Quel manager n’a jamais rêvé de travailler avec des collaborateurs encore plus autonomes, “force de propositions”, imaginatifs…?
Attente louable…mais il y a peu de chance que les choses se fassent spontanément ! Alors comment créer et maintenir un terrain réellement favorable à l’éclosion créative attendue ? Comment composer entre cadre et souplesse ?

Un premier écueil à éviter…

Dans la vidéo ci-dessous, à votre avis, dans quel piège le manager vient-il de tomber ?

Réponse : dans le piège, certes tentant, du réflexe du “C’est pas comme d’habitude”…

En effet, avec ses premières interventions, le manager met sa collaboratrice sur la défensive : elle va devoir d’emblée se justifier,  au lieu de parler librement de ses initiatives.

Deux premiers leviers à actionner…

1 / Clarifier les “zones d’initiatives”

Un certain nombre de tâches appellent l’initiative, invitent  à expérimenter, d’autres pas ou beaucoup moins… Stimuler l’envie d’initier, de proposer, de tester c’est d’abord définir ce sur quoi l’équipe et chaque collaborateur a toute “liberté” et ce sur quoi il doit solliciter une validation. Car dans la vie collective, la liberté a besoin d’un cadre pour s’exprimer pleinement !

2/ Promouvoir une organisation misant sur  le partage

Les expériences individuelles ne font avancer l’équipe  que si elles sont partagées. Il y a donc à créer des espaces d’échanges intra et inter-équipes afin d’en tirer les enseignements et de stimuler  l’envie d’expérimenter : atelier “bonnes pratiques”, world café, wiki des savoirs… On parle alors d’organisation apprenante.

Découvrir la vidéo d’une approche cette fois-ci plus efficace, accompagnée d’une méthodologie pratique et d’un quizz  d’entraînement.  Découvrir la vidéo de l’expérience du dessin de l’horloge et comprendre comment “décrochage” et concentration réveillent créativité …

Abonnez vos managers au Quart d’Heure Management Hebdomadaire.

1 COMMENTAIRE

  1. Après plus de 20 ans d’expériences dans les équipes de projets de développement, j’ai lu attentivement votre article.
    J’ai aimé l’article sur ces points suivants :
    1°) – « C’est pas comme d’habitude »…: certaines expressions du responsable hiérarchique poussent automatiquement à l’autodéfense du collaborateur;
    2°) – Permettre au collaborateur de tester ou de vérifier la pertinence de ses initiatives personnelles. Cela crée un climat de confiance en soi et évite la crainte et la méfiance au sein de l’équipe;
    3°) – L’espace d’échanges : Le partage des idées et des expériences vécus dans le cadre du travail permet au 1er responsable de mesurer les performances et les capacités d’innovation de chacun de ses collaborateurs. Cette culture de partage permet d’éviter la morosité au sein de l’équipe. Elle est surtout l’élément moteur qui engendre un dynamisme de l’équipe des collaborateurs.
    Compte tenu de mes 20 ans d’expériences, ce sont ces trois constats que je peux témoigner suite à la lecture de l’article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.