Publicité
Publicité

Pourquoi le mois de juillet est le moment idéal pour trouver un emploi

*** 3mn à lire *** La France en juillet et août est démobilisée, partie sur les plages, en tous cas peu présente, et ce serait la trêve des recruteurs. C’est une idée reçue qui a la vie dure, et qui pourtant n’est pas vraie. Contrairement à ce que beaucoup pensent, juillet est un mois où l’activité des recruteurs est presque de la même intensité que le reste de l’année. Pourquoi le mois de juillet est le moment idéal pour trouver un emploi. Explications.

Juillet, le mois opportun pour se faire recruter

La France en juillet et août est démobilisée, partie sur les plages, en tous cas peu présente, en tous cas il est communément admis que c’est la trêve des recruteurs. C’est une idée reçue qui a la vie dure, et qui pourtant n’est pas vraie.  Les recruteurs et les candidats se rencontrent pendant les vacances, plus en juillet qu’en août. Quand une entreprise veut recruter, sauf dans les métiers où la saisonnalité est déterminante, elle lance son recrutement. Certains préfèrent attendre la rentrée de septembre estimant les opportunités plus nombreuses. En fait, juillet fait partie des mois les plus opportuns pour se faire recruter, les besoins de recrutement sont toujours là. Nombreux sont ceux qui reportent leurs recherches en septembre, partant du principe que les recruteurs, eux aussi, repoussent à la fin de vacances d’été les missions qu’ils n’ont pas terminé, c’est pourtant le meilleur moment pour vous d’activer votre recherche d’emploi et de la réussir.
Lecture connexe Comment chercher un job… sans vous faire remarquer

PUBLICITE

Les recruteurs sont plus cools

Le mois de juillet est un moment de détente, de réunions familiales, d’horaires plus faciles à gérer, et de perspectives de vacances. C’est de nature à rasséréner le plus stressé des recruteurs. L’ambiance de l’été, la chaleur, les tenues plus décontractées sont autant de raisons de se décontracter et d’être finalement plus disponible que d’habitude. Certains vont même subodorer dans leur relation une connivence de cadres qui travaillent, en tous cas qui sont mobilisés pendant que d’autres se prélassent dans les chaleurs de juillet.
pour approfondir le sujet Comment organiser votre recherche d’emploi

La concurrence est moins forte

La plupart des candidats sont entrain de se bronzer sur une plage ou d’escalader quelques montagnes, dans tous les cas beaucoup sont absents et ont remis leurs recherches à septembre. Il y a donc moins de cadres en lice pour un nombre de postes resté le même. Durant cette période estivale, les recruteurs rencontrent moins de candidats pour un poste. C’est une bonne raison pour vous lancer dans une recherche, psychologiquement vous pouvez avoir en face de vous un interlocuteur qui a sûrement envie de commencer le mois de septembre avec le poste pourvu, de la même manière cela est plus confortable pour vous de partir en vacances en sachant qu’à la rentrée vous commencez dans une nouvelle entreprise, et en avez fini avec le stress de celui que vous quittez.
pour approfondir le sujet Entretien de recrutement : ce que cachent les questions que l’on vous pose

PUBLICITE

Le début de l’été, c’est le temps des décisions

C’est une des contradictions du marché de l’emploi, enregistrer près de 180 000 cadres en recherche et des entreprises qui peinent de plus en plus à trouver le cadre qu’elle veulent recruter. Malgré les atouts des réseaux sociaux, un recrutement de cadre est de plus en plus difficile à terminer, le cadre hésite en cette période de crise à s’engager. Résultat : de nombreuses entreprises se retrouvent en juin avec des recrutements inachevés. La période des vacances génère une soudaine urgence de les finaliser. Que ce soit, le responsable du recrutement de l’entreprise ou le consultant en recrutement d’un cabinet, tous deux sont frustrés de résultats, et ont à coeur dans les dernières semaines de mettre les bouchées doubles pour boucler leurs recrutements, et avoir des candidats qui commencent dans leur poste en septembre voire en octobre. Du côté du recruteur comme de celui du candidat, c’est psychologiquement confortable de partir en vacance avec une décision aussi importante prise. Le début de l’été devient le temps des décisions.
Lecture recommandée  Se préparer aux questions les plus courantes de l’entretien de recrutement

Gratuit : recevez les Newsletters

Reid Nalliat, Paris

Reid Nalliat, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x