Economie du temps de trajet mais piège du travail sans fin

Ramené à une année de travail sur les jours ouvrés en comptant 1 heure pour l’aller et 1 h pour le retour cela correspond à 2 X 200 soit 4000 heures qui à raison de 8 heures de travail par jour fait gagner 50 jours sur l’année soit 2 mois. Outre la fatigue, l’énervement et la pollution des transports, cela fait un gain très important de temps qui peut être investi dans le travail ou les loisirs. En revanche, celui qui travaille chez lui peut connaître le syndrome du travail qui ne se termine jamais. En l’absence de repères, il peut travailler indéfiniment, ce qui exige de sa part, capacité d’autonomie, équilibre psychique et discipline personnelle pour bien gérer le manque de séparation physique entre domicile et travail, et éviter le piège du travail à l’infini.

Lecture recommandée  Comment travailler dans une entreprise sans bureau

Meilleure productivité mais risque d’isolement

Le collaborateur choisit ses propres horaires de travail, mais aussi son environnement (éclairage, température, posture…), il travaille dans l’environnement qui lui convient le mieux, ce qui le rend plus heureux et plus productif. A l’heure de la conciliation du temps de travail avec la vie personnelle, il n’y a pas de meilleure façon d’améliorer son équilibre que de travailler chez soi et d’organiser ses journées entre les deux sphères de sa vie. Mais celui qui travaille à domicile peut ressentir une forme d’isolement et de solitude, voire de dépression. Depuis toujours, le lieu de travail est une occasion de se socialiser, de créer des liens, d’exister par rapport aux autres. Ce travail en solo n’est pas recommandé à tous car il exige une plus grande créativité et une habileté pour continuer à échanger avec des collaborateurs sédentaires et même nouer de nouvelles relations.

Diminution des charges de bureau pour l’entreprise

Le travail à domicile diminue la surface de bureau nécessaire et les charges d’amortissement ou de loyer, sans compter les équipements et les diverses dépenses liées à l’activité de bureau telles que les fournitures, les boissons et autres collations. IBM aurait économisé l’équivalent de 100 millions de $ par année depuis qu’elle a initié le travail à domicile pour certains collaborateurs. En utilisant des services de gestion dédiés aux équipes à distance, vous vous tiendrez informés de leur activité aussi bien que s’ils travaillaient dans vos bureaux. Vous économisez aussi les coûts du trajet (voiture, carburant, péage, parking, et titres de transport).

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Lecture recommandée  Comment vous préparer à travailler avec une équipe de plus en plus virtuelle

[asa]2878808568[/asa]

Suppression des réunions inutiles mais risque de sollicitations personnelles

La productivité s’en trouve améliorée dans la mesure où le cadre à distance va participer uniquement aux réunions essentielles, pour bénéficier des mêmes informations – qui peuvent être diffusées en continu – que les autres et entretenir un sentiment d’appartenance et une synergie entre les équipes. En fait, il est immunisé contre toutes les nuisances de la vie en groupe (bavardages, distractions, interruptions…), mais se trouve confronté à celles de son domicile, notamment des sollicitations des enfants, d’amis, de la famille, tant il est difficile de leur signaler que malgré sa présence dans sa sphère privée il est en train de travailler.

Lecture recommandée  Et si vous supprimiez les réunions !

Recruter le meilleur collaborateur dans son domaine sans capitaliser sur lui

A partir du moment où la localisation n’a plus d’importance, ce critère de sélection est supprimé dans un recrutement, ce qui permet de choisir un collaborateur en fonction uniquement de son expertise et de ses compétences, même s’il se trouve à l’autre bout du monde. Mais il lui est difficile voire impossible – parce qu’il ne le souhaite pas – de participer au quotidien aux développements et aux évolutions de l’entreprise, (changements de personnes, nouvelles activités,  diversification etc.). C’est un collaborateur en orbite qui ne peut pas bénéficier comme les sédentaires d’une promotion. A moins de faire des visites régulières au bureau pour prouver son dévouement et ancrer son engagement dans le développement de l’entreprise.

Des collaborateurs sur orbite moins malades et plus fidèles

Le travail à domicile rend plus heureux et au final fidélise. La pratique de ce système à la carte permet de travailler à domicile une fois par semaine ou quelques jours sur le mois. Les premiers constats faits sur le travail à distance montrent qu’en cas de légère maladie un collaborateur travaille plus chez lui que s’il avait dû se déplacer. Un autre bénéfice, vous évitez la mutualisation des microbes et des maladies, ce qui diminue le nombre de congés maladie. Le fait de rester proche de leur famille réconforte certains, comme les cadres parents qui peuvent veiller à leurs enfants en toute circonstance.

Lecture recommandée Femme, mère et manager : 6 astuces pour gagner en sérénité