de la production comptable et fiscale, du contrôle de gestion, de la trésorerie, etc., ; le personnel/administration : droit social, politique sociale, services généraux, assurances, conventions réglementées… ; la gestion de dossiers spécifiques pour la direction générale : fusions/acquisitions, relations avec les organismes paritaires, etc..
Lecture recommandée Règles d’or de la définition de fonction

PUBLICITE

Généraliste multi-spécialiste

Il définit et met en place les procédures de gestion administrative et financière et les indicateurs nécessaires au suivi de l’activité et au reporting à la direction. Il élabore le budget prévisionnel de la structure, le présente aux instances dirigeantes et effectue les ajustements, suit l’évolution des résultats financiers et établit son plan de financement, supervise, contrôle la gestion de la trésorerie et émet des recommandations sur l’allocation des ressources financières aux instances dirigeantes. Il  supervise et coordonne le contrôle de gestion et l’audit interne (évaluation des risques financiers, validation de choix fiscaux, …), l’action des services, des conseils juridiques en matière de litige et de montages financiers. Il conduit et suit les fonctions commerciales, comptables, financières, logistiques, Ressources Humaines. Son rôle peut s’étendre aussi aux relations avec des fournisseurs, les services fiscaux et les intermédiaires financiers (banques, assurances, …), à la gestion du patrimoine mobilier et immobilier. Il peut négocier avec des investisseurs. Enfin selon les entreprises il définit les besoins en système d’information et pilote le déploiement de nouveaux outils informatiques
A lire aussi Directeur Administratif et Financier : définition de fonction

Profil requis pour le secrétaire général

Une formation supérieure en droit/gestion (école de commerce, université), plus rarement une école d’Ingénieurs. Cette fonction demande capacité de recul et maturité professionnelle et environ 15 ans d’expérience. Les candidats à ce poste sont généralement passés par la direction financière et/ou juridique d’un groupe, parfois par une fonction plus opérationnelle en filiale. Véritable bras droit, il peut évoluer vers des postes de DG et de PDG.
Lecture recommandée Directeur général

PUBLICITE

Gratuit : recevez les Newsletters

Reid Nalliat, Paris

Reid Nalliat, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x