« A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. »
« Le vrai politique, c’est celui qui sait garder son idéal tout en perdant ses illusions.
« Si la société libre ne parvient pas à améliorer le sort de la majorité des pauvres, elle ne pourra pas sauver la minorité des riches. »
«  Ne demandez  pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays. »
« Quand il est dur d’avancer, ce sont les durs qui avancent. »
« Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille. »
« La victoire a cent pères, mais la défaite est orpheline. »
« On connait une nation aux hommes qu’elle produit, mais aussi à ceux dont elle se souvient et qu’elle honore. »
« N’oublions jamais que l’art n’est pas une forme de propagande ; c’est une forme de vérité. »
« Nous devons penser l’éducation comme un moyen de développer nos plus grandes capacités. »
« Si les découvertes scientifiques ont à la fois donné à l’humanité le pouvoir de créer et le pouvoir de détruire, alors elles sont en même temps un énorme défi et une grande épreuve. »
« Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser. »
« L’art est le fruit de la créativité des gens libres. »
« Il n’y a que lorsque nous possédons, avec certitude, des armes en quantité suffisante que nous aurons la certitude de ne pas nous en servir. »
« Ne nous reposons pas sur nos acquis, mais efforçons-nous de construire la paix, de vouloir que la paix soit dans le coeur et dans l’esprit de chacun. »
« Diriger et apprendre ne sont pas dissociables. »
« Nous avons besoin d’hommes qui sachent rêver à des choses inédites. »
« Quand le pouvoir pousse l’homme à l’arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l’existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie. »


« Ne négocions jamais avec nos peurs. Mais n’ayons jamais peur de négocier. »
« Ne sacrifiez jamais vos convictions politiques pour être dans l’air du temps. »
« Nous devons utiliser le temps comme outil et non comme repose-pied. »
« Nous avons besoin d’hommes qui sachent rêver à des choses inédites. »
« Pour trouver plus facilement le progrès, il faut suivre la route de la liberté. »
« Il est du devoir de notre génération, de notre époque, de confier à ceux qui nous succéderont les richesses et les beautés naturelles qui sont nôtres, comme nous les ont confiées ceux qui nous ont précédés. »
« Le courage et les efforts ne servent à rien quand on n’a ni but ni motivation. »
« Le changement est la loi de la vie. Et ceux dont le regard est tourné vers le passé ou le présent sont certains de rater l’avenir. »
« Une erreur ne devient une faute que si l’on refuse de la corriger. »
« Certaines personnes voient les choses comme elles sont et se demandent : pourquoi ? Moi, je vois les choses comme elles pourraient être et je me dis : pourquoi pas ? »
LECTURE ASSOCIEE  Assassinat de Kennedy, 50 ans après

4 Commentaires

  1. On pourrait y ajouter celle-là ,aussi célèbre que celle sur “Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous…”. « Tous les hommes libres, quel que soit l’endroit où ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et, en tant qu’homme libre, je suis fier de dire : Ich bin ein Berliner ! » 26 juin 1963

  2. J’ai un doute sur l’authenticité de la première citation: “Si Christophe Colomb n’avait pas découvert l’Amérique, Kennedy n’aurait pas été assassiné.” Si JFK a pu commenter son propre assassinat, c’est qu’il était vraiment très fort….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.