De l’avantage d’avoir
le colt sur la table
quand on joue au poker

Hommage à John Wayne. Le temps de la crise n’est pas celui du train-train quotidien : les cadres d’action sont bouleversés, et il est régulièrement nécessaire pour le chef de montrer qu’il l’est et doit le rester, pour que tous puissent avoir un espoir de s’en sortir. Il y aura toujours des contestataires, qui formeront une espèce de « 5ème colonne » : ceux-là menacent non pas spécialement le manager, mais toute l’équipe, voire plus encore (en cas d’effets extérieurs graves).
Voilà pourquoi le « patron de la crise » doit jouer de tous les leviers à sa disposition, y compris la sanction ou l’exclusion de l’équipe, en cas de menace. Un manager sachant manager doit donc préalablement élaborer des procédures et des outils lui permettant de montrer son statut et de le faire respecter. Certains appellent ça, avec un brin de condescendance ou de mépris, « la peur du gendarme » : mais ça fonctionne encore très bien, malgré tout ce qu’on nous rabâche sur la fin de l’autorité*.
*Car là encore, la « fin de l’autorité » est un concept bon pour les « temps de paix » : mais que croyez-vous qu’il se passe en « temps de guerre » ?…

Michel Audiard, 1920-1985,
dialoguiste, scénariste
et réalisateur de cinéma

MIchel Audiard. Crédit : Babelio.com
MIchel Audiard. Crédit : Babelio.com

Ses dialogues témoignent de l’irrévérence des années 1960 et de la gouaille du parisien. Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques Audiard, récompensé aux César du cinéma et par la Palme d’or du Festival de Cannes 2015. 
Scénariste et dialoguiste : Les Trois Mousquetaires, L’Ennemi public numéro un, Le rouge est mis, Retour de manivelle,

Jacques Audiard crédit Wikipedia
Jacques Audiard crédit Wikipedia

Maigret tend un piège, Les Misérables, Les Grandes Familles, Archimède le clochard, Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, Les Vieux de la vieille, Un taxi pour Tobrouk,  Le Président, Le cave se rebiffe, Un singe en hiver, Mélodie en sous-sol, Les Tontons flingueurs, Cent mille dollars au soleil, Les Barbouzes, La Métamorphose des cloportes, Ne nous fâchons pas, Tendre Voyou, la Grande Sauterelle et Le Pacha, Mort d’un pourri et Flic ou voyou, Les Égouts du paradis, Le Professionnel, Garde à vue, On ne meurt que deux fois, La Cage aux folles.
Réalisateur : Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !, Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques, Elle cause plus… elle flingue, Comment réussir quand on est con et pleurnichard, Bons baisers à lundi.
Vous aimerez aussi  Le management selon Michel Audiard, le dialoguiste n°1 du cinéma français 

A lire ou à relire dans la même série
Nietszche, Clausewitz et les bastos… #managementalaaudiard
BlaBlateurs & Co ! #managementalaaudiard
On n’a jamais empêché les gens de dire des c……..! #managementalaaudiard
“Gérer une crise avec Michel Audiard” le petit guide pour manager dans la mouise, de Guillaume Déderen,  est sorti le 29 avril 2015 aux Editions du Net. Pour en lire plus cliquez sur  Le management selon Audiard

Article précédentComment gérer un chef tyrannique
Article suivantQuiz Amour au bureau : Etes-vous amoureuse de votre patron ?
Guillaume Déderen, Paris
ENA, Maître des requêtes au Conseil d'Etat, depuis décembre 2018, conseiller de l’ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Union européenne, de 2013 à 2018 conseiller juridique du Gouvernement et de la cour suprême administrative, en tant que rapporteur de projets de lois et de décrets et magistrat. Chef du Département Risques et Crises à l’INHESJ, Premier Ministre (2012-2013); chef du bureau d'expertise des risques majeurs au Ministère de l'intérieur au sein de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (2009-2011); sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture du Nord ; attaché d'ambassade en Ukraine ; éducateur de jeunes en difficulté à l’Orphelins Apprentis d'Auteuil (1997-2001) ; Professeur de lettres (1992-1996) à Sartrouville. Il a publié « La Beauté sur les genoux. Détours carnavalesques dans "Une saison en enfer" d'Arthur Rimbaud » Parade sauvage. Revue d'études rimbaldiennes (n° 25) - Classiques Garnier (2015) ; « Dictionnaire Rimbaud » Classiques Garnier 2015, et « Gérer une crise avec Michel Audiard : petit guide pour managers dans la mouise » Les Editions du Net(2015) https://fr.linkedin.com/in/gdederen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.