Publicité
Soutenez le magazine :
Publicité version papier

Lobbyiste, un métier d’influence

Le lobbying influence directement ou indirectement des mesures législatives, des normes, des règlements, il intervient sur les décisions des pouvoirs publics. Lobbyiste, un métier de plus en plus répandu, parfois mal vu car mal connu, Lobbyiste, un métier d'influence, décryptage.

Recevez les titres du mag
Gratuitement
dans votre boite mail.


Groupe d’intérêt
ou groupe de pression

Le mot anglais lobby signifie au départ « vestibule » ou « couloir », en référence aux couloirs de la Chambre des communes britannique où venaient discuter les groupes de pression avec les parlementaires. D’autres l’attribue au Président des Etats-Unis S. Grant qui aurait inventé le mot lobbyiste dans les années 1800, en référence au hall de l’Hôtel Willard à Washington dans lequel les citoyens l’approchaient pour lui parler de leurs préoccupations. Il  désigne maintenant le groupe d’intérêt lui-même. Ces groupes sont très actifs dans les médias pour influencer les journalistes, la recherche pour toucher les chercheurs et les pouvoirs publics, pour défendre leurs revendications ou les faire accepter, devant des groupes d’influence, d’intérêt ou de pression, disposant de moyens financiers importants.

PUBLICITE

Qui fait du lobbying

Le lobbying d’affaire se montre puissant dans des crises sanitaires telles que celle de l’amiante, du sang contaminé, du Mediator… car les sociétés concernées font tout pour minimiser les risques. Des cabinets de lobbying élaborent les actions pour  contrecarrer les initiatives publiques pour le compte d’entreprises de l’industrie et des finances, d’organisations professionnelles, syndicats, fédérations. Leurs outils regroupent des clubs de réflexion tels que les think tanks, des personnes lobbyiste,  des cabinets de lobbying, et aussi des conseils, des avocats…  Un Etat et un organisme représentatif peut aussi avoir son lobbyiste. La coalition des entreprises ou des groupes d’intérêt autour d’un même secteur d’activité intervient efficacement auprès des pouvoirs publics, appuyée par une communication institutionnelle qui vise à améliorer et défendre leur image auprès de tous les acteurs publics (Etat, région etc)  et privés (actionnaires, propriétaires, consommateurs, salariés, citoyens, prescripteurs ou hommes-clés).
Lecture recommandée  Secrets pour avoir plus d’influence sur les autres et mieux les manager

PUBLICITE

Lobbyiste, pas homme de l’ombre

En France, les lobbies défendent des intérêts particuliers ou corporatistes, leur influence n’est pas nécessairement contre la volonté des décideurs politiques ou l’intérêt général. Une activité d’influence plus ou moins transparente souvent évoquée dans des affaires de corruption. Pourtant le lobbying a un rôle utile et positif, il aide les hommes ou les groupes politiques à mieux comprendre une activité et à prendre une décision en connaissance de cause. Dans tout métier il y a des dérives comme la dispense de pots-de-vin ou le trafic d’influence mais le plus souvent un lobbyiste est un vrai professionnel du monde des affaires. En France persiste encore une certaine connotation négative désignant surtout des groupes corporatistes. Quelle que soit sa dénomination « relations institutionnelles », « affaires publiques » « affaires européennes » le lobbyiste défend des intérêts privés, et il convient de le distinguer de l’homme de réseau qui agit de façon occulte.
Lecture recommandée  Comment faire bonne impression en 30 secondes

Lobbyistes accrédités
de l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale a établi un livre bleu du lobbying en concertation avec plus de 350 acteurs du lobbying. Le but du lobbying vise des lois plus proches du terrain, des solutions politiques réalistes et applicables aux citoyens et aux entreprises, et facilite aux élus l’accès à des informations précises. Sont établis un code éthique, un registre national des lobbyistes, une salle réservée proche de l’hémicycle, une consultation préalable par les rapporteurs, un annuaire des parlementaires par spécialisation.
Les lobbyistes de l’Assemblée nationale

15 000 lobbyistes
au Parlement européen

L’Union européenne n’a pas aujourd’hui de législation à l’exception du Parlement européen.  Les enjeux touchant l’énergie, l’environnement, les services, la chimie, l’agriculture et les biotechnologies… font l’objet d’un lobbying puissant quasi institutionnel  qui veut influencer les lois et directives européennes. Le Parlement européen s’est doté d’un règlement intérieur qui régit l’accès des lobbyistes tenus de s’inscrire sur un registre public et de respecter un code de conduite. Des règles de transparence pour ces 15 000 lobbyistes renforcent  l’information relative aux bénéficiaires de financement européens,  permettent de  lutter contre la fraude, et accroîssent la transparence.

Gratuit : recevez le Digest Hebdo tous les Samedis

Reid Nalliat, Paris

Reid Nalliat, Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x