Comme vous le savez, le Coronavirus a impacté beaucoup d’entreprises et d’indépendants tributaires eux mêmes d’entreprises clientes. Que vous soyez à la tête d’un business en ligne ou non, vous n’êtes pas immunisés (sans jeu de mot) car l’économie ne fonctionne pas en vase clos. Ajoutons que la morosité ambiante est également un frein à la consommation et à l’investissement, la peur et l’incertitude sur l’avenir renforçant la frilosité financière. Cela dit, il y a des secteurs plus affectés que d’autres par cette crise sanitaire et économique : celui de l’événementiel, du tourisme et de la restauration. Cet épisode dramatique peut être une belle occasion de repenser votre business model et de rebondir.

En numérisant/digitalisant une partie de votre activité comme cela peut peut être le cas du secteur événement

Créer des événement en ligne/des rencontres virtuels peut trouver tout son sens dans ce nouveau contexte. Proposer des produits en ligne et des formations à distance est également un autre levier de développement.

En proposant des circuits locaux comme cela pourrait se faire dans le tourisme

Au lieu de prendre l’avion, de risquer de traverser des frontières qui peuvent se fermer d’un jour à l’autre dans un contexte politique ou sanitaire instable, pourquoi ne pas créer une offre locale pour son activité touristique ? Les bénéfices ne seront pas juste économiques, mais également écologiques.

En proposant des circuits pour la restauration

Comme dans le secteur touristique, les circuits courts sont moins impactés par des acteurs externes pour se développer. Moins d’importation, moins de risque. Surtout dans une logique de confinement.

En développant une activité parallèle (side project) avec un modèle économique simple

Une activité de prestation de service dans le digital, pour aider les entreprises à se développer en ligne : marketeur, copywriter, consultant dans le domaine du digital

En créant un métier flexible et adaptable en cas de crise

C’est mon cas : je suis coach pour entrepreneur, et bien qu’une grosse partie de mon activité soit digitalisée, mon rôle d’entrepreneur consiste à écouter les tendances du marché et de la société pour accompagner mes clients vers une transition. Une transition vers un nouveau mode de vie, vers un nouveau job, une nouvelle version de soi-même.

Bien sûr, ces pistes de réflexions ne sont que des exemples et ne peuvent répondre à une période de crise extrême comme le Stade 3.
Mais ce Stade 3 n’est qu’un événement temporaire. L’objectif n’est pas de reconstruire un business dans un contexte de crise sanitaire, mais d’utiliser la crise sanitaire pour repenser son business.

Ce qui ne tue pas rend plus fort, entend-on souvent. Alors n’oubliez pas la crise une fois passée, et servez-vous en pour construire un business plus solide, plus flexible et plus résilient ! Aujourd’hui, l’activité en ligne a le vent en poupe, mais la roue tourne. Qu’en sera-t-il demain si vous vous retrouvez face à l’effondrement numérique ?
Pour survivre en tant qu’individu, soyez résilient.
Pour survivre en tant qu’entrepreneur, soyez adaptable.
Pour repenser votre business model à l’heure de l’effondrement, soyez visionnaire.