Publicité
Publicité

Les 10 PDG préférés des salariés français : forte culture et résultats financiers

David Layani PDG de Onepoint Crédit Photo YouTube

Dans son classement annuel du Top des PDG, Glassdoor présente les patrons les plus appréciés en Europe et en Amérique du Nord à partir des avis donnés par les collaborateurs sur leur employeur. Les PDG les mieux classés dirigent des entreprises à forte culture en convergence avec les résultats financiers de l’entreprise. Focus sur 10 PDG préférés des salariés français.

Michael Burke, Louis Vuitton

Né en 1957, en charge des investissements aux USA du Groupe Arnault, patron de la filiale américaine de Dior puis de Louis Vuitton, tour à tour Directeur Général de Dior, Président-directeur général de Fendi, il devient Président-directeur général de Bulgari et de Louis Vuitton (20 000 personnes et plus de 9,9 milliards d’euros de CA), il fait partie du Comité Exécutif de LVMH.

PUBLICITE

Michael Burke Crédit Photo LVMH

Yves Guillemot (Ubisoft)

Cofondateur d’Ubisoft avec ses frères Claude, Michel, Gérard et Christian en mars 1986 dans le développement, l’édition et la distribution de jeux vidéo, il dirige aujourd’hui le 3ème plus grand éditeur indépendant du monde avec 12.900 salariés et un chiffre d’affaires de 1,4 milliard € en 2017.

Yves Guillemot PDG d’Ubisoft crédit photo YouTube

Laurent Mignon (Natixis)

PUBLICITE

Né en 1963, diplômé d’HEC Paris et du Stanford Executive Program, après la Banque Indosuez, Schroders à Londres, les AGF (Assurances Générales de France) à divers postes jusqu’à celui de Directeur Général et Président du Comité exécutif, il devient Directeur général de Natixis, et succède début juin 2018 à François Pérol à la tête de la BPCE.

Laurent Mignon crédit photo econostrum.info

Lynne Doughtie (KPMG)

Entrée dans le Big Four en 1985, elle occupe différents postes au niveau régional, national et mondial de KPMG, et devient la première femme présidente d’e l’un des 4 big four, qui compte plus de 197000 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires dépassant les 26 milliards de dollars US.

Lynne Doughtie CEO de KPMG crédit photo YouTube

David Layani (Onepoint)

Né en 1979, autodidacte, il crée à 22 ans Onepoint spécialisé dans le Conseil et les Services du Numérique, la transformation numérique des entreprises, à 38 ans aujourd’hui il dirige un groupe de 2 000 collaborateurs en Europe du Nord-Ouest, Canada, Etats-Unis, Tunisie et Chine, réalisant 200 millions d’euros de CA d’affaires avec un objectif de 1 milliard en 2022.
Lecture associée Les 14 PDG français les plus performants du monde  

Satya Nadella (Microsoft)

Né en 1967 en Inde, après un diplôme d’ingénierie en électronique et communication, il s’expatrie aux États-Unis, obtient un master en sciences informatiques et un MBA, rejoint en 1992 Microsoft (Windows, Office, MSN, Skype, Bing, LinkedIn…) à différents postes notamment dans la division Cloud Service, et en devient en 2014 CEO. Microsoft compte plus de 120 000 collaborateurs et un CA 89,9 milliards d’euros en 2016 et un résultat net de 21 milliards.

Satya Nadella CEO de Microsoft crédit photo Wikipedia

Bradley S. Jacobs (XPO Logistics)

Né en 1956 aux USA, homme d’affaires avec trois sociétés cotées en bourse: XPO Logistics, United Rentals et United Waste Systems. XPO Logistics a pris le contrôle de Norbert Dentressangle en 2015 et compte 52 350 salariés, maintenant au sein du groupe américain qui réalise  un chiffre d’affaires de plus 15 milliards de dollars avec 84 000 salariés sur 1400 sites dans 32 pays.

Jean Bassères (Pôle Emploi)

Né en 1960, après Sciences Po Paris, l’ENA et l’Inspection des finances, il rejoint le cabinet d’Henri Nallet, Garde des Sceaux et de Michel Sapin, dirige le cabinet de Laurent Fabius, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, et le service de l’Inspection générale des Finances, il devient en 2011 le directeur général de Pôle emploi.

Jean Basseres DG de Pôle Emploi

Patrice Caine (Thales)

Né en 1970, École polytechnique et École des mines de Paris, une carrière dans le privé (chez Fournier, groupe pharmaceutique, et conseiller en fusions et acquisitions à Londres), et le public comme chargé de mission auprès du préfet de la région Franche-Comté, conseiller technique au cabinet du secrétaire d’État Christian Pierret et du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Laurent Fabius, il entre en 2002 chez Thales (64 000 salariés, un chiffre d’affaires de 14,9 Milliards € en 2016 et  un résultat net de 897 millions) dont il devient en 2014 le président-directeur général.

Patrice Caine, Président-Directeur général de Thales crédit photo journal-aviation.com 2

Bernard Charles (Dassault Systèmes)

Né en 1957, agrégé et docteur en mécanique de l’Institut supérieur de mécanique de Paris, spécialisé dans l’ingénierie de l’automatisation et des sciences informatiques, il entre chez Dassault Systèmes (éditeur de logiciels) en 1983, crée le département Nouvelles technologies, devient directeur Stratégie, recherche et développement, et inspire la maquette numérique de modélisation en 3D, il est nommé en 1995 directeur général de Dassault Systèmes (plus de 16 000 collaborateurs, un CA de 3,2 milliards d’euros en 2017 et + de 500 millions de résultat net).

Bernard Charles PDG de Dassault Systems crédit photo SANOFI

Parmi 77 000 employeurs étudiés, les collaborateurs évaluent leurs expériences professionnelles, l’équipe dirigeante et leur environnement de travail. Ils approuvent, désapprouvent ou jugent neutres la performance de leur PDG, l’algorithme de Glassdoor tenant compte de la quantité, de la qualité et de la cohérence des avis entre mai 2017 et mai 2018.

Réagissez à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0
0
0

Abonnez-vous GRATUITEMENT aux digests du magazine.
[Modifiez à tout moment la fréquence de réception ou annulation ]

x