Publicité
Publicité

Avez-vous le look de l’emploi ?

Dans un monde de plus en plus concurrentiel, à compétence égale, l’apparence fait souvent la différence. Comment utiliser votre look comme un outil de communication.

PUBLICITE

PUBLICITE

Il n’y a pas une règle, ni un code. A chaque secteur d’activité correspond un style. Adopter le style ambiant est un moyen d’intégration. Coco Chanel utilisait l’aphorisme : « La première impression est souvent la bonne, surtout quand elle est mauvaise ». La première impression est basée sur ce qui est visible, à savoir la présentation : l’aspect vestimentaire, l’attitude, l’allure, les expressions du visage. Or l’entreprise a ses codes, y compris vestimentaires.

L’habit fait-il le moine ?

Elodie, une jeune diplômée de Sciences Po,  vient d’obtenir un poste dans une agence de publicité, au bureau exécutif. Elle a opté pour une tenue qu’elle jugeait adéquate, à savoir tailleur-escarpins.  Néanmoins, en contact permanent avec les créatifs, elle se rend  vite compte de son erreur. Elle est perçue comme extérieure à ce milieu. Elle réagit et adopte un style vestimentaire moins formel.  Dans le monde de la pub, le tailleur n’a pas sa place, le costume-cravate non plus. Si vous pensez, « J’ai mon style » et souhaitez ne pas en changer, c’est une erreur qui peut vous coûter cher professionnellement. Adaptez-vous ! N’hésitez pas à vous adapter au style de l’entreprise, y compris dans le domaine vestimentaire. De la même manière, considérez votre look comme une stratégie de communication, un outil de reconnaissance. Comme au théâtre, posez le décor … vous êtes dans un rôle. Sachez donnez à vos interlocuteurs l’image qu’ils attendent de vous, celle qui les rassure, qui les met dans une disposition favorable à l’écoute de votre argumentaire professionnel. Vous pourrez alors entrer dans le vif du sujet et vous consacrer à l’exercice de votre cœur de métier.
Lecture recommandée Look du cadre : évitez les 7 péchés capitaux

Dans le doute, soyez sobre

Nul n’est censé ignorer la loi…Alors soyez sobre et efficace ! Vous êtes recruté par une grande entreprise du CAC40 qui opère dans le monde de l’industrie. Pas de code particulier annoncé. Néanmoins, toute erreur sera préjudiciable, sachez décrypter la tendance. L’attention portée aux codes vestimentaires varie en fonction du poste. Si vous êtes ingénieur, et a fortiori informaticien-développeur, l’apparence est moins importante, faites ce qui vous plait. Mais si vous êtes commercial, l’erreur vestimentaire n’est pas pardonnée. Jeune recruté, exit le laisser-aller du look universitaire. Adoptez un style vestimentaire qui valide vos nouvelles responsabilités et vous légitime vis-à-vis de vos collaborateurs. Seniors, le costume évolue, sa forme, sa coupe, des détails stylistiques. Pensez à renouveler votre vestiaire pour être dans l’air du temps. Le marché professionnel impitoyable ne vous excusera pas cette absence de mise à niveau.

Personnalisez votre look

Pour autant, il ne s’agit  pas de sacrifier sa personnalité sur l’autel de la règle générale. A l’intérieur de chaque style, on peut et on doit apporter sa note personnelle. Vous vous ferez alors remarquer en bien.  Vous travaillez dans la banque ou la finance, costume ou tailleur sont de rigueur. Mesdames, osez les chaussures féminines et stylées, pensez aux robes, aux accessoires. Messieurs, optez pour une pochette au lieu de la cravate, osez le nœud papillon qui démarque. Offrez-vous deux ou trois belles ceintures. Et non, les chaussures noires ne sont pas une obligation, le marron ou le bordeaux apporteront une touche distinguée à un costume gris ou bleu marine.
Lecture  connexe Coaching du look, utile ou futile ?

Pour tous : jouez la carte de l’éternel classique

Pour les hommes,  costume noir, gris anthracite ou marine, chemise blanche. Pour les femmes, tailleur, pourquoi pas ? Mais plus adapté à la tendance, duo  jupe ou pantalon – veste féminine, en noir. Et plutôt qu’une chemise stricte, optez  pour un haut en soie qui adoucira et féminisera votre look. L’impact de la vision d’une chemise aux manches ou au col élimés, mal voire pas repassée, d’une cravate tâchée (si, si, ça existe) est désastreux en termes d’image.  Dans tous les cas, il est indispensable de veiller au soin apporté aux vêtements.
Lecture recommandée  Femme cadre : les incontournables pour un look gagnant

Gratuit : recevez les Newsletters

Corinne Sabatier, contributeur expert

Corinne Sabatier, contributeur expert

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x