Le narcissique

C’est l’un des types de personnalité les plus dangereux dans une équipe. Il est facile de se tromper et de recruter un narcissique car il est souvent charismatique et se présente avec une grande confiance en lui. En revanche, il va manipuler les autres membres de l’équipe, négliger ses engagements et refuser d’admettre ses erreurs. En fait, il a certains traits que l’on retrouve souvent dans une personnalité de psychopathe. Il est souvent difficile de l’éviter dans la mesure où il passe magnifiquement bien en entretien et laisse supposer qu’il peut s’entendre avec tout le monde. Vous pouvez le repérer en observant son comportement et son discours centré sur sa personne, ses réussites qu’il s’attribue en exclusivité, allant même jusqu’à minimiser le travail de ses coéquipiers.

Pour approfondir le sujet L’égo : Votre ami et votre ennemi

Le fainéant

Tout en ayant un comportement plus passif que le narcissique, sa passivité peut désorganiser un service et démobiliser une équipe car le paresseux excessif perturbe le travail en équipe de votre entreprise. Il pose vraiment un gros problème à la petite entreprise dans laquelle chaque personne, avec un rôle exclusif et précis, compte. Il tend à laisser les autres faire son travail et prend une attitude alternant passivité et agressivité. Ce comportement suscite très rapidement le ressentiment des autres qui apprécient peu d’avoir à supporter ce poids mort. Ce type de personnalité peut se détecter déjà au cours de l’entretien de recrutement en évaluant le niveau de son énergie, en prêtant attention à ce qu’il dit et à la façon dont il le dit, et surtout en lui demandant d’expliquer dans le détail comment, et dans quel délai, il a mené les actions dont il se prévaut.

Lecture recommandée : Psychopathe en costume et cravate

L’hyperémotif

Comme la plupart, il garde ses émotions pour lui au cours d’un entretien et contient une grande émotivité voire un sentiment d’agressivité. Il peut se montrer charmant et maître de lui-même, même si à l’intérieur, il ressent une certaine agitation. Il sait comment se contrôler jusqu’à un certain point. Dans les faits, l’hyperémotif se montre souvent immature, peut refuser des règles, devenir pessimiste et se répandre en plaintes, en arriver à claquer la porte et ne jamais être satisfait d’une situation. Son entourage se sent mal à l’aise et a tendance à l’éviter, ou à prendre tellement de précaution pour échanger avec lui que toute efficacité disparaît. Il est possible de le repérer en entretien en lui demandant de décrire son ancien emploi, les relations qu’il avait avec son patron ou en l’invitant carrément à exposer ce qu’il n’aimait dans son ancien poste. Il peut être prudent un temps, mais si vous lui demandez d’être plus précis, il va surement se laisser aller et perdre son calme. En général, il s’agit d’une personne qui ne tire pas de leçons de ses expériences et se concentre uniquement sur les aspects négatifs.

A lire aussi : Les personnes toxiques à éviter pour réussir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.