Publicité
Publicité

Secrets pour avoir plus d’influence sur les autres et mieux les manager

*** 3mn à lire *** Pour avoir du succès, obtenir la contribution des autres, vous devez développer votre capacité de les influencer, vous vivez en interaction et il vous est presque impossible de réussir sans leur appui. Votre talent à les convaincre de suivre vos idées est un élément essentiel de votre réussite. Vous devez sortir de votre zone de confort et changer dans votre comportement pour améliorer votre performance d’influenceur au sens noble du terme, vous ouvrir aux autres, mieux les comprendre et leur communiquer un enthousiasme qui les incite à passer à l’action en fonction des idées que vous leur proposez. Décryptage.

1 – Passer beaucoup
de temps à écouter

Même si vous savez déjà ce qu’ils vont dire, commencez par écouter. Être écouté est l’une des choses que chacun veut, c’est vrai d’à peu près tout le monde. Ce serait une erreur d’écouter les personnes qui sont convaincues de ce que vous avancez, et négliger votre attention sur ce que pourrait dire celles qui ne le sont pas. Ecouter, c’est commencer à convaincre.
Lecture recommandée  Ecouter plus pour motiver mieux

PUBLICITE

2 – Poser beaucoup de questions

Posez des questions parce que justement tout le monde veut être écouté. Si vous les posez avec respect cela vous aidera à déterminer ce qu’ils veulent vraiment, vous discernerez souvent que cela est différent de ce qu’ils disent vouloir, et surtout vous découvrirez  ce qu’ils ont à offrir.
Lecture recommandée  L’art du management par le questionnement

3 – Créer un lien personnel

Cherchez la façon la plus fluide de vous connecter avec les personnes sur des sujets d’intérêt communs. Des études faites dans la même école, des enfants du même âge, leur résidence ou un sport pratiqué… Même si tout cela ne marche pas ou n’est pas possible, il vous reste à trouver un terrain de rencontre avec des sujets d’actualité ou des expériences universelles telles que les conditions météorologiques.

PUBLICITE

4 – Baisser votre propre garde

Il est souvent délicat de savoir exactement ce qui dans votre vie personnelle peut être communiqué  dans un contexte d’affaires. Ne vous trompez pas en étant trop prudent au point de rien partager sur vous-même. Au contraire, choisissez de communiquer sur des points de votre vie personnelle avec lesquels vos interlocuteurs seront à l’aise, ainsi vous les amènerez à se sentir plus en sécurité et à s’engager sur un plan humain.

5 – Dire merci, et dire merci encore

Identifiez bien toute personne qui vous a aidé et prenez le soin de la remercier plutôt deux fois qu’une. Ce faisant, vous la rendez plus ouverte à ce qui vient de vous et plus disposée la prochaine fois à vous apporter sa contribution.
Lecture recommandée  Dire «merci», c’est aussi manager

6 – Complimenter,
et complimenter encore

Nous ne faisans jamais assez l’éloge des réalisations qui ont exigé un dur travail. Si vous voulez influencer un collaborateur, commencez par lui rappeler, si possible en public, ce qu’il a bien fait et comment il a contribué à votre entreprise ou à vos résultats.
A lire aussi Motiver vos collaborateurs avec 3 cadeaux

7 – Vous excuser,
et vous excuser encore

Détester vous excuser est une erreur et une faiblesse. Les excuses vous offrent un des outils les plus puissants pour gagner la confiance des autres. Si vous avez pris une décision qui a provoqué quelque inconvénient ou contrarié un collaborateur, vos excuses lui feront comprendre que vous vous souciez de lui. Cela est vrai même si vous ne regrettez pas la décision, mais seulement le mal causé.

8 – Donner ce que les autres
veulent obtenir

Certes ce ne est pas toujours possible, mais si vous comprenez ce que vos collaborateurs veulent vraiment ou ce dont ils ont besoin, veillez à ce qu’ils l’obtiennent, ainsi quand les circonstances se présenteront, ils seront beaucoup plus enclins à vous donner ce que vous attendez d’eux.
Lecture recommandée  Basiques, lieux communs et évidences trop souvent oubliés en management

9 – Permettre à chacun
de sauver la face

La fierté de chacun est égocentrique. Si vous devez refuser une promotion à un collaborateur, parce que ce serait juste désastreux, trouvez un prétexte objectif, en dehors de lui, qui ne le remet pas en cause et à l’égard duquel il ne peut rien faire, pour justifier votre refus. S’il sauve la face, vous avez préparé le terrain pour qu’il s’investisse dans un plan de formation pour s’améliorer.

10 – Décrocher le téléphone
ou vous déplacer

Aujourd’hui vous gagnez du temps avec moins d’appels téléphoniques que vous compensez par du courrier électronique. Pourtant, il y des moments où un le téléphone ou encore mieux un face-à-face va faire la différence. Par exemple, si vous avez une nouvelle décevante à annoncer, ou si vous voulez demander à quelqu’un d’assumer un rôle important ou une responsabilité supplémentaire. De vive voix, vous pouvez répondre à ses questions ou l’écouter, prendre du temps avec lui et lui faire savoir que vous vous souciez vraiment de son avis et de ce que vous lui demandez.
A lire aussi  Cadre dirigeant : 25 règles de base à appliquer d’urgence pour réussir son management

Réagissez à cet article

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x