Publicité
Publicité

Entretien d’embauche : Top 8 des questions les plus courantes, et des plus loufoques

Vous êtes sur le point de passer un entretien de recrutement et vous avez demandé à votre conjoint ou votre meilleur ami de vous consacrer un peu de temps pour vous préparer à cet échange (car oui, l’entretien ne doit surtout pas être un monologue) mais cela ne vous met pas très à l’aise. Parce que vous devez être prêt à répondre à toutes sortes de questions - même les plus loufoques - Cadre et Dirigeant Magazine a listé pour vous les plus courantes posées par les recruteurs mais aussi les plus difficiles et inattendues*.

Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

Cet article fait partie des plus lus

Quelles sont vos forces
et vos faiblesses ?

La question est posée encore régulièrement en entretien  même si les candidats s’y attendent. Vous trouverez évidemment des faiblesses qui n’en sont pas vraiment comme la franchise, l’excès de rigueur ou encore le fait d’être pointilleux. Il faut tout de même une dose de sincérité car le recruteur n’est pas dupe.
Lecture connexe  Et si vous transformiez vos faiblesses en forces

Pourquoi voulez-vous
travailler chez nous ?

Encore une interrogation classique des recruteurs… à bien préparer néanmoins. Car si vous répondez que le nombre de semaines de vacances et les RTT sont les motifs principaux pour lesquels vous avez postulé, vous risquez fort de passer à côté du poste. Avec cette question, les recruteurs attendent là encore de voir dans vos mots et dans votre attitude l’envie de venir dans leur entreprise. Plus votre motivation sera forte, plus il vous sera facile de répondre à cette question. D’où l’importance de postuler à des fonctions qui vous portent profondément, voire qui vous font rêver.
lecture connexe  Entretien de recrutement : préparez-vous à ces questions

Quel est le job de vos rêves ?

Justement, on vous demandera peut-être quel est le job de vos rêves. C’est devenu une question courante chez les DRH. Evidemment, si le job que vous décrivez est totalement éloigné de celui auquel vous postulez, les recruteurs seront en droit de se poser des questions sur vos véritables motivations pour le poste. Dans certains cas, il ne faudra pas non plus être trop ambitieux car vouloir être Calife à la place du Calife peut vous porter préjudice.
lecture recommandée Entretien de recrutement : ce que cachent les questions que l’on vous pose

Parlez-moi de votre plus belle
réussite professionnelle

Dans ce cas précis, le recruteur attend de vous, au-delà d’un superbe exemple de succès dans un domaine proche de celui pour lequel vous postulez, de la précision et de la concision. Si raconter vos exploits vous prend 15 minutes, cela risque fortement d’ennuyer votre interlocuteur. Pire, il verra que vous vous perdez dans des détails inutiles. Soyez bref et direct.
lecture recommandée  Entretien de recrutement : 5 secrets du candidat que l’on n’oublie pas

Parlez-moi de votre plus grosse erreur
ou votre plus gros échec

Là encore, ne vous perdez pas en conjectures et allez droit au but. Il est important d’y réfléchir avant. Dans ce cas, il vous faudra surtout évoquer les leçons tirées de cette erreur ou échec et montrer comment vous avez rebondi. L’échec est de moins en moins tabou aujourd’hui. Au contraire, l’entreprise a compris que cela pouvait faire évoluer de façon positive le collaborateur ou même toute la société. Soyez à l’aise pour en parler.

Pourquoi devrions-nous vous recruter ?

Sous-entendu vous et pas quelqu’un d’autre  ou  autrement dit « qu’est-ce que vous nous offrez qu’un autre n’aurait pas ? »  Une question classique qui mérite d’être anticipée. Vous devez ici connaître parfaitement l’entreprise et le poste pour lesquels vous postulez  afin de mettre en adéquation vos qualités avec la mission proposée. Ici se pose la question de votre véritable valeur ajoutée : expérience, traits de caractère, compétences, motivation  autant d’arguments possibles.
Lecture connexe  Entretien : comment répondre aux questions pièges du recruteur

Cela vous dérange-t-il
de travailler soirs et week-ends ?

Ou « Êtes-vous prêt à faire plus de 40 heures par semaine ? » Là il est question d’honnêteté. Il y a des entreprises (les TPE ou PME notamment) où vous devrez abattre beaucoup d’heures en raison des effectifs réduits et d’autres où le travail le week-end est obligatoire (livraison, loisirs, etc.). Lorsque vous postulez, vous devez être conscient de ces contraintes et prêt à les accepter. Si vous êtes dans l’incapacité de faire ces sacrifices pour des raisons personnelles, mieux veut le faire savoir, et peut-être aurait-il mieux valu ne pas envoyer de candidature. En résumé, si vous ne devez jamais être corvéable à merci, il vous faudra dire oui aux contraintes horaires du poste.

Racontez-nous une situation
où vous n’étiez pas d’accord
avec votre boss

Voilà une belle question piège pour terminer. Soit vous louvoyez en expliquant que cela n’est jamais vraiment arrivé (peu crédible), soit vous vous mettez dans une situation délicate qui consiste à déclarer que oui, en effet, vous avez fait savoir à votre boss que vous n’étiez pas d’accord sur un projet, un dossier, une décision. Une fois l’aveu commis, tout l’art de votre réponse sera d’évoquer les solutions que vous avez finalement trouvées, si possible ensemble. Car le clash ou la rupture ne sera pas audible.
Lecture recommandée Les 30 questions le plus souvent posées en entretien de recrutement

Voici, pour finir, un petit florilège des questions les plus inattendues en entretien d’embauche relevées par Glassdoor. Ca peut vous arriver ! Les recruteurs ne manquent pas d’imagination.

Les questions les plus loufoques

1 – La probabilité du jour de naissance
Si on est 3 dans cette salle, quelle est la probabilité qu’au moins 2 personnes soient nées le même jour de la semaine ? – posée pour un poste de stagiaire Trader chez IMC Financial Markets
2 – Le métier de consultant
Comment expliqueriez-vous le métier de consultant à un enfant de 4 à 6 ans ? – posée pour un poste de Consultant Junior chez Capgemini Consulting
3 – L’argent
Que feriez-vous avec 200 000 € ? – posée pour un poste de Business Developper chez Seekube
4 – Les stations d’essence en RP
Combien y a-t-il de stations essence dans la région parisienne ? – posée pour un poste d’Ingénieur Consultant chez Altran Group
5 – Les balles de ping pong et le bus
Combien de balles de ping-pong peut-on intégrer dans un bus scolaire ? – posée pour un poste de Product Manager chez Google
6 – Votre valeur commerciale
Etes- vous revendable ? Comment est-ce que je peux vous vendre chez le client ? posée pour un poste de Senior SAP Consultant chez Accenture
7 – Le vélo au travail
Evaluez le nombre de personnes se rendant au travail à vélo sur Paris – posée pour un poste de Strategy Consultant chez PTOLEMUS Consulting Group
8 – Vos modèles
Parlez-nous des gens qui vous inspirent – posée pour un poste dans les Ressources Humaines chez Louis Vuitton
Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros,  mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez.

Cet article fait partie des plus lus

Lecture recommandée  Questions farfelues pour entretiens de recrutement
*Etude française Glassdoor (plateforme dédiée à l’emploi et la carrière) réalisée en 2015

Gratuit : recevez les Newsletters

Sylvie Marchal, Paris

Sylvie Marchal, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x