Et si puiser dans un réseau sans limite de compétences et ;e créativité était une clé pour améliorer ses solutions ou ses services ? Cette pratique collaborative innovante offre également des avantages aux contributeurs talentueux, pouvant valoriser et mettre à profit leur savoir-faire tout en conservant leur autonomie.

Alors que nous traversons la quatrième révolution industrielle, où tout ce que nous faisons est en lien avec le numérique, nos fondamentaux économiques et sociétaux changent de manière inédite. Nous exploitons l’intelligence artificielle pour piloter les processus opérationnels, ce qui déclenche le besoin vital pour les humains de définir l’intention et l’éthique de ces systèmes automatisés. Et inéluctablement, le capital humain d’une entreprise peut être à la fois un atout, un handicap et un fardeau.

Bien que les progrès technologiques réduisent la charge de travail humaine, la demande de collaboration entre les personnes pour résoudre des problèmes vitaux ne cesse de croître. D’une certaine manière, la délégation de tâches laborieuses aux robots et à l’IA signifie que les humains doivent plus que jamais collaborer, se coordonner et effectuer des tâches hautement spécialisées. Les organisations peuvent avoir des besoins ponctuels de compétences spécifiques, mais aucune ne peut employer tous ces porteurs de talents de façon permanente.

Le crowdsourcing fait son chemin en entreprise

Dans le modèle d’externalisation typique, les entreprises sous-traitent à des fournisseurs, des intégrateurs ou des consultants. Ce système fonctionnait bien quand les changements dans les entreprises étaient modérés. Les organisations faisaient appel à des partenaires historiques car ils avaient une véritable connaissance de l’entreprise et pouvaient être rapidement efficaces. Mais comme le rythme des changements dans les organisations s’est accéléré, un modèle encore plus dynamique est nécessaire.

Le crowdsourcing a démontré toute sa puissance lors de la révolution des logiciels open source comme Linux par exemple. L’idée est simple : Créer un écosystème avec des règles claires sur la manière dont chaque participant peut collaborer avec les autres pour produire un bien commun, que les contributeurs se connaissent ou non et qu’ils soient d’accord ou non sur chaque détail.
Le crowdsourcing est lié à ce que l’on appelle l’économie du partage ou l’économie du gig. Les personnes ayant des compétences spécifiques et un peu de temps peuvent effectuer un travail utile pour quelqu’un d’autre, et être rémunéré en échange. Lorsque les frais administratifs liés à la coordination de ce type de travail sont faibles, le modèle fonctionne et s’adapte très bien. Rien qu’aux États-Unis, près de 60 millions de personnes participent à l’économie de l’ombre, effectuant des travaux temporaires et flexibles pour d’autres.

Puiser dans un réseau de talents

Avec le crowdsourcing, toute entreprise peut placer la technologie au centre de sa stratégie commerciale. En puisant dans un réseau de talents, les entreprises ont le pouvoir d’intégrer la réflexion axée sur la technologie à leur processus de projet traditionnel pour répondre plus rapidement à leurs besoins.

Certains talents sont génériques et facilement accessibles, comme conduire une voiture par exemple. Certaines plateformes de crowdsourcing se concentrent sur ce type de talent, et souvent le service est offert aux consommateurs. Ce format est un système horizontal. D’autres formes de talents sont hautement spécialisées, et elles sont attirées par les plateformes de crowdsourcing qui répondent à leur spécialité. Ces plateformes se concentrent sur l’échelle verticale, généralement au service des entreprises. Repérer, attirer et développer ces talents sont les clés du succès des plateformes de crowdsourcing.

Aujourd’hui, un certain nombre de marchés mettent en relation les vastes communautés d’entrepreneurs indépendants hautement spécialisés avec des entreprises ayant besoin d’une assistance ponctuelle ou unique. Upwork, Gigster, TopCoder, Rainforest QA, Kaggle, GLG ou encore HackerOne ont été précurseurs en la matière. En France aujourd’hui les plateformes se multiplient.
Tous les secteurs peuvent en bénéficier. En matière de sécurité par exemple, cette approche collaborative permet de rassembler une vaste communauté de hackers éthiques pour aider les entreprises et les gouvernements à trouver et à corriger les failles de sécurité de leurs systèmes. Il n’existe pas de logiciel ou d’équipe interne d’experts qui puisse se mesurer à l’étendue des compétences et de créativité d’un groupe de hackers venant des quatre coins du Monde. Les entreprises qui choisissent de faire appel à ces plateformes réduisent leurs coûts en accédant à des talents qui ne seraient pas disponibles autrement. Cela réduit le déficit de compétences et permet aux entreprises de renforcer efficacement leur sécurité.

Plus d’agilité face au changement

L’impact macroéconomique du crowdsourcing est également important, car il est synonyme d’agilité et de dynamisme. C’est un outil indispensable pour mieux rationaliser le budget des entreprises, en l’utilisant pour les cas où des changements soudains nécessitent une réorientation des efforts et des investissements.

Le crowdsourcing permet aussi de mettre les compétences uniques de divers profils au service d’un plus grand nombre de clients. Aucune entreprise n’a besoin en permanence des meilleurs experts du monde, mais toutes les entreprises en ont besoin de temps en temps. Des emplois qui étaient autrefois difficiles à pourvoir peuvent maintenant être confiés à des ressources hautement qualifiées. Les entreprises qui font appel au crowdsourcing peuvent expérimenter, changer et  s’adapter plus facilement dans un contexte inédit.

Les plateformes de crowdsourcing sont aujourd’hui devenues de véritables aimants à talents. Les individus possédant des compétences spécifiques peuvent améliorer leurs revenus par ce biais, tout en gardant le contrôle sur la façon dont ils travaillent. C’est une approche RH totalement innovante. Ces talents sont également confrontés à d’autres personnes tout aussi compétentes, avec pour conséquence des effets de gamification et de compétition incitant les talents à se surpasser ou se perfectionner. Leurs compétences et leur carrière progressent plus vite qu’au sein d’une seule entreprise.
Depuis toujours, la spécialisation et la collaboration ont fait progresser la civilisation. Lorsque nous divisons et partageons la charge de travail, nous pouvons accomplir plus, plus rapidement. C’est justement ce que représente le crowdsourcing. Une approche pour atteindre ses objectifs plus rapidement et être plus agile face aux changements.