L’objectif

Le but de la manœuvre est avant tout de ne pas rentrer dans des conflits personnels qui pourraient nuire à la performance de l’équipe et à terme créer des divergences inutiles ou des jalousies.

Miroir…

Déjà faire le point soi-même sur ses propres opinions peut être un bon début. Quels sont les points qui vont me faire réagir ? J’appelle ces points les boutons de la machine : quand une autre personne appuie dessus, la réaction est automatique. Bien prendre conscience de ses points d’appui personnel, de ses valeurs. Parfois, c’est en pleine action que ces points se révèlent : une personne évoque un sujet qui me touche et j’ai envie de bondir… Noter ensuite ce qui m’a fait réagir et pourquoi peut être une approche constructive.
Lire du même expert Méthode Harvard : prendre plaisir aux conflits

Préparer réponses et non réponses

Les deux situations que vous allez principalement rencontrer sont : deux collaborateurs en désaccord entre eux ou un collaborateur en désaccord avec vous. Ce peut être aussi un désaccord avec votre N+1. Votre objectif est de montrer de l’écoute mais «ne pas descendre dans l’arène avec les gladiateurs». Exercice pour le moins délicat si le sujet vous touche. Premier « truc » : travaillez la curiosité. Revêtez l’habit du détective qui écoute pour enquêter – sans condamner toutefois à la fin. L’autre a un monde qui vous échappe et vous le découvrez. Posez des questions : « Qu’est-ce qui vous amène à penser ainsi ? » Cherchez ce qu’il y a derrière… Deuxième « truc » : Respirez : cela peut toujours retarder le coup que vous pourriez avoir envie d’asséner. Ecoutez votre respiration aussi. Cela équivaut à « tournez sept fois la langue avant de parler ».
Lire du même expert  Managers : attention aux mots qui tuent

Et puis parler aussi

Si vous n’avez pas le temps de faire un stage de communication non violente, vous pouvez quand même en prendre deux ou trois choses utiles : parlez de votre univers, de votre expérience, de ce qui se passe en vous, dites « je ». Evitez les généralités, les opinions, les avis tranchés. Racontez en quoi cela vous touche : prenez exemple sur les professeurs des écoles qui racontent par exemple quelle est leur histoire avec Charlie Hebdo et en quoi elles sont en lien avec ce magazine.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Rappelez le cadre

Si malgré vos efforts les esprits continuent à chauffer, il reste une dernière carte que vous pouvez utiliser, à savoir de rappeler le cadre. Certaines discussions n’ont pas leur place dans le cadre professionnel. Elles sont à réserver pour la pause et à l’extérieur de l’entreprise. Alternativement, vous pouvez prévoir une cellule de crise et un endroit au sein de l’entreprise pour les échanges si vous voyez qu’ils comportent un risque pour l’avenir de votre équipe. Faites-vous accompagner… “Je suis Charlie”,  mais au bureau “je ne pense pas qu’à cela”
A lire aussi de ce contributeur Comment tuer votre stress en 51 coups de grâce