Dispensé de pointage auxquelles sont soumis les autres membres du personnel de l’entreprise, rattaché au collège des cadres aux élections professionnelles, son affiliation à un régime de protection sociale ou de retraite propre aux cadres… aucun de ces indices n’emporte à lui seul la conviction. La dispense de pointage ou le rattachement à un régime de retraite des cadres expliquer souvent un souhait de faire bénéficier le salarié de certains avantages alors qu’une investigation approfondie révèle que la qualité de cadre ne saurait lui être reconnue. L’indice primordial, le critère décisif d’identification du cadre réside dans  ses fonctions caractérisées par :
– leur importance technique, qu’il s’agisse de direction, de gestion, de recherche, etc.;
– l’autonomie, il fixe lui-même les  rythmes, contours et modalités de son travail dans le respect des orientations générales fixées par l’entreprise ;
– l’exercice d’un pouvoir de commandement sur les autres salariés de l’entreprise, avec deux segments majeurs : les  managers et les experts. L’expert apporte  un savoir important, une forte technicité,  exerce dans des secteurs comme celui de la recherche, avec une grande liberté dans la conduite de son travail ; sa rémunération peut être élevée ; mais il n’a pas vocation à exercer un pouvoir de commandement sur d’autres salariés.. Au contraire, le manager a la responsabilité d’une équipe qu’il anime, avec laquelle il est appelé à communiquer, sur laquelle il a vocation à exercer une fonction de commandement.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Article précédentFête du Travail et faites de l’emploi !
Article suivantCadre qui es-tu ? Un homme qui encadre
Paul-Emile Taillandier
Après l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et la Faculté de Droit d’Assas, Paul-Emile Taillandier commence sa carrière comme chargé de mission au Cabinet du Préfet de la Guadeloupe, puis devient secrétaire général d’une Union Régionale du MEDEF. De 1986 à 2008, il dirige le cabinet de recrutement Taillandier Conseil. En 2008, il crée Talents-Clés Conseil, cabinet spécialisé dans le recrutement de profil rare et fonde en 2012 "Cadre et Dirigeant magazine". Auteur d’un roman La Nuit Créole et d’un e book Curriculum à éviter. Page Google+